1. // Coupe d'Espagne
  2. // Finale
  3. // Séville-Barça (0-2 ap)

Barcelone double la mise au bout de la nuit

Dans une rencontre pauvre en actions, la faute à deux équipes mi-placées, mi-fatiguées, le Barça a fini par faire tomber le roi de l'Europa (0-2). Une dernière sortie espagnole qui nous aura tout de même offert une jolie collection de 16 cartons.

Modififié
970 41

FC Séville 0-2 FC Barcelone

Buts : Jordi Alba (97e), Neymar (122e) pour le Barça

Le magicien a dégainé un dernier tour. Même Séville n'en croit pas ses yeux. En se faisant expulser dans les arrêts de jeu, El Mago Banega fait basculer une finale jusque-là bien tenue par sa future ex. Une ex qui lui aura offert deux orgasmes européens en deux ans, mais aussi un slow sans frissons pour sa sortie de la scène espagnole. Sans regret car, en Espagne, le patron est catalan. Deuxième doublé en deux ans pour Jordi Alba, Neymar et le Barça. Une petite coupe dans la prolongation, toujours bonne à prendre pour entamer les vacances. Pour l'ivresse, on repassera.

Gameiro > Mascherano


Trente minutes de stéréotypes pour commencer. La MSN joue à la balle, Séville allonge sur Gameiro. Mais Neymar est constamment à l'arrêt et Messi trop seul, abandonné par Suárez et sa reprise manquée sur une merveille d'ouverture d'Iniesta. Le capitaine aux 27 trophées est l'un des rares à éclairer les offensives catalanes : ici un contrôle, là une roulette, mais le dernier geste manque toujours de précision, sinon d'envie. Côté sévillan, le dernier match est encore frais, la dalle présente. Entre harcèlement et sérénité, la défense récupère et relance toujours proprement. Las, le plat du pied sécurité est salement dévissé par Coke au quart d'heure. Résultat, les hommes d'Unai Emery sont à peine plus dangereux que ceux de Luis Enrique et l'emmerdement pointe le bout de son nez.

Dans ces situations, un homme est toujours là pour ambiancer les choses : Adil Rami offre un superbe combo tacle de la tête – main qui va bien pour arrêter Neymar, M. Del Cerro Grande laisse passer. Peut-être inspiré, Mascherano enchaîne avec un bon gros tirage de maillot sur Gameiro lancé à l'attaque de la surface : roja directa et sans hésitation sortie de la poche de la grande colline. Ter Stegen évite la double peine sur le coup franc de Banega, mais le mal est fait : Barcelone va devoir jouer plus de 45 minutes à 10.

Ever for ever


En seconde mi-temps, le Barça envoie les grands moyens et Jérémy Mathieu sur le terrain. Mais, à la réception d'un long ballon du grand roux avec des chaussures vertes, Suárez se claque sur le contrôle. Dur quand on sait la fin de saison canon de l'Uruguayen. Dur aussi pour Rafinha de rentrer dans une finale dominée par Séville et Banega, qui vient de taper le poteau de Ter Stegen. Plus doux, les gestes défensifs de Piqué et Busquets. Les tauliers tiennent la baraque face à Gameiro et Krychowiak. Le magicien Banega a beau sortir un lob lointain de son chapeau, le Barça ne se laisse pas avoir.

Et Neymar ne se laisse pas faire. Pas impressionné par un front contre front avec Iborra, malgré une tête en moins, Junior accélère et casse des reins. Deux fois, l'arbitre laisse jouer. La 3e, il précipite quelque peu les adieux d'Éver Banega à son club. Encore un rouge direct, cette fois pour un tacle dégueulasse, par derrière et à l'entrée de la surface. Au tour de Rico d'éviter le drame sur le coup franc de Messi, les deux équipes peuvent repartir à armes égales. 10 contre 10 et 30 minutes supplémentaires à jouer, les cannes vont tirer.

Messi propose, Alba et Neymar disposent


Quand il n'a plus de jambes, le Barça a une tête. Messi s'aligne parfaitement sur l'appel de Jordi Alba dans le dos d'un Vitolo qui prend le bouillon, Sergio Rico est battu. L'une des deux équipes a perdu son maître à jouer argentin et ça se voit. Rico doit faire des merveilles face à Piqué, Alves et Busquets pour continuer à croire en une apothéose dorée. Sans succès. Une petite blessure de l'arbitre, peut-être fatigué d'avoir levé 16 fois le coude avec 13 jaunes et 3 rouges payés, et c'est terminé. Carriço est expulsé, Neymar enterre le suspense, le Barça fait le doublé coupe-championnat. Séville se consolera avec son triplé de Ligue Europa. Au bon souvenir d'Éver Banega.

Par Eric Charpentier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ils ont profité en prolongations de la finale jouée en milieu de semaine de Seville, mais le Barca a vraiment ultra-costaud pour revenir d'un match mal embarqué à 10vs11 avec Suarez qui se blesse. Ils étaient acculé mais ont résisté avec notamment un Pique immense et un Iniesta stellaire. Puis après, les passes du roi Messi...
Anfield_Road Niveau : Ligue 1
Petite satisfaction personnelle de voir Carriço se fait expulser, ça changera pas le match de Mercredi mais on fait avec ce qu'on a hein.
 //  00:20  //  Amoureux de Bordeaux
Difficile de sortir l'homme du match ce soir, même si Iniesta, pffff, indécent.
Et Gérard "le surcoté chanceux d'être catalan sinon il jouerait en D3 roumaine" Piqué, très bon aussi.

