1. //
  2. // 2012/2013
  3. // Présentations des équipes

Bastia, la nouvelle hype ?

Champion de National, puis de Ligue 2, avec un bon football et un accent qui rappelle les vacances à beaucoup de Gaulois, Bastia est la nouvelle équipe cool, celle dont ça fait bien de dire qu’on l’aime. Pas vraiment le credo d’un club qui ne verse pas dans le populisme. Mais qui va faire le taff’.

7 5
Le bilan de l’été
Comme toute équipe qui reste sur deux montées successives, Bastia est serein. Niveau recrutement, pas grand-chose à faire donc si ce n’est prendre des gars qui ont de l’expérience. Pas forcément pour être titulaires toute la saison, juste pour piquer au vif un groupe qui s’est habitué à gagner. Marchal, Modeste et Ilan, sont donc venus garnir les lignes, mais le groupe sait déjà comment jouer : le 4-0 infligé à Evian en préparation est encore dans toutes les têtes.

Le coefficient de résistance au PSG
25%. Normalement, Bastia, c’est l’équipe capable de faire chier le PSG comme il y en a rarement. Une équipe capable de mettre le pied dans son stade traquenard comme de surprendre par de belles séquences au Parc des Princes. Mais ça sera pas le cas cette saison, la faute à deux facteurs. Le calendrier, tout d’abord. Les jouer la première journée, c’était cool la saison dernière, mais pas là. Zlatan a trop d’ego pour rater son entrée. Et puis, le jeu bastiais a quand même été confié à Jérôme Rothen, un mec qui dit encore « on » quand il parle du club de la capitale…

Ça va se terminer comme ça, le 21 décembre 2012
Frédéric Thiriez décide enfin de venir voir à quoi ressemble Furiani. Il déclare que ce club est formidable et entonne même quelques chants polyphoniques avant le coup d’envoi du match, ayant appris quelques mots de corse lors de son trajet en avion. Choqués, les supporters optent pour le suicide collectif.

Le portrait robot
50% - Tony, dans Mafiosa, saison 4

50% - Manu, dans Mafiosa, saison 4

La banane de la saison
L’image du club. Avec le retour en Ligue 1, Bastia s’est découvert de nombreux fans. A les écouter, ils ont toujours fait partie du peuple bleu, surtout au beau milieu des années 90. Pourtant, comme pour toute bourgeoise qui veut s’acoquiner un peu avec le jeune de banlieue, le retour à la réalité va être brutal. Le club n'a rien oublié.

Le type à suivre
Ilan. Pour son retour en Ligue 1 l’an dernier, Ilan n’a pas fait rêver les foules. Pourtant, le joueur est toujours à classer dans la catégorie des Pagis et autre Jérôme Leroy, de celle qui nous fait nous abonner à Canal+ ET à BeIn Sport. Cette saison, il ne devra pas tout faire devant, il jouera en retrait d’une pointe comme il aime. Une sacrée dernière chance.

Ce qu’il va se passer cette saison
Des clubs promus en Ligue 1, Bastia est évidemment celui qui va le moins souffrir. Pour autant, le club ne va pas non plus semer le trouble en haut du tableau. Un parcours à la Evian, tranquille, où on apprend aux Choplin, Sans et autre Khazri à se familiariser avec la Ligue 1. Avant de faire mieux ?

La banderole de supporters
«  Qatari fora  »

Le derby débile de la saison
Le Sportingo, contre Lille

La chanson de la saison
INXS – Devil Inside

Youtube


Par Mario Durante
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
C'est ça les fameux "fans" sur l'équipe.fr qui cassent les couilles de tout le monde avec les "vient te relancer à Bastia" ?
Jean Michel Assaule Niveau : Ligue 2
Anto Drobnjak likes this.
Je déteste faire ça, d'autant plus que je déteste Bernard Pivot mais : "Mais ça sera pas le cas cette saison" c'est pas français !
J'ai pas compris le coefficient de résistance au PSG. "Les jouer la première journée, c’était cool la saison dernière, mais pas là. Zlatan a trop d’ego pour rater son entrée". Paris joue pas contre Lorient plutôt ?
Enorme le passage sur Thiriez !
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7 5