En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 7 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 28e journée
  3. // Lyon/Marseille

Barton, patron du milieu

Trop fermé au goût du public, ce Lyon - Marseille a été l'occasion de voir deux blocs parfaitement organisés. Dominateur en première période, le milieu de terrain marseillais a petit à petit été bousculé par celui de l'OL. Un retournement de situation qui n'a pas empêché Joey Barton de tirer son épingle du jeu. Au four et au moulin, l'Anglais a réalisé une prestation très intéressante, comme son homologue lyonnais Gonalons. Bulletin de notes.

Modififié
Olympique lyonnais


Vercoutre (5,5) : Quelque part entre le congé payé et le chômage technique. Si le portier de l'Olympique lyonnais n'est pas un salaud, il partage sa journée de salaire avec Gignac, a qui il doit beaucoup ce soir.

Umtiti (5) : Il y a eu cette frappe du gauche, qui confirme que celle qu'il a claquée à Tottenham n'était en rien due à la chance. Il y a eu cette dédicace à la pause, digne des plus belles heures de Difool et de Skyrock. Et cette volonté de se faire Mathieu Valbuena, à mi-chemin entre la bonne fougue de la jeunesse et la mentalité un peu borderline. Le gamin a du talent, mais est le seul sur la pelouse à ne pas avoir le droit de se moquer de la coupe de cheveux de Jordan Ayew.

Lovren (5) : Pas de bourde, ni de tête écrasée sous des crampons. Un bon match pour Dejan.

Biševac (3,5) : Quelques relances affreuses et une présence défensive aussi rassurante qu'un diagnostic sur Doctissimo. Dur.

Dabo (3,5) : Timide voire mal à l'aise, Dabo a certainement eu peur de Barton. Vu comme ça avait fini la dernière fois, on le comprend.

Gonalons (7) : Perturbé par l'excellent pressing phocéen en première période, le meilleur lyonnais de la partie est monté en régime au fur et à mesure du match. Intraitable en deuxième mi-temps, il a été la rampe de lancement des quasi-offensives lyonnaises. Oui, quasi, mais c'est déjà pas mal.

Fofana (4,5) : Fofana a joué les barbares. Mais apparemment, il avait vu avec Denis Brogniart pour choper le totem de l'immunité avant le début de la partie. Bien joué.

Malbranque (5) : En plus d'être un joli technicien, Steed est un battant, ses nombreux retours ont d'ailleurs été précieux. Mais se plaindre quand on est en retard sur chaque tacle, c'est limite.

Gomis (3) : Cochonou, Brad Pitt, Rezaï. Le Tour de France, Snatch, la tenniswoman, toutes les caravanes étaient là pour accompagner Bafé dans chacune de ses courses. En un appel contre-appel de Gomis ce soir, on avait le temps de faire une machine et de repasser une chemise. Pas étonnant que Licha fasse la gueule.

Lacazette (5) : De l'envie, mais cette habitude robbenesque de répéter les mêmes gestes. Un petit pont délicieux sur André Ayew en fin de match, de la dynamite dans les jambes, mais beaucoup de mauvais choix.

Lisandro (3) : Plus Jennifer que Lisandro dans ses déplacements. Plus Frédéric que Lisandro pour sa prestation. Ce soir, sur ce côté gauche qu'il maudit tant, Licha a voyagé en terre inconnue.

Grenier (6) : Une bonne entrée en plein temps fort de l'OL. Pendant ce temps, Gourcuff est le neuvième sportif français le mieux payé.

Ghezzal (non noté) : Il a remplacé Lisandro, mais ne s'est pas mieux entendu avec Gomis. Putain de tyran.



Olympique de Marseille


Mandanda (6,5) : Enfin ! Pas une seule toile dans les airs, les poings quand il fallait et une belle parade sur le missile du gauche d'Umtiti. Le bon Steve.

Morel (6) : Solide au duel, Jérémy a tout donné pour emmerder Lacazette le plus possible. Rarement pris à défaut, il a sauvé la mise à la défense marseillaise à quelques reprises. Sérieux.

Lucas Mendes (5,5) : Du bon boulot sur Gomis, mais un goût trop prononcé pour la relance risquée. Quitte à risquer quelque chose ce soir, Lucas, il fallait se jeter sur la déviation d'Ayew sur corner. Oui, ta tête aurait pu finir contre le poteau. Mais va dire ça aux couilles de Mexès.

Nkoulou (6) : Comme son gardien, le Camerounais a redressé la barre après quelques parties compliquées. Auteur d'une intervention décisive sur Gomis en début de partie, Nkoulou a été serein. Il faut dire qu'en face, Licha et Gomis c'était plus Gomez et Tavares que Starsky et Hutch.


Fanni (4) : « Pas de relance dans l'axe, les gars ! C'est le b.a-ba du football !!! » Apparemment, Rod Fani n'a jamais eu cet entraîneur hystérique qui traumatisait les éléments les plus faibles des clubs de quartier en benjamins. Dommage.

Barton (7,5) : Un joueur qui comble les brèches, court 11 kilomètres en courant « utile » , presse tout le temps, coupe les trajectoires, ne commet que deux fautes et en subit pas mal sans jamais broncher. Ce soir, Joey a encore prouvé qu'il était avant tout un joueur de foot.

Romao (4,5) : Du bon pressing, de la hargne, une envie de se projeter vers l'avant, mais quelques lacunes techniques, notamment sur ce contrôle loupé sur un caviar de Barton. Penser comme Pirlo, c'est bien, reste à ne pas avoir les moyens techniques de Kaboré.

Valbuena (4,5) : Moins d'influence que lors de ses sorties précédentes. Il faut dire qu'avec Gonalons et Umtiti constamment sur le dos, la partie est moins facile. Sorti en râlant après un tacle d'Umtiti, Mathieu va encore s'attirer les foudres de ses détracteurs parce qu'il n'y avait pas faute sur ce coup. Bon, par contre, il y avait faute sur les 378 contacts précédents.

Sougou (5) : Dans le vocabulaire de l'amour et des câlins, on appelle ça un « quicky » . Un truc un peu fait à la va-vite, mais assez agréable. En même temps, vu l'état de la condition physique du joueur, il ne fallait pas s'attendre à un marathon du sexe. Belle tentative de passe décisive pour Gignac et bon dynamitage de couloir pendant quelques minutes cela dit.

A. Ayew (3,5) : Sa présence sur le pré aura permis à Grégoire Margotton de dire « mur ghanéen » . Certainement sa meilleure action de la soirée.

Gignac (3) : André-Pierre aurait déjà contacté L'Équipe pour connaître le prix d'une page pleine demain. Si possible pour mettre la pub à la page des notes de Lyon - Marseille.

J. Ayew (6) : Une bonne entrée et surtout, aucun carton jaune en dix minutes. Le temps d'en prendre cinq pour lui.

Kadir (non noté) : Une entrée pour la prime d'apparition. Solide.



Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 23:00 L2 : Les résultats de la 21e journée 3
Hier à 15:55 L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 Hier à 13:45 Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 33 Hier à 11:55 Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 81
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
lundi 15 janvier La Fondation Lionel Messi pas très utile selon les Football Leaks 40