1. //
  2. //
  3. // Everton-Middlesbrough

Barkley, la course contre le temps

Étiqueté espoir depuis ses premiers pas chez les pros, Ross Barkley, vingt-deux ans, n'a pour le moment toujours pas décollé malgré désormais plusieurs saisons chez les grands. Alors qu'il a passé l'Euro sur le banc, qu'il a une nouvelle fois connu un bon début d'exercice, il a été invité par Koeman à sortir à la mi-temps lundi dernier pour regarder ses copains aller chercher la victoire à Sunderland. Sauf qu'Everton n'a plus le temps d'attendre.

Modififié
Ce devait être une soirée historique. L’occasion, aussi, pour Roberto Martínez de soigner son départ de Liverpool. Un soir de janvier où Everton enfilait un costume de demi-finaliste de League Cup contre Manchester City et où Goodison Park se prenait à rêver d’une première finale de coupe nationale depuis une défaite à Wembley en 2009 contre Chelsea en FA Cup. Dans les entrailles de l’enceinte, ils sont plusieurs centaines à se frotter au comptoir pour arracher une pinte, histoire de tabasser le froid. Quelques heures plus tôt, Martínez avait demandé à ses supporters une ambiance « terrible » . La première mi-temps a laissé Everton devant grâce à un but juste avant la pause du renard Funes Mori, à la retombée d’une frappe de Ross Barkley mal repoussée par Willy Caballero. Et le bordel s’est alors allumé. Pendant neuf minutes. Neuf minutes de passion et de folie. Les doigts sont levés, les corps sautent et voilà ce qu’ils gueulent : « We’ve got a diamond called Ross Barkley / A toffee that comes from Wavertree / He plays along side James McCarthy / Together at Everton FC… / And when you’re in the blue / We’ll sing this song for you / Because Barkley is a toffee through and through. » Trois semaines plus tard, Everton sera balayé à l’Etihad Stadium (3-1). Quatre mois, et Roberto Martínez sera éjecté de son poste avant d’être remplacé par Ronald Koeman contre un gros chèque posé sur son ancien bureau de Southampton. Mais Barkley, lui, est resté à Liverpool, dans les bras d’un club qu’il supporte depuis qu’il est gosse, entre les chants et les promesses. Sauf qu’il ne peut plus être un simple espoir.

Vidéo

La maison, le 8 et la porte


Avec le gamin de Liverpool, c’est une constante : chaque début de saison pousse à l’optimisme et quelques semaines plus tard, le soufflé retombe. En arrivant à Everton avec l’envie de « se battre pour les places européennes derrière le top 4 » , Ronald Koeman s’est pourtant offert une mission à la hauteur de ses compétences. L’idée est de s’inscrire dans un projet longue durée, alors que les Toffees sont entrés depuis quelques mois dans une nouvelle ère. Celle de l’homme d’affaires anglo-iranien Farhad Moshiri, arrivé en mars, pour succéder à la tête du club à Bill Kenwright, en poste depuis 2004, avec ses gros sous et de belles ambitions pour une institution branchée sur courant alternatif depuis deux décennies. Jusqu’ici, l’affaire tourne bien avec le meilleur début de saison du club depuis dix ans – lors de la saison 2006-07, David Moyes avait enchaîné sept matchs consécutifs sans défaite – et un Everton toujours invaincu après cinq journées. Koeman a redonné de la vie à un groupe miné par le mandat de Martínez, a continué sur ce qu’il proposait à Southampton avec un football solide et spectaculaire, et obtient déjà les résultats de ses idées. Son passé de footeux défensif l’a poussé à construire son Everton par derrière, recrutant Stekelenburg qu’il avait connu à l’Ajax et à Southampton pour remplacer Howard et prendre la place de Robles, mais aussi Ashley Williams pour pallier le départ de Stones à City et Idrissa Gueye pour associer à Gareth Barry à la récupération.


Cette saison, après un dernier exercice compliqué, Everton défend et le fait bien avec deux petits buts encaissés. En cinq matchs officiels, Koeman a déjà utilisé cinq schémas différents, d’un 3-4-3 initial à un 4-2-3-1 plus classique avec un bref 5-3-2 utilisé en League Cup contre Yeovil Town (4-0). Le Batave veut un « football créatif » , et sa mission principale est sur ce point. Oui, son secteur offensif explose déjà avec un Lukaku de retour en forme et des ailiers costauds (Mirallas, Bolasie, Deulofeu), mais l’important est ailleurs, car Koeman doit définitivement faire de Barkley un indispensable. Il faut achever la promesse et dépasser le stade de songe pour l’un des plus grands espoirs du foot anglais qui a passé son Euro sur le banc. Encore une fois, tout a encore bien commencé avec des prestations convaincantes et décisives pour le gosse de Goodison Park qui a achevé de coller son étiquette de nouveau Gascoigne en prenant le numéro 8 sur le dos cette saison. Puis, Allardyce ne l’a pas convoqué pour sa première liste internationale, parlant de « l’une des plus difficiles décisions de sa carrière. Rien n’a été plus dur. La porte reste ouverte pour Ross, mais, à l’instant présent, je pense que l’équipe convoquée est la meilleure possible. » Ou le syndrome d’un joueur dont on ne connaît pas encore le meilleur poste à vingt-deux ans.

