Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 17 Résultats Classements Options

Baston féminine au Luxembourg

Modififié
Après la Belgique, c'est au tour du Luxembourg d'assister à de violentes bagarres en football féminin.

Rapporté par plusieurs médias locaux, le conflit a opposé les joueuses du FC Wiltz à celles d'Hosingen, dans une rencontre de 3e division samedi dernier. Après les insultes de la partie, les joueuses de Wiltz s'en seraient pris à l'issue du match à la gardienne adverse, âgée de 17 ans. Frappée à la tête, celle-ci a dû être conduite à l'hôpital pour de multiples contusions. Mais l'affaire ne s'arrête pas là. Visiblement remontées, les membres de l'effectif de Wiltz auraient empêché leurs victimes de rentrer au vestiaire en les molestant allègrement.

Si la police a indiqué que « les chaussures de football ont servi d'armes » , les entraîneurs, masculins, ont également été pris à partie. Un pantalon déchiré pour celui de Wiltz, un coup de poing pour celui d'Hosingen,. Le président du club, Tom Laners, a d'ailleurs réagi pour RTL.lu : « Pour les coachs, c'est une situation très difficile. On ne pouvait pas se défendre comme des hommes, c'étaient des femmes, en face ! »

Résultat, le club de Wiltz, outré par le comportement de certaines de ses joueuses, a décidé de suspendre pour 5 ans les deux plus virulentes.


Le Grand Duché brûle ! RG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom