1. //
  2. // Bastias vs Ligue de football professionnel

La Ligue de football professionnel (LFP) a suspendu le stade de Furiani à titre conservatoire et envisage de faire jouer le prochain Bastia-Nancy à… Gueugnon. Si les supporters reconnaissent leurs torts, ils ne comprennent pas certains motifs invoqués par la LFP pour justifier cette décision inédite qui ne passe pas non plus auprès du club. Décryptage.

Modififié
0 38
Mercredi 12 décembre, Bastia reçoit l’Olympique de Marseille pour un match de gala à… huis clos. Le club bastiais est sanctionné pour les incidents qui ont émaillé le derby corse. Malgré l’interdiction de pénétrer dans le stade Armand Cesari, les supporters turchini, surnom des supporters bastiais, ont obtenu l’autorisation de la préfecture et de beIN Sport pour se réunir devant un écran géant, sur le parking à côté du stade. Et ils sont plusieurs milliers à se rassembler derrière les travées de Furiani, car en face c’est Marseille, le voisin continental honni, qui se présente.

Incidents avec le bus de l’Olympique de Marseille

En dehors du stade, les pétards rythment les chants bastiais et de nombreux fumigènes illuminent l’obscurité du parking. Fumée et détonations se voient et s’entendent jusque sur le terrain lorsque les joueurs pénètrent sur la pelouse. Une manière pour les supporters – bien qu’absents des travées – de montrer à leur équipe qu’ils ne sont pas loin. La rencontre se termine sur une défaite bastiaise (2-1) qui relance les Phocéens. Mais l’essentiel est ailleurs pour les supporters corses : le lendemain, une missive de la LFP annonce la suspension de Furiani à titre conservatoire. La Ligue pointe notamment que « l’un des engins pyrotechniques a été lancé sur le délégué adjoint occasionnant une brûlure à une jambe » et que « de très graves incidents ont été provoqués à l’arrivée et à la sortie du bus de l’Olympique de Marseille » .

« Il a bien dû y avoir quelques insultes, deux ou trois pétards qui sont partis à côté du bus des Marseillais. Apparemment, un délégué aurait été légèrement blessé. Là-dessus, il n’y a rien à dire si les faits sont avérés. Avoir une sanction par rapport à ces faits, on peut dire qu’on l’a cherchée… » , reconnaît Olivier, l’un des responsables du groupe de supporters Bastia 1905. Avant d’ajouter : « Ce qui est plus embêtant, c’est que la Ligue nous reproche d’autres choses et notamment d’avoir utilisé "un arsenal d’engins pyrotechniques" qui aurait "manifestement instauré un climat d’insécurité autour du stade". » Des raisons injustifiées pour les supporters : « C’était en dehors du stade, de quoi se mêle la Ligue ? Où s’arrêtent les limites ? C’est le début d’une escalade. Ils commencent à juger sur des faits qui se sont déroulés à l’extérieur du stade et qui ne gênent en rien le déroulement de la partie. Surtout que nous avions eu l’autorisation de la préfecture » , fulmine Olivier.

Les fumigènes sont-ils également interdits en dehors du stade ?

Selon, l’article L 332-8 du Code du sport, les engins pyrotechniques sont interdits à l’intérieur de l’enceinte sportive. La commission de discipline a-t-elle estimée que le parking du stade Armand Cesari faisait partie de l’enceinte ? Interrogé sur ce point précis par So Foot, Pascal Garibian, président de cette commission, n’a pas souhaité nous répondre. La LFP a seulement indiqué qu’elle ne s’exprimait pas sur une procédure en cours et rappelé les différents antécédents des supporters bastiais pour justifier la décision de suspension. « C’est quand même ennuyeux de se faire juger sur des faits qui ne concernent pas l’enceinte du stade, estime Olivier de Bastia 1905, et surtout de ne pas pouvoir se défendre. Avec cette mesure à titre conservatoire, on a encore l’impression d’être le laboratoire des sanctions… » Qu’ils se rassurent le Parc des Princes est un autre théâtre des opérations.

Devant la rapidité de la sanction et son caractère unilatéral, et alors que le club a fait appel de cette décision auprès du CNOSF (Comité national olympique et sportif français), Jo Bonavita, ancien joueur et intendant historique du Sporting, a entamé, vendredi 14 décembre, une grève de la faim pour protester contre la Ligue. « Ce qui me chagrine, c'est le manque de communication. On peut nous dire : « Il y a un problème avec Bastia, montez, on en discute. » Là, même pas, on coupe de suite la tête de quelqu'un sans qu'il puisse se défendre. Cela n'existe pas dans le droit français. » Noël Le Graët, fraîchement réélu à la tête de la FFF, a lui-même plaidé pour davantage de dialogue : « Les sanctions ne suffisent pas, il faut encore plus d'information et de discussions. Il va falloir discuter avec les pouvoirs publics, les dirigeants. Ma mission, c'est la paix. Bastia a besoin de calme. La Corse est respectable, et c'est une terre de foot. » De son côté Frédéric Thiriez, président de la LFP, est monté au créneau le vendredi, pour assurer « son plein soutien » à la Commission de discipline « face aux attaques insensés dont ils font l’objet » .