L’homme des faux départs


Plus que ça, il y a surtout eu un dernier épisode qui fait maintenant beaucoup parler. Titularisé par Koeman lors de la victoire éclatante d’Everton à Sunderland (0-3) lundi dernier, Barkley a été sorti par l’entraîneur hollandais à la pause. « Il ne jouait pas bien et perdait trop de ballons. Un joueur de ce niveau ne peut pas perdre autant de ballons. (…) Il doit jouer un rôle clé entre les défenseurs et les attaquants, dans une position où il peut créer et défendre avec l’équipe. Dans tous les aspects il peut, et doit s’améliorer » , expliquait alors Ronald Koeman après la rencontre. Soit des commentaires une nouvelle fois loin des comparaisons élogieuses qui ont accompagné la route de Ross Barkley depuis ses débuts chez les grands. Une route qui ressemble de plus en plus à une série de faux départs, entre une confirmation qui tarde à venir et un manque de confiance latent. Depuis le début de saison, Barkley alterne encore entre ses fulgurances et des trous d’air fréquents, alors que l’ensemble du groupe au cœur duquel il évolue s’est rebiffé. On se repasse alors ses déclarations de débutant où il expliquait se rendre compte que « le football n’était jusqu’ici qu’un jeu d’enfants. En Premier League, en sélection, j’ai compris que ce n’était plus le cas. ici, je suis chez les hommes. » Et il doit en être un alors que son expression semble magnifiée lorsqu’il évolue en huit plutôt qu’un meneur de jeu pur. Le temps file, les promesses avec, et Ross cavale toujours avec une étiquette à déchirer. Sauf qu’il n’a plus le temps et l’Angleterre non plus, histoire de ne pas voir disparaître un grand espoir de plus.

Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Helmut Rahn Niveau : Ligue 2
Je suis pas hyper convaincu par ce joueur. Je pense qu'il bénéficie largement de la hype du joueur anglais (à la Stones, vendu beaucoup trop cher). Il a certainement du talent mais il est trop irrégulier. Une sorte de Wilshere quoi. J'espère pour Everton qu'ils vont pas regretter les montants astonomiques qu'on leur a proporsé
C'est vrai qu'il a un peu stagné et qu'un gars comme Alli l'a nettement dépasse.

Dans ses bon jours il peut faire très mal grâce a son volume de jeu sa puissance (de frappe) et sa qualité technique

Moi je crois toujours en lui hein
Message posté par Top-player
C'est vrai qu'il a un peu stagné et qu'un gars comme Alli l'a nettement dépasse.

Dans ses bon jours il peut faire très mal grâce a son volume de jeu sa puissance (de frappe) et sa qualité technique

Moi je crois toujours en lui hein


Alli qui lui même si il ne fait pas attention pourrait finir comme...Barkley! Ce qui est fascinant c'est que meme si il y a toujours autant d'espoirs déchus chez les anglais ils semblent de plus en plus forts de plus en plus tot (Sterling, Alli, Stones, Kane) mais tout aussi rapidement decevants! Des etoiles hyper filantes les mecs! Le contraste est violent avec la generation Scholes, Lampard et cie qui ont exploser un peu plus tard mais sont restés au top beaucoup plus longtemps! Ce constat est d'ailleurs peut etre valable pour le foot actuel dans son ensemble...
Rooney est aussi un exemple de cette tendance à plus haut niveau, son déclin a commencé avant la trentaine, il avait atteint son meilleur niveau autour des 25 ans.
clement6628 Niveau : CFA
Message posté par ofwgkta
Alli qui lui même si il ne fait pas attention pourrait finir comme...Barkley! Ce qui est fascinant c'est que meme si il y a toujours autant d'espoirs déchus chez les anglais ils semblent de plus en plus forts de plus en plus tot (Sterling, Alli, Stones, Kane) mais tout aussi rapidement decevants! Des etoiles hyper filantes les mecs! Le contraste est violent avec la generation Scholes, Lampard et cie qui ont exploser un peu plus tard mais sont restés au top beaucoup plus longtemps! Ce constat est d'ailleurs peut etre valable pour le foot actuel dans son ensemble...


