Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 24 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // FC Barcelone-Arsenal (3-1)

Barcelone s'impose pour la forme

Si la qualification était acquise depuis le match aller, les Barcelonais ont tenu à montrer qui étaient les patrons. Avec un but pour chaque membre de la MSN. Comme d'hab.

Modififié

FC Barcelone 3-1 Arsenal FC

Buts : Neymar (18e), Suárez (65e) et Messi (88e) pour le Barça // Elneny (51e) pour les Gunners

La force des très grandes équipes, c'est que les tournants du match sont toujours en leur faveur. Et ce, parce qu'elles comptent dans leurs rangs les meilleurs joueurs du monde sur chaque ligne. Le FC Barcelone et Javier Mascherano en sont l'exemple parfait. On joue la 58e minute, et Jérémy Mathieu se troue de la tête. Il vient de mettre le ballon dans la course de Danny Welbeck. L'Anglais crochète Javier Mascherano et est sur le point de frapper au but. Arsenal vient d'égaliser quelques minutes plus tôt. Ce qui veut dire que s'il trompe Ter Stegen, Welbeck relance complètement Arsenal. Il ne manquera qu'un but de plus pour se qualifier. Mais malheureusement pour lui, il n'a pas complètement battu Mascherano. L'Argentin est coriace et le voilà qui tacle désespérément. Il vient de contrer Welbeck. Le Barça ne tremblera jamais, et Suárez et Messi se chargeront d'enterrer la décision quelques minutes plus tard.

Un air de déjà-vu


Le match débute sans surprise. D'entrée, les Barcelonais montrent qu'ils sont chez eux en posant le pied sur le ballon. On fait tourner en attendant de trouver la faille. Les une-deux et les petits jeux à trois se multiplient, même en plein cœur de la surface de réparation des Gunners. On a presque l'impression que le Barça joue un peu trop à la baballe. Mais comme d'habitude, ce n'est qu'une impression. Car les nerfs des Londoniens sont mis à rude épreuve. Premier gros avertissement à la 17e minute. Pour varier, le Barça lance un long ballon dans le dos de la défense anglaise pour trouver Leo Messi. L'Argentin se retrouve seul devant Ospina, et oblige le portier colombien à sortir un arrêt fantastique.

Un mini-exploit inutile, puisque dans la minute qui suit, le S de la MSN trouve le N dans la profondeur. Un contrôle et une frappe du pied gauche plus tard, et voilà Arsenal qui craque déjà. Pourtant, les hommes d'Arsène Wenger ne font pas un si mauvais match. Alors certes, ils sont totalement privés de ballon avec une possession qui dépasse difficilement les 30%. Mais les Gunners ont au moins le mérite de ressortir le ballon plutôt très proprement. Arsenal se crée même quelques occasions, mais les frappes lointaines d'Özil (10e) et Flamini (25e) ne trouvent pas le cadre. Et pour une fois qu'Iwobi s'approche des buts de Ter Stegen, il trouve le moyen de s'accrocher lui-même. Pendant ce temps-là, Neymar est à deux doigts de s'offrir un doublé...

La tranquillité


Au retour des vestiaires, les Barcelonais, et on les comprend, sont parfaitement relâchés. Peut-être même un peu trop. Pour la première fois de la rencontre, les Blaugrana abandonnent le pressing si efficace de la première période et laissent plus d'espaces aux Anglais. C'est dans ce contexte qu'Iwobi trouve le petit filet de Ter Stegen. Quelques minutes plus tard, Mohamed Elneny déclenche une frappe sublime de l'entrée de la surface et trouve la lucarne du gardien allemand. Parfait pour servir d'électrochoc à des Barcelonais qui se sont trop reposés sur leurs lauriers. Pour se rassurer, les hommes de Luis Enrique appliquent les mêmes ingrédients qu'en première période : possession et combinaisons.


C'est le retour des une-deux dans la surface de David Ospina. Sur une action de ce genre, Leo Messi inquiète le gardien d'Arsenal d'une frappe croisée. Le Barça montre à nouveau les crocs, avant de mordre une seconde fois dans ce match par l'intermédiaire de la plus belle mâchoire du circuit : celle de Luis Suárez. Sur un centre de Dani Alves, l'Uruguayen claque une reprise de volée acrobatique de l'espace pour le 2-1. Le Barça peut se contenter de gérer, comme il le fait si bien. Welbeck, Sánchez sur coup franc et Giroud butent tour à tour sur Ter Stegen. En fin de match, le M de la MSN y va également de son petit but, histoire de boucler la boucle. Un petit piqué de l'extérieur du gauche. La routine.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Kevin Charnay
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    il y a 5 heures Euro Millions : 130 millions d'€ + 1 millionnaire garanti il y a 4 heures La LFP doit verser 2000 euros à Luzenac 11
    il y a 5 heures Virtus Entella bientôt réintégré en Serie B ? 7 il y a 5 heures Un groupe lance une chanson géniale pour Bielsa 18 il y a 6 heures Un club de 3e division espagnole ne veut plus que Vinicius Jr joue 45
    Partenaires
    MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
    À lire ensuite
    Comme un Huracán...