Bundesliga - 3e journée

Par Ali Farhat

Bayern-Borussia, la course-poursuite se met en place

Le Bayern Munich a gagné. Le Borussia Dortmund a gagné aussi. On peut donc commencer à accepter l’idée que les deux rivaux vont être obligés de garder un niveau de jeu élevé afin de faire chier l’autre un maximum. Surtout qu’avec deux points d’avance pour les Bavarois, c’est assez excitant. Hanovre est là, calé entre les deux, bien décidé à déjouer tous les pronostics, de même que Nuremberg. Le Werder joue au football et perd, Stuttgart est encore en vacances. Comme d’habitude.

Note
5 votes
5 votes pour une note moyenne de 5/5
Cliquez sur une étoile pour donner la note

Mario Mandzukic, Thomas Muller et Xherdan Shaqiri (Bayern)
Mario Mandzukic, Thomas Muller et Xherdan Shaqiri (Bayern)
« Geh’ deinen Weg ». « Fais ton chemin, ta vie ». Peu importe d’où tu viens, tu dois avoir les mêmes chances que tous. Clairement, en Allemagne, on veut combattre le racisme. C’est un truc pas bien du tout du tout, ça, le racisme. Et comme le football est une belle vitrine, alors la Fondation allemande pour l’intégration (Deutschlandstiftung Integration) s’est accordée avec la Ligue pour mettre les sponsors en berne et coller par-dessus des autocollants sur les maillots des 18 clubs pour le compte de cette 3e journée. En attendant, outre-Rhin, ils sont des dizaines de milliers de demandeurs d’asile à être encore traités comme des moins que rien. Mais eux, ils ne vont pas dans les stades, alors on s’en fout.

« Geh’ deinen Weg ». Le Bayern entend bien le faire, son chemin, cette saison. Troisième victoire en trois matchs pour les hommes de Jupp Heynckes, qui ont facilement disposé de Mayence 3-1. Mario Mandžukić, en homme pressé (et en homme qui veut tout faire pour marquer son territoire avant le retour de son homonyme, Gómez), ouvre le score dès la 2e minute. Une dizaine de minutes plus tard, c’est Schweinsteiger qui double la mise de la tête, comme face à Stuttgart. Szalai aura beau réduire la marque sur pénalty et faire légèrement douter le Bayern, Kroos dissipera tout malentendu en fin de rencontre, grâce à une jolie reprise de volée du gauche sur un centre de Javi « 40 millions » Martínez. Le Bayern est prêt à recevoir Valence mercredi en Ligue des champions, mais surtout, le Bayern semble disposer d’armes magnifiques en vue de la reconquête du titre. Car oui, cet après-midi, à l’Allianz Arena, ni Robben ni Ribéry ne furent alignés, la faute à des cuisses quelques peu défaillantes.

Szabolcs Huszti, ce héros

Le Borussia Dortmund ne pouvait reculer devant le défi lancé par les Bavarois. Déjà qu’il compte deux points de retard sur son principal rival, le double champion en titre ne pouvait tomber dans un piège quelconque tendu par le Bayer Leverkusen. Mats Hummels, étrangement seul (on parle là de l’un des joueurs les plus forts du championnat dans le domaine aérien) ouvre le score sur corner à la demi-heure de jeu, avant que le Polonia Dortmund ne se mette en route : Lewandowski sert Piszczek qui centre pour Błaszczykowski qui place une mine sur laquelle Bernd Leno ne peut rien faire. 2-0. Lewandowski finira par clore le score d’une jolie tête suite à un coup franc de Marco Reus. Score final drei-null, et Dortmund qui tient là son 30e match d’affilée sans défaite en Bundesliga. Ça va faire bientôt un an, la dernière défaite remontant au 18 septembre 2011, sur la pelouse de Hanovre (2-1).

Hanovre, justement, qui s’en est sorti on ne sait trop comment face au Werder. Enfin si, on sait : c’est grâce à Szabolcs Huszti. Le milieu de terrain hongrois a réalisé le match parfait. Ça commence par un coup franc direct, puis par sa cinquième passe décisive (!) de la saison pour Andreasen. 2-0 au bout de dix minutes de jeu. C’est dur pour le Werder, d’autant plus que c’est l’équipe qui joue le mieux. Hunt égalise sur péno juste avant la mi-temps, et là, ça part en sucette : Kevin de Bruyne remet les deux équipes à égalité sur un service d’Elia. Le Werder pousse, marque par deux fois (82e et 83e), mais les deux buts sont refusés. À chaque fois, c’est de la faute de Sokratis : une fois il est hors-jeu, l’autre fois il fait faute. Arnautović voit sa frappe déviée de justesse par Zieler (86e) et, en toute fin de rencontre, Huszti intercepte un ballon au milieu de terrain, remonte, va se placer dans la surface et place un magnifique retourné pour le 3-2. Le fait que la balle soit légèrement déviée n’y change rien. Le petit Hongrois (passé par Metz) court fêter son but avec les supporters, enlève son maillot, prend deux cartons jaunes et se fait exclure. Fin du match fou de cette journée.

