1. //
  2. // 10ème journée

Barcelone suit le rythme

L'avantage avec la Liga, c'est que rien ne change. Les gros gagnent et les filets tremblent. Au milieu, un frémissement, un sous-marin jaune toujours en embuscade.

Modififié
0 1
Messi omnipotent


On a déjà tout dit sur Lionel Messi. Et pour cause, le petit Argentin est le X-Factor du Barça (8 matches, 8 buts). Dans la banlieue de Madrid, les Blaugranas s'en sont remis à leur numéro 10. Un but et deux passes décisives pour une victoire 3-1 à Getafe. On appelle ça un patron. Surtout que la liaison avec David Villa commence à se peaufiner au fil des matches. L'expulsion de Piqué à vingt minutes de la fin n'a rien changé (une habitude, Piqué avait déjà vu rouge à Getafe l'an dernier). Il faut dire que Valdès aura sorti la machine à parades dans le dernier quart d'heure. Le FCB est costaud mais n'a pas encore trouvé son rythme de croisière. Ça promet pour la suite. Finalement, la seule question qui se pose est de savoir comment le Barça pourrait carburer sans son génial Argentin...

Le sous-marin jaune en plongée


C'est la seule équipe capable de soutenir le rythme frénétique des deux caïds espagnols. Villarreal passait un test intéressant contre les Basques de Bilbao. D'autant que l'inoxydable Llorente ouvre le score très vite en début de match pour les visiteurs. Mais la réponse des locaux sera violente. En deux fois six minutes (39-46è et 84e-91è), le sous-marin jaune va cogner l'Athletic par quatre coups de semonce bien distillés. Le petit Italien Giuseppe Rossi s'est encore illustré et la vague jaune tient là un sacré surfeur. Par contre, la prochaine vague fera des dégâts, elle vient directement de Barcelone.

Pereira, le môme d'Alfortville


Il a 23 piges, il jouait à Alfortville il y a deux ans et il vient de claquer deux buts en une semaine. Chapeau Michaël Pereira. Sauf que c'est pour du vent car son équipe de Majorque s'est inclinée sur la pelouse de Saragosse au bout d'un temps additionnel surréaliste (penalty à la 96ème minute). Mieux, Saragosse signe ici sa première victoire, avec les tripes, et peut croire à son opération maintien. On ne va pas se mentir, ça sent le sapin.

Espanyol, l'autre Barcelone


Un match ennuyeux à mourir, un but au bout de 58 secondes de jeu dans un stade aphone alors que Malaga n'avait pas encore touché le cuir. Mais l'essentiel est ailleurs, l'Espanyol est quatrième de Liga avec un effectif quelconque mais un entraîneur qui connaît bien la maison : Mauricio Pochettino. Reste à tenir le coup sur 38 journées. Le vaincu du jour, Malaga, n'a pas tiré profit de l'arrivée en milieu de semaine du Chilien Manuel Pellegrini sur le banc (mais en tribunes pour la rencontre).

A noter la nouvelle victoire de la Real Sociedad (1-0 contre Santander) avec un pion de l'édenté Joseba Llorente. La Real vient de prendre douze points sur quinze possibles et s'incruste dans les places européennes. Y'a plus de respect.

L'autre grosse performance de la journée est à mettre au compteur du Deportivo
La Corogne, d'une tristesse déconcertante depuis le début de saison, et solide vainqueur sur la pelouse de Levante (2-1). Le Depor se sort les doigts et dit -temporairement- au revoir à la zone rouge.

Enfin, Alicante a pris une gifle à Osasuna (3-0) avec un but dégueulasse sur un coup-franc dans la surface de réparation. Le promu inquiète de plus en plus. David Trezeguet ou pas.

Villarreal – Bilbao 4-1 : Nilmar (39e), Cazorla (45e), Rossi (84e), Montero (90e+1) ; Llorente (6e)


Saragosse – Majorque 3-2 : Lafita (57e), Bertolo (84e), Fernandez Arenas (90e+6 sp) ; Webo (19e), Pereira (61e)


Osasuna – Alicante 3-0 : Monreal (40e), Lolo (56e), Vadocz (90e+1)


Almeria – Gijon 1-1 : García Pérez-Roldán (16e) ; Novo (73e)


Levante – Deportivo 1-2 : Juanlu (73e); Riki (10e), Aythami (52e)


Getafe – FC Barcelone 1-3 : Manu del Moral (70e sp); Messi (23e), Villa (34e), Pedro (65e)


Real Sociedad - Santander 1-0 : J.Llorente (7e)


Espanyol – Malaga 1-0 : Javi Marquez (1ere)

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Bah merde j'pensais trouver des commentaires de Catalans mais en fait non.

Curieux!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Rome, ville rouge
0 1