1. //
  2. //
  3. // Résumé

Bastia se rassure, Reims et Guingamp s'enfoncent

Pas beaucoup de buts ce samedi soir. Bastia fait la bonne opération, alors que Toulouse, Guingamp et Reims sont dans le rouge. Troyes finit l'année par un record dont il se serait bien passé.

Modififié
178 6

En Avant de Guingamp 0-2 Stade rennais FC

Buts : Dembele (63e), Sio (77e) pour Rennes

Enfin une victoire pour Rennes. Après une série de cinq matchs sans gagner, les hommes de Philippe Montanier se sont imposés lors d’un derby breton franchement pas emballant où l’équipe la moins médiocre s’est imposée. Très peu d’occasions de part et d’autre en première période, pas d'initiative dans le jeu et beaucoup trop de déchets dans les passes ou dans le dernier geste... Ce n’est pas beaucoup mieux en 2e mi-temps entre ces deux équipes clairement en manque de confiance. Mais les Rennais tentent un chouia plus et sont récompensés. Lancé dans la profondeur par Giovanni Sio, Ousmane Dembélé ne tremble pas pour s’offrir son deuxième but en Ligue 1. Après ce but, les visiteurs reprennent le contrôle du jeu et vont logiquement aller chercher le but du break grâce au cinquième but de Giovanni Sio. Le résultat est là pour Rennes, qui remonte à la 6e place du classement, tandis que Guingamp s’enfonce dans la zone rouge.

ES Troyes Aube Champagne 0-0 AS Monaco FC


Ils l’ont eu, ce record ! Pour la première fois de l’histoire de la Ligue 1, une équipe parvient à ne pas gagner pendant toute la phase aller. Une stat cruelle pour l’ESTAC, tant les joueurs de Claude Robin ont tout donné contre Monaco. Ce nul obtenu contre Monaco a d’ailleurs presque une saveur de victoire. En même temps, quand on se prend carton rouge-penalty après 3 minutes de jeu, difficile d’aller chercher les trois points. Mais Bernardoni, le portier troyen, a dégoûté les attaquants monégasques pendant toute la rencontre. D'abord sur ce penalty précoce de Lacina Traoré, ou en déviant une frappe de Lemar sur le poteau et en se montrant intraitable devant Fabinho (23e) ou Dirar (24e). Sans oublier les innombrables sorties sur les 143 corners de l'ASM. Les Troyens ont su résister aux assauts monégasques en affichant une belle solidarité défensive. L’histoire aurait même pu être plus belle si Jimmy Cabot avait réussi à la mettre au fond à la dernière minute après avoir mis Echiejile, mais sa frappe est passée de justesse à côté.

FC Lorient 0-0 FC Nantes


Pas de but au Stade du Moustoir, et pourtant les occasions n'ont pas manqué. La première mi-temps est très serrée, et les deux équipes proposent du jeu, ce qui est plutôt agréable. En revanche, les Merlus ont eu un gros problème de précision, ne cadrant que 3 tentatives sur 17. Les Canaris ont eux aussi eu la possibilité d’ouvrir le score, mais ni Audel, ni Sala ne parviennent à mettre le ballon au fond. Les Merlus ont poussé en seconde période, mais pêchent toujours autant dans le dernier geste. Match nul et vierge de but qui ne contente pas grand monde.

SC Bastia 2-0 Stade de Reims

Buts : Ayité (21e), Romain (79e) pour Bastia

Ghislain Printant peut avoir le sourire. En prenant les trois points contre un concurrent direct, le Sporting prend un bon bol d’air dans la course au maintien et termine la mi-saison sur une bonne note. Si Ayité et les Bastiais ont rendu une bonne copie, les Rémois ont des questions à se poser pendant la trêve, à l'image de 0 tir enregistré en première période. Côté corse, ce n’est pas beaucoup plus séduisant, mais les Bastiais ont le mérite d’être réaliste, marquant sur leur première occasion grâce à un joli but de Floyd Ayité, parti en contre pour marquer face à son ancien club. Après l’ouverture du score, les Corses vont prendre le jeu à leur compte et contrôler la partie. Ils se mettront logiquement à l’abri grâce au jeune milieu de terrain Julien Romain qui termine bien son action après une belle remise de Brandão. Bastia fait la bonne opération du jour au niveau du classement et enfonce un peu plus l'équipe rémoise.

Toulouse FC 1-1 Lille OSC

Buts : Ben Yedder (11e) pour Toulouse, Boufal (87e) pour Lille

Les Toulousains peuvent l’avoir mauvaise. Menant d’un but pendant la quasi-totalité de la rencontre, les Violets ont craqué dans les derniers instants du match et manqué une belle occasion de prendre des points dans la course au maintien. Le carton rouge de Doumbia a tout changé dans ce match qui a démarré sur un très gros rythme. Les Toulousains mettent la pression d’entrée avec un Machach inspiré et un Braithwaite en feu. Enyeama est là pour stopper une première frappe du Danois, mais ne peut rien devant Ben Yedder (11e), qui marque à la suite d'un bon centre de Matheus. Les Lillois ne s'effondrent pas pour autant et se mettent à poser le pied sur le cuir, mais ça manque de précision dans les frappes. Le match monte en température en deuxième période. Les Toulousains se montrent de plus en plus dangereux, le rythme de la rencontre augmente, et le duel de colosses entre Civelli et Braithwaite devient bouillant. Le Téfécé a même l’occasion de faire le break par Diop ou par Braithwaite, mais Enyeama préserve l’espoir des Dogues. Et après l’expulsion de Doumbia (deux cartons jaunes en 4 minutes), le match bascule. Les Lillois se ruent à l’attaque. Sidibé, Boufal et Bauthéac butent successivement sur la défense toulousaine. Mais Boufal s'obstine et arrache l'égalisation dans les dernières minutes avec un but de grande classe. Il élimine trois joueurs au départ de l’action, puis termine avec une frappe instantanée à l’entrée de la surface qui ne laisse aucune chance à Enyeama. Un but splendide qui permet à Frédéric Antonetti de poursuivre sa bonne série.

Stade Malherbe Caen 0-3 Paris Saint-Germain

Buts : Di María (16e, 50e) et Ibrahimović (36e)



Par Fausto Munz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Bon il revient quand Falcao parce que j'en peux plus de Lacimerde perso! Même sur une jambe et avec son salaire de diva (compensable a mon avis en allégeant l'effectif cet hiver) je préfère le Falcao actuel!
Et bravo Jardim d'avoir voulu économiser des joueurs pour se faire éliminer d'une coupe et faire match nul a 11 contre 10 contre le dernier du championnat!
Je sais pas si j'ai déjà vu une brele comme Traoré, et pourtant j'en ai vu en 20 ans des tocards.
10 putain de millions, c'est hallucinant.
Le mec ne serait même pas titulaire chez certaines teams de CFA
0 victoire après 19 matchs... Comment est-ce possible ?
Message posté par Pig Benis
0 victoire après 19 matchs... Comment est-ce possible ?


Un mélange de manque : de talent, de naïveté, de chance, de vice, réussite le tout x19 !
Beaucoup de naïveté en fait je suis bête !
space_ritual Niveau : DHR
"Il élimine trois joueurs au départ de l’action, puis termine avec une frappe instantanée à l’entrée de la surface qui ne laisse aucune chance à Enyeama"

Lafont pas Enyeama
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
178 6