Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 30e journée
  3. // FC Barcelone/Real Majorque

Bartra : petit Piqué veut devenir grand

Avec une arrière-garde une nouvelle fois décimée, Barcelone devra faire dans l'original. Face à Majorque ce samedi, l'heureux élu pourrait se nommer Marc Bartra, 21 ans, petit frère footballistique de Piqué. Présentation.

Modififié
La (mauvaise) nouvelle n'a rien d'inédit. Depuis l'arrivée de Pep Guardiola sur le banc du Camp Nou, le Barça a toujours dû se bricoler une défense en fin de saison. Yaya Touré, Javier Mascherano, Éric Abidal, Adriano ont ainsi tous porté, bon gré mal gré, la casquette de central. Cette année, rebelote, Tito Vilanova devra innover. Mascherano, genou droit dans le sac pour un mois et demi, a dit adieu au match retour de ce mercredi face au PSG. Carles Puyol, capitaine courage aka « Rahan » , est lui éloigné des prés jusqu'à la fin de saison après avoir subi une arthroscopie. Le Barça se retrouve donc avec le seul et unique Gerard Piqué comme défenseur central de formation façonné aux exigences internationales et à 100 % physiquement. Tito devra lui choisir son pendant, entre un Sergio Busquets irremplaçable devant la défense, un Alexandre Song pas vraiment habitué au poste, un Adriano encore sur une jambe, un Éric Abidal tout juste de retour et un Marc Bartra encore bien inexpérimenté. Pour la réception de Majorque, confiance devrait être accordée au petit dernier de la Cantera, 470 minutes dans les jambes cette saison, et « petit frère » de Gerard. À moins que…

Un parcours à la Piqué, l'exode en moins

À moins qu'il ne se fasse griller la politesse. Encore. Pourtant, de l'avis même de son entraîneur, « Marc est très puissant dans le jeu aérien et très rapide, l'un des plus rapides que j'ai connu. Avec du temps, il jouera au plus haut niveau. » Du temps, Marc Bartra en a passé du côté de la Ciudad Deportiva du Barça. Débarqué en 2002 du centre de formation de l'ennemi Espanyol, le minot de Sant Jaume dels Demenys a connu toutes les catégories du Mes que. À l'instar de son aîné Gerard Piqué, il se traîne à las Rozas lors de chaque rassemblement des équipes jeunes de la Roja. International depuis ses 17 ans, il s'attire les faveurs d'autres grands écussons. Alors qu'à son âge, Gerard Piqué décidait de s'envoler pour l'Angleterre et Manchester United, lui choisit de rester dans le cocon de la Masia. Le Real Madrid tente bien une approche, rien n'y fait : Marc continue son apprentissage à Barcelone avec ses potes Oriol Romeu et Sergi Robert – ils sont plus communément appelés « El clan de Tarragona » . Les sirènes anglaises reviendront pour son vingtième anniversaire : les Spurs de Tottenham lui proposant alors un contrat juteux, en vain.

En parallèle de sa formation à la Masia, Marc Bartra poursuit ses études. Entre quelques heures de cours d'anglais, il intègre l'INEF (Institut national d'éducation physique) et continue à se gaver de nourriture japonaise à base de poisson. Un intérêt scolaire qu'il tient de sa mère, propriétaire d'une boutique nautique. Curieux et intéressé, il sort du stéréotype du jeune footballeur : un parcours qui n'est pas sans rappeler celui de Gerard Piqué. Les comparaisons avec son aîné sont également criantes dans son jeu. Élancé, il s'appuie sur son sens de l'anticipation et ses qualités de relance. Dans le staff catalan, on dit de lui « qu'il est très rapide, très fin, très élégant » . En 2009, Guardiola décide donc de le lancer dans le grand bain au Vicente Calderón. Sans griller les étapes, il parfait sa formation avec l'équipe B du Barça tout en demandant conseil auprès d'un psychologue et d'anciennes gloires blaugrana. Ponctuellement convoqué avec l'équipe fanion, il s'impose comme le meilleur défenseur de deuxième division – titre qu'il reçoit du journal Marca. De quoi lui ouvrir définitivement les portes du groupe professionnel l'été dernier.


L'homme qui blessait pour des millions

Alors, pourquoi une telle attente pour s'imposer ? Quand Montoya, Tello ou encore Cuenca l'an dernier, gagnent leurs galons aux côtés de Messi, Iniesta et Xavi, Marc patiente. Au-delà du plus pur aspect footballistique, Bartra est jugé plus ouvert, plus extraverti que ses comparses du même âge. Un caractère qui se ressent sur le terrain. Plus que de le pouponner, le staff catalan attendrait donc que Bartra mûrisse : amoureux de la relance propre, il prendrait des risques inconsidérés. Un défaut qu'il a commencé à gommer. Cette saison, il a déjà connu plus de minutes de jeu que lors des derniers exercices. Et encore, il aurait dû être aligné plus souvent si le transfert de Song ne devait pas être, un peu, rentabilisé. Gros sous toujours, quelques dignitaires blaugrana n'ont que très peu appréciés un tacle estival. Lors d'un entraînement de pré-saison, le défenseur central touche d'un peu trop près un Messi qui doit déclarer forfait pour le match amical face à Hambourg. Une absence qui fait perdre quelques millions au club azulgrana… Heureusement, ce mercredi, Messi sera absent. À moins que...

Par Robin Delorme, à Madrid
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible