En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 4 Résultats Classements Options

Barton et les goûts musicaux de Gignac

Modififié
La période des fêtes lui a apparemment fait le plus grand bien. Joey Barton alias Joey le fou semble revenu en grande forme. En témoigne ce clash sur Twitter avec Dietmar Hamm où l’Anglais lui a balancé des punchlines ô combien savoureuses.

Présent aujourd’hui en conférence de presse au centre d’entraînement Robert Louis-Dreyfus, le milieu de terrain marseillais a dénigré avec le sourire les goûts musicaux de son pote Dédé Gignac. « Gignac, c'est Gignac, vous le connaissez. Je pense qu'il est un peu fou, mais ses goûts musicaux sont tellement mauvais. La dernière fois, il m'a fait écouter de la musique corse en me disant que c'était bien. En tant qu'Anglais je ne pouvais pas être d'accord. Peut-être que c'est bien en Corse ou dans la caravane des Gignac, mais pas chez moi ! L'autre jour, il écoutait Katy Perry. Un gars costaud comme lui qui écoute Katy Perry ? Je n'ai rien à ajouter... »

Le temps pour Joey de rendre aussi un hommage à son coéquipier Benoît Cheyrou. Et pas d’une manière dégueu puisqu’il l’a comparé à Pirlo. « Je le connaissais avant et c’est vraiment un joueur fantastique, avec un très bon pied gauche. C’est un peu le Andrea Pirlo français pour sa technique et son influence. Il me donne des conseils et j’apprends beaucoup à ses côtés. »


Et Charlos Kaboré, le Yaya Touré burkinabé, hein Joey.
RD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:15 La double fracture de McCarthy 2 Hier à 16:45 Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 Hier à 16:05 Un gardien espagnol marque de 60 mètres 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
samedi 20 janvier Coentrão casse le banc des remplaçants 9