Mais est-ce pas notre faute ? Celle des supporters, des médias ?
À l'image d'un Cavani qu'on défonce avant d'aduler en trois jours, est-ce que si on s'emballait moins dès qu'un joueur fait six bons mois, le fameux "crack", il n'y aurait pas moins d'espoirs déchus ? Aujourd'hui, il y a des jeunes dont on parle comme des stars, quand on regarde bien les gars ont en réalité fait entre six et dix-huit bons mois. Des types précoces, bons entre 19 et 21 ans, je pense qu'il y en a eu à toutes les époques, mais peut-être qu'on s'emballait un peu moins sur eux.
Je trouve aussi dommage de condamner tous ces jeunes immédiatement après une mauvaise saison. Sterling est vraiment entrain de se refaire une santé avec City, Stones est loin d'être la catastrophe qu'on a essayé de nous vendre. Je dis pas qu'ils vont finir dans la course pour le ballon d'or à 26 ans, mais quand t'es déjà titulaire dans une des équipes les plus en formes de ce début de saison, y a de quoi être positif. Maintenant, comme toujours,faut confirmer.
Helmut Rahn Niveau : Ligue 2
Je dis pas que Stones est une catastrophe, loin de là mais quand tu vois Stones 55M et Umtiti à 25M ça pose quand même question, surtout que Umtiti colle bien au style de Guardiola
Message posté par ofwgkta
Alli qui lui même si il ne fait pas attention pourrait finir comme...Barkley! Ce qui est fascinant c'est que meme si il y a toujours autant d'espoirs déchus chez les anglais ils semblent de plus en plus forts de plus en plus tot (Sterling, Alli, Stones, Kane) mais tout aussi rapidement decevants! Des etoiles hyper filantes les mecs! Le contraste est violent avec la generation Scholes, Lampard et cie qui ont exploser un peu plus tard mais sont restés au top beaucoup plus longtemps! Ce constat est d'ailleurs peut etre valable pour le foot actuel dans son ensemble...


Je ne pense pas car les Alli Kane and co ont connu la "galère" et ont bataillé pour arriver la ou ils sont.

Il y a 2 ans, Alli n'était qu'un joueur de MK Dons, club de d3, Kane s'est longtemps embourbé dans les prêts infructueux avant de percer.

Tu vois je suis sur que ce genre de parcours donne la tête sur les épaules et permet de ne pas trop prendre la grosse tete. Rien a voir avec d'autres qui ont été considérés comme des enfants rois trop tôt (Sterling, Walcott,..)

Aujourd'hui les meilleurs joueurs anglais sortent et/ou percent dans des clubs très modestes ou de clubs mettant l'accent sur la formation anglaise comme Soton (Shaw, Clyne, Lallana,..) ou Tottenham (Kane Alli, Rose, Dier,..)
Gunner's Dude Niveau : CFA
Message posté par Helmut Rahn
Je suis pas hyper convaincu par ce joueur. Je pense qu'il bénéficie largement de la hype du joueur anglais (à la Stones, vendu beaucoup trop cher). Il a certainement du talent mais il est trop irrégulier. Une sorte de Wilshere quoi. J'espère pour Everton qu'ils vont pas regretter les montants astonomiques qu'on leur a proporsé


Ah non, pas Wilshere hein! Si tu veux parler des espoirs foireux, tu prends Walcott ou AOC (si tu veux absolument puiser chez les gunners) mais pas Wilshere. Lui, c'est différent. Les espoirs placés en lui étaient justifiés, il avait tout d'un futur crack et avait, a un talent fou. Ce que ces projections n'avaient pas pris en compte, ce sont les blessures, les foutues blessures. C'est tout. Et c'est triste.
comment c'est loin Niveau : CFA2
Message posté par Gunner's Dude
Ah non, pas Wilshere hein! Si tu veux parler des espoirs foireux, tu prends Walcott ou AOC (si tu veux absolument puiser chez les gunners) mais pas Wilshere. Lui, c'est différent. Les espoirs placés en lui étaient justifiés, il avait tout d'un futur crack et avait, a un talent fou. Ce que ces projections n'avaient pas pris en compte, ce sont les blessures, les foutues blessures. C'est tout. Et c'est triste.


"les foutues blessures"
Alors, je me méfie de ce qu'affirme les médias mais le rythme de vie du jack ne doit pas l'aider concernant ses blessures..
Je peux me tromper mais franchement, les interrogations sont justifiées.
En revanche, je te rejoins complètement sur le talent du jack et je me rappel de son match contre le barça en 2011 à l'emirates où il avait été stratosphérique, d'ailleurs le match dans son ensemble avait été dingue.
Victoire 2/1 d'arsenal avec arshavin pour le 2ème de mémoire.
Bon je vais me mater le résumé de ce match, ça fait longtemps.
il y a 1 heure La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) il y a 2 heures Une remontée historique des Seattle Sounders 15
Hier à 18:38 Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT)
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 16:30 La petite gourmandise de Callejón 2 Hier à 11:44 Un but barcelonesque en D4 argentine 10
mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 17 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41 vendredi 30 juin Percuté par un scooter, il rattrape le chauffard grâce à ses coéquipiers 18 vendredi 30 juin Mariano Díaz s'engage avec Lyon 47 vendredi 30 juin L'énorme frappe de Wendel avec Fluminense 2 vendredi 30 juin Hulk suspendu après avoir soutenu Oscar 24 vendredi 30 juin Benayoun offre la victoire au Beitar en barrage de Ligue Europa 21