En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 2 Résultats Classements Options

Baup furieux sur le cas Morel

Modififié
L'Olympique de Marseille a appris une nouvelle hier : Jérémy Morel sera suspendu pour le match face à Guingamp, qui a lieu dimanche prochain. Le latéral gauche phocéen a écopé d'un match ferme par la commission de discipline de la FFF, après son carton rouge reçu en amical face à Porto (0-3).

Une décision absurde qui irrite Élie Baup dans les colonnes de la Provence : «  Il a été expulsé en première mi-temps et déjà cela ne nous a pas permis de faire un match correct et c’était déjà largement suffisant. En plus, son geste, c’est de frapper dans le ballon et avoir un match ferme pour cela, je trouve cela inadmissible, c’est tout. Ce n’est pas normal. Il faut en tirer les conséquences et s’adapter. »

S'adapter rapidement, car ce soir l'OM affronte la Sampdoria en match amical, alors qu'aucun remplaçant de Morel n'est en état de jouer : « On est obligés de revoir notre configuration en défense et cela nous pousse à faire jouer Mendy sur un certain temps de jeu face à la Sampdoria, alors qu’il revient de blessure. Il ne faut pas faire n’importe quoi non plus.  »


En coulisses, Fabrice Apruzesse serait chaud pour dépanner. CG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 09:28 Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 22
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 22 janvier Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) lundi 22 janvier Quand Ronaldo planquait de la bière 51 lundi 22 janvier Dupraz quitte le TFC 128 lundi 22 janvier Robinho en route vers Sivasspor 60 lundi 22 janvier Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18
À lire ensuite
Bréchet y croit