« Il faut une sanction proportionnée et qu’on nous laisse la possibilité de nous défendre »

Dans son communiqué, la Commission justifie la sanction par la répétition des incidents depuis le début de la saison et pointe les manquements du club corse notamment dans la préparation des réunions de sécurité avec la préfecture. Mais Jo Bonavita n’en démord pas et voit même une certaine forme d’acharnement de la part de la Ligue, lorsqu’il déclare dans une interview à Rue89 : « Comme par hasard, le huis clos, on le prend contre Marseille, pas lors d’un autre match ! La Corse entière attendait cette rencontre, c’est du gâchis. Si on avait joué contre Nancy ce mercredi, je vous parie qu’il n’y aurait pas eu de huis clos. » Une posture de résistance saluée par une banderole des ultras pailladins, lors de Montpellier-Bastia : « Honneur aux clubs qui luttent avec leurs supporters. Liberté pour Furiani » .

Selon Didier Rey, historien et auteur de La Corse et son football : « On retrouve les même mécanismes que 50 ans auparavant. D’un côté des pratiques partisanes et un enthousiasme des dirigeants tels qu’on ne comprend pas qu’on puisse sanctionner l’engagement. De l’autre, une vision médiatique du football corse pleine de stéréotypes. Le drame, c’est que ça ne s’arrêtera pas tant que les positions seront tranchées de chaque côté. » La largesse avec laquelle certains supporters utilisent des bombes agricoles ne fait toutefois pas l’unanimité parmi les fans turchini, car, au final, c’est le club qui risque d’en pâtir sportivement. « Dans les années 70, lorsqu’il y avait des débordements au stade de Furiani, la plupart des gens n’approuvaient pas les fauteurs de trouble. Mais à partir du moment où les instances nationales prennent des décisions iniques ou ressenties comme telles, ça ressoude tous les supporters bastiais » , analyse Didier Rey. Olivier concède : « C’est sûr que nous ne sommes pas tout blancs. On ne demande pas à ne pas être sanctionnés, mais il faut une sanction proportionnée et qui nous laisse la possibilité de nous défendre. » Le tout étant de « mieux réfléchir sur notre manière d’agir, mais sans perdre notre âme » , explique le supporter de Bastia 1905.

« C’est compliqué de se battre et de montrer ta belle figure quand tu as ces quelques casseroles »

Car là est tout le problème du supportérisme corse et du folklore historique dont il se nourrit : « Certains supporters bastiais vivent sur les mythes d’une autre époque, une certaine croyance selon laquelle si on se remet à fond dans les pratiques partisanes des années 70, à grands renforts de bombes agricoles notamment, Bastia va redevenir un grand club. Or c’est impossible, aussi bien sportivement que du point de vue des règles drastiques du football moderne » , signale Didier Rey. Les supporters savent que la liste des faits reprochés ne plaide pas en leur faveur : « C’est compliqué de se battre et de montrer ta belle figure quand tu as ces quelques casseroles » , confesse Olivier. Mais il s’agit aussi de ne pas perdre une certaine part de ce qui fait leur identité, ainsi que l’indique Didier Rey : « Au début des années 2000, Bastia avait essayé d’être "politiquement correct", entretenant de bonnes relations avec les instances nationales, et siégeant même pour certains dirigeants dans ces instances. Il y a eu une réussite sportive relative avec deux finales, en Coupe de France et en Coupe de la Ligue. Mais dès que les résultats n’ont plus suivi, ça a été très mal vécu par des supporters qui redoutaient de devenir un "club français" comme un autre, de perdre leur identité, d’être aseptisés. »

Par Anthony Cerveaux, avec Antoine Aubry
Modifié

Spikelee92 Niveau : CFA2
Note : 3
Ils sont marrants les bastiais, ils baisent tous depuis 2 ans énumérés leur casier prendrait une heure, entre intimidation, violence etc.
Je pense comme en politique en faite c'est une zone de non droit, y'a des choses qu'on tolère en corse nul part ailleurs.
Un mélange des genres entre des présidents mis en examens, des ultras pseudo supporteurs,l'affairisme de certains tous ça dans un climat délétères (l'année derniere les joueurs parisiens de cfa menacé et leur entraineur tabassé avec une arme en plus)
Le président de la ligue muet comme une carpe.
Il était temps de secouer le cocotier comme on dit!!!!!
sanction normale... Je ne vois même pas pourquoi on discute en fait. De plus, le parking, et les abords immédiats du stade sont rattachés au stade, donc tout évènement survenant en ce lieu, sont sous la responsabilité du club.
CE qui m'éclate, c'est la réaction d'Olivier, qui reconnaît que ses troupes ont poussé le bouchon trop loin mais qui veut discuter..

Mais mec, ça dure depuis trop longtemps mon gars. Donc, à un moment, alors que vous avez été prévenu à plusieurs reprises (notamment des amendes) ben tu payes le prix complet, fini le demi-tarif...
Note : 1
y'a un truc également, c'est les IDS...

j'entendais hier les mecs de C+ en parler et en gros, il prenait l'exemple du PSG qui avait genre 300 IDS ( essentiellement pour des faits en dehors du stade ) et qu'à Bastia y'en avait... Zéro !!! malgré toutes les histoires en tribunes etc...

Moi je ne veux pas stigmatiser les supporters corses ( ma nana est corse... ) mais à un moment faut choisir... soit tu prends le partie de tes supporters et tu assumes toutes les bétises soit tu les réprimes s'ils déconnent*...
dede62137 Niveau : DHR
Quand tu donnes le bâton pour te faire battre faut pas se plaindre de prendre des coups sur la tronche, puis toute façon les corses vont joueur les victimes sans arrêt donc bon...
EsseBastiacciu Niveau : Loisir
Note : 2
Ce qu'on peut voir des fois sur internet c'est assez halluacinant quand même.
Donc je me suis incris juste pour te repondre "Spikelee92", comme quoi des fois ...
Tu as pas l'impression de reprendre mot pour mot ce qu'ils disent sur Canal+? Non parce que pour ton information c'est un ramassis de stupidités sur preuves et bien plus que ça c'est une critique sur un club dont ils ne savent absolument rien !
Je commencerais donc par contredire ton "on tolère des choses en corse et pas ailleurs" Non je ne pense pas, l'usage des bombes agricoles est peut être la seule exception mais a chaque faux pas que l'on fait on ramasse, et bien plus que certains clubs qui font pire ! Comme pour les IDS normal que l'on n'ait rien, malgré les multiples débordements (pas si grave que ça) qui font partie de "l'ambiance" dans beaucoup de stades ... On a jamais eu a déplorer de graves incidents ou de bléssés chez nous (au contraire de Paris par exemple). Alors certes ça gueule un peu, ça balance des trucs parfois (la faute à certains supporters isolés) mais rien de plus ! On en parle des anciens membre du cop niçois dissous qui se sont pointés pour chasser du corse et qui ont commencé à craquer des fumis et j'en passe ? Ah bah non c'est les vilains corses c'est leur faute, y'à un moment faut quand même faire la part des choses et arrêter de tout foutre sur notre gueule et faut être objectif.
Alors oui on bouge un peu, y'à de l'ambiance dans notre stade (1 corse sur 30, on peut pas vraiment dire la même chose pour beaucoup d'autres clubs), oui on gueule et on insulte et oui comme partout on a nos moutons noirs qui font des conneries mais c'est en aucun cas le stade et l'équipe de prendre pour ça et surtout pas aussi rapidement sans en avoir parlé aupréalable et pour reprocher des évènements qui se déroulaient en dehors du stade ! Et non ça ne fait pas partie de l'enceinte du stade a proprement parler ... Pourquoi ? La commision nous l'a donnée la réponse, aucune réponse tentative d'écarter le sujet en sortant que c'est en cours. C'est tout simplement n'importe quoi, on mérite des sanctions mais pas aussi sévères, comme le témoigne les différentes banderolles des différents mouvements dit "ultra" en France (Nancy, Montpelier, St Etienne...).
On devrait payer comme tout club Français mais pour beaucoup de choses nous devons être Français mais quand il s'agit de Foot pour les autorités on est "Corses" et on prend en tant que tel depuis bien longtemps.
Note : 1
C'est bientôt Noël, pensez à vous faire offrir un dictionnaire et/ou un bescherelle
bentamaman Niveau : DHR
Note : 1
Pffff ...je suppose que personne n'a oublié le fantastique derby corse de cette année...faut arrêter avec l'argument de l'acharnement sur la corse...Personne ne l'oblige à se comporter ainsi et franchement on reparle du psg ?? de nice ?? de Marseille ? Quand les supporters débordent les sanctions tombent point barre...

Je défendrai toujours les ultras mais bon il y a un moment, ils ont pris la ligue pour des cons en posant leur écran géant sur l'armature du stade, faire péter des bombes agricoles tout le match ...et puis moi j'en ai rien à foutre de ces histoires de parking, il y a un moment les mecs, ils balancent sa n'importe ou, je rappel qu' un pompier a déjà été sérieusement blessé à cause de sa ...

Moi je trouve que le stade sa doit rester un endroit ou tu peux envisager d'aller voir un match ou de le surveiller sans risquer de rentrer manchot....

Bref rien nouveau en corse aucune remise en question c dommage parce que les vrais supporters corses et leur gosses seront privés de match ...
Lamentable
Spikelee92 Niveau : CFA2
Note : 3
@ essbastiacclu mais mon ami le club de bastia est responsable de ses supporters tu fais reference a Paris, faut que je te rappel que les groupes d'ultra font des pieds et des mains pour revenir au parc c'est pas une décision forte. Tu peux m'expliquer l'interet de faire un match a huit clos et mettre un écrant géant sur le parking du stade c'est pas de la débilité ça!!! Les groupes dont tu me parle a Nice etc ont pas été dissous??? Alors arrete ton club est pourris de l'intérieur et ne fais ridn pour arranger les choses. Si ça fait 2 ans que ce sont les memes crétins pourquoi ils sont toujours la ??? Dsl ton club n'est pas défendable on parle pas d'incident isolé mais de récidive permanente.
Spikelee92 Niveau : CFA2
Note : 1
Ha oui sois le bienvenue sur SO FOOT!! On peut ne pas etre d'accord et rester courtois bonne journée
Note : 1
Bentaman, la préfecture a donné son aval pour l'écran géant, tout était en ordre, à un moment donné, faut savoir lire.
- Encore une fois, ce stade n'est pas dangereux, la seule personne qui a trouvé à redire est un délégué, et pour seules preuves, ses paroles. Non pas que je remets en doute ce qu'il dit, mais que la plupart des "preuves" à l'encontre des dirigeants, supporters, et prétendue insécurité, viennent de ces délégués, ou plutôt de leur bouche. Aucun marseillais ne s'est plaint, aucun n'a été blessé (quoiqu'il y a fort à parier que le discours aurait été différent s'ils avaient perdu, m'enfin..)
- Encore une fois, on ne se dit pas blancs comme neige, nous le savons que des (petits) débordements ont lieu, provoqués par des petits cons qui ne viennent au stade que pour insulter les adversaires, voire leur jeter des briquets à la gueule. Même si je comprends le club de ne vouloir poursuivre aucun de leurs supporters, je pense qu'il le faudra via les caméras, sinon on risque plus gros.. Ceci dit, vous, les "continentaux", ne pouvez nier qu'il y a deux poids, deux mesures, depuis quelques années, en ce qui concerne les jugements et sanctions appliqués à l'encontre des clubs corses, par rapport aux autres clubs professionnels français. Paris s'est bien fait taper dessus, a été le "cobaye" du "ménage des tribunes", mais putain*, les fautes étaient plus graves... C'est même pas comparable.
Encore une fois, on attend les sanctions pour Nancy, par exemple. Que la Ligue nous montre que tous les clubs sont logés à la même enseigne. C'est un minimum.
Ne vous arrêtez pas aux quelques glands qui se victimisent sans arrêt. Le club et les supporters commencent à faire des efforts, ont compris leurs torts. Rappelez vous aussi que le dernier blessé à Bastia est un dirigeant du club, qui a reçu le coup de pied de Cichero dans la trogne, l'an dernier. Avant ça, faut remonter en 92.
Merci so foot d'etre encore parfois le seul qui demeure objrectif.

Forza
Note : 1
ah enfin, on reconnait nos malheurs à nous autres également petits fans parisiens broyés par la machine.
sinon, je m'étais énervé sur les bastiais y'a une semaine environ mais j'avais donc ouvert ma gu.eule trop tot (comme bien souvent malheureusement).
en effet, y'a de quoi halluciner puisque la préf a autorisé le rassemblement et on vient malgré tout sanctionner le club et ses fans.
nan mais c'est à mourir de rire, et la ligue, la fff, ils tiennent leur pouvoir sanctionnateur de qui si ce n'est de l'Etat en dernier ressort.
donc on la préf (l'Etat quoi) dit une chose, que la ligue (soit une sal.operie d'émanation qui ne doit sa délégation de service public qu'à l'Etat) sanctionne ce que l'Etat dit...non pas en sanctionnant l'Etat, ce que personne ne peut faire d'ailleurs, mais en sanctionnant un club et des fans qui se sont conformés aux directives dudit Etat.
ridicule ligue.
et je dois dire que, pour une fois, je comprends entièrement le ras le bol des corses.
Note : 1
Ce qui est chiant c'est que so Foot est un super journal, mais que ceux qui commentent laissent des commentaires comme on les voit chez france Football ou l'équipe...
Bref de la beaufitude à l'état pur... et après ça se branlera sur "une autre façon de voir le foot" alors qu'il recrachent mot pour mot les déjections du Canal Football Club, des spécialistes....
Partenaires
Le kit du supporter Trash Talk basket Vietnam Label
0 38