@Yuturyu:


J'ai réfléchi à cette notion de spontanéité sur CF direct.
Ma conclusion: c'est de la merde.
Les capacité de controle de ballon, de l'espace, du jeu, du tempo, du trio de la masia busquet inesta et messi quand on le compare au jeu plein de dechet de neymar, neymar qui reste l'un des meilleur technicien au monde.

On peut donc en conclure de tout ça que ce qu'il manque a neymar c'est tout simplement la formation plus en maitrise des 3 cité loins du jeu flamboyant brésilien est donc forcément avec moins de maitrise.

Quand à INIESTA....!!! Pfouuuuuuuuuuuuuu !!! 28 ème titre..plus que 6 pour egaler giggs
oui, on a pas l'habitude de voir ces qualités-là au Barça, parce qu'ils dominent (presque) toujours mais là ils ont montré qu'ils avaient du coeur!
Mention spéciale à un duo énormissime ce soir: Iniesta et Busquets. Ils ont fait un match grandiose!
Neymar a aussi bien fait son match, il plaçait encore des accélérations après 120 minutes. Bref, ils m'ont bien fait plaisir pour ce dernier match de la saison.
Chapeau aussi à Séville, à la fin du match ovation de leurs supporters, plusieurs joueurs en larmes... Cette équipe nous aura aussi fait vibrer cette saison, n'en déplaise à Ruud!
Lamine Turgut Niveau : CFA
Heureusement pour le Football que Neymar ait marqué : tout amateur de ce sport ne pouvait décidément pas laisser dire que Jordy Alba allait être le héros de cette soirée (l'éthique avant tout)
28 ème titre pour Messi et Iniesta en club.

C'est monstrueux
 //  00:26  //  Passionné du Paris S-G
Purée fait chier....

On était la dégoulinant de fiel, prêt a baver sur une nouvelle contre performance du Barca. Et non on ne peut pas pas dégager notre frustration car ils ont quand même réussis à retourner une situation mal embarqué.

C'est sur que ce sont des grands champions ces zouaves la.

Mais je vous fait la promesse de continuer a être anti-Barca jusqu'au bout. Meme si durant les 10 prochaines années vous vous goinfrez encore de coupe , de championnat et de ligue des champions.

Bon et un petit mot pour Séville qui a quand même livrer une bonne prestation mais hélas le niveau était trop haut... Il faudra convertir plus vite la prochaine fois !
En fait Neymar a décidé de faire avec la Copa America (a laquelle j'espere que Suarez pourra participer) et les JO comme Hazard (je soupconne aussi shakiro enorme ce soir) avec l'Euro en n'ayant rien a battre de sa saison en club pour mieux briller avec la selection! Une technique de preparation rendue celebre par Messi pour la CDM 2014 et ca avait failli marcher!
Paradigm Shift Niveau : CFA2
Piqué a posé ses couilles ces soir après l'expulsion de Masche' et les a transporté sur ses bras pour aller les présenter à la reine d'Espagne au moment de recevoir le coupe.
Message posté par Two-Face
28 ème titre pour Messi et Iniesta en club.

C'est monstrueux


ha wé !!! Donc pas 28 titre en tout pour inesta.

Plus que 3 titre alors pour egaler giggs !
Paradigm Shift Niveau : CFA2
" La résolution de se foutre de tout doit être éminemment prise au sérieux. Elle exprime un courage et une finesse de jugement hors la norme parce qu'elle affirme le réel à l'exception de tout le reste. Se foutre de tout, c'est garder l'essentiel. "

Alain Chareyre-Méjan, Essai sur la simplicite d'etre

Celle là est pour toi Andres mon grand.
Paradigm Shift Niveau : CFA2
Message posté par Paradigm Shift
Piqué a posé ses couilles ces soir après l'expulsion de Masche' et les a transporté sur ses bras pour aller les présenter à la reine d'Espagne au moment de recevoir le coupe.


ce soir*

les a transportées*

la coupe*
Bien qu'Iniesta a été également formidable, ne cherchez pas l'homme du match, c'est Messi. Quand on a une partie de son talent qui lui permet de pouvoir marquer des buts à peu près quand il veut mais qu'il se sert plutôt de l'autre partie de son talent qui lui permet de distiller des passes phénoménales, il faut non seulement le souligner mais espérer qu'il soit à nouveau récompensé comme il se doit. Et croisez les doigts pour qu'il se passe de même en Copa America.
Match énorme de la part du Barça ! Je crois que c'est la première fois de la saison où ils se donnent autant, où ils ont autant les crocs.
Honnêtement après l'expulsion de Mascherano et la blessure de Suarez, j'ai crains le pire...
Mais quelle solidité de la part des vieux briscards que sont Iniesta, Busquets, Piqué et Alvès. Et Neymar qui a encore du jus à la 120 pour sprinter...!
Je note d'ailleurs que Mathieu, sur qui tout le monde crachait, a été excellent ce soir et j'espère le voir titulaire à l'Euro, il le mérite.

Puis Messi... Non seulement il a livré 2 passes dé (celle pour Alba <3) mais en plus il a défendu !

Rien à foutre de la ligue des champions quand ils gagnent de cette façon <3
Message posté par Paradigm Shift
" La résolution de se foutre de tout doit être éminemment prise au sérieux. Elle exprime un courage et une finesse de jugement hors la norme parce qu'elle affirme le réel à l'exception de tout le reste. Se foutre de tout, c'est garder l'essentiel. "

Alain Chareyre-Méjan, Essai sur la simplicite d'etre

Celle là est pour toi Andres mon grand.


Va dire ca à Neymar ..
Hahaha énorme !

Effectivement