Gladbach déçoit, Nuremberg étonne

Une autre rencontre s’est soldée par un résultat 3-2 : Gladbach vs Nuremberg. Depuis le départ de ses cadres (Dante, Reus, voire Neustädter), on n’a de cesse de dire que Gladbach n’est plus la même équipe, etc. C’est un peu vrai quand on voit les deux premiers buts que se prennent les Poulains de Lucien Favre. Deux buts sur coups francs, l’un signé Timm Klose, l’autre Timmy Simons. Si Dante avait été là, ça aurait sûrement été une autre histoire. Mais il faut dire que tout comme à Hanovre, il y avait, à Mönchengladbach, un homme avec de l’or dans les pieds cet après-midi : Hiroshi Kiyotake. Non seulement le Japonais délivre deux passes dé sur coup de pied arrêté, mais en plus il marquera le but de la victoire en toute décontraction. Les recrues Luuk de Jong et Granit Xhaka auront bon ouvrir leur compteur but, le Néerlandais aura beau se la jouer Steve Savidan en plaçant des ciseaux dans tous les sens, rien n’y fera : Gladbach s’incline, et Lucien Favre a de plus en plus de cheveux gris.

Enfin, deux matchs se sont achevés sur un score nul et vierge. Le Fortuna Düsseldorf est allé cherché un bon point sur la pelouse d’un Stuttgart qui non seulement ne semble toujours pas remis de la raclée qu’il s’est prise face au Bayern, mais continue saison après saison de cultiver un certain paradoxe, à savoir une phase aller de merde et une phase retour de feu. Ça en prend le droit chemin, en tout cas. Dans le match du vendredi, Augsburg et Wolfsburg se sont également séparés sur le score de 0-0. Mais là, le match était vraiment horrible. Tout le monde sait qu’un match dégueulasse, c’est comme le racisme, c’est sale. Sauf que là, personne ne peut rien y faire. Pas même la Deutschlandstiftung Integration.

Résultats et Classement de Bundesliga


Par Ali Farhat

Parier sur les matchs de Borussia Dortmund

 





Votre compte sur SOFOOT.com

4 réactions ;
Poster un commentaire

  • Message posté par El Xeneize le 15/09/2012 à 23:10
      

    Le but de Huszti c'est tout simplement LE but de cette fin de semaine !!!
    un ciseau de toute beauté avec la dramaturgie du match qui va avec dans les arrets de jeux !

  • Message posté par El Xeneize le 15/09/2012 à 23:16
      Note : 1 

    NB : a noter le double carton jaune suivit de l'expulsion la plus lamentable de l'histoire du foot pour le petit Hongrois !
    jaune pour avoir oter son maillot + un autre jaune pour etre monter sur le grillage feter le but .
    ( stupide règle dictatorial a la c.. fifa )

  • Message posté par Mortis le 16/09/2012 à 03:23
      

    Notre roux national qui marque son 1er but avec le Werder, c'est bon ça !

  • Message posté par ILOVEBAYERN le 16/09/2012 à 11:31
      

    Concernant le Bayern, comme l'an passé impressionnant en début de saison... avec une différence: malgré des absences remarquables (Robben, Ribery, Gomez, Alaba... (4 potentiels titulaires en puissance)) l'équipe fonctionne à merveille... hier hormis la petite maladresse de Dante qui amène le penalty, Mayence ne s'est pas créé une seule véritable occasion, grosse domination dans la possession, dans les duels... vraiment une belle équipe bien en place qui tourne très bien... avec des joueurs qui ont repris la forme (Müller est en feu notamment... Kroos continue sa progression (en étant plus décisif notamment)). Enfin pas de quoi s'enflammer, la route est longue Dortmund ne se laissera pas faire... mais le Bayern a de quoi faire une très bonne saison comme l'an passé mais avec un meilleur final...

    Maintenant on entre dans la premier tournant de la saison encore 6 matchs en 20 jours dont un test relevé contre Valence et après on enchaine quelques grosses rencontre de championnat (Schalke, Wolfsburg, Breme).
    En espérant que dans le même temps Dormtund fasse quelques choses en LdC... et perdent quelques point en championnat.


4 réactions :
Poster un commentaire