Batshuayi : « Si je ne suis pas sélectionné, je pleure... »

Modififié
300 14
Batshuayi veut en être.

Auteur d'une saison mitigée à cause de l'exercice 2015-2016 désastreux de son équipe, Michy Batshuayi espère tout de même faire partie de l'aventure Euro avec la Belgique. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que ça lui tient à cœur. Si certains joueurs belges sont presque assurés de leur place dans les 23, les prochaines heures vont sans doute paraître bien longues pour un Michy impatient de savoir.

« J'ai envie de la voir, cette liste » , lâche l'attaquant de l'OM à Sport/FootMag, avant d'évoquer sa relation avec Marc Wilmots. « Le coach m'a très bien accueilli et ma relation est parfaite avec lui. Les journaux racontaient que le coach avait soi-disant un problème avec moi. C'est totalement faux. Il m'a clairement expliqué pourquoi je n'avais pas été à la Coupe du monde, il m'avait trouvé trop égoïste sur ma fin de saison au Standard, alors que lui, son intérêt, ce ne sont pas les ego ni les stars, mais l'équipe. C'est vraiment un coach que j'apprécie beaucoup : il sait rigoler, puis être sérieux. »

Et l'attaquant de Marseille de conclure sur une éventuelle non-sélection : « Je serais très déçu. Ça va être un superbe événement. C'est un rêve de jouer ce genre de tournoi. Si je ne suis pas pris, je pleure, puis je pleure, et après... je pleure. C'est vrai en plus. Je serai dégoûté. »

Et si Michy pleure, Benteke rit. LU
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

C'est tout à l'honneur de Wilmots d'avoir expliqué clairement à Batshuayi les raisons de son absence en 2014.
Il ne semble pas être devenu plus altruiste avec le temps, cependant, l'attaquant marseillais.

Enfin, détrompez-moi si vous l'avez vu plus que moi, ce qui est possible.
Attaque-Defonce Niveau : Loisir
23 buts et 7 passes décisives cette saison, dont six en championnats. En même temps, quand tu files le ballon à ces tocards de Cabella/Alessandrini, tu sais que tu reverras pas le ballon et que dans 98 cas sur 100, l'adversaire va récupérer le cuir. Même Pirlo serait perso dans cette équipe...
Peut-être qu'il a des défauts, mais il est bon de rappeler que ce joueur n'a que 22 ans.

Et 17 buts à 22 ans dans un OM aussi moribond, chapeau.
Surtout sa progression est logique depuis ses années Belgique.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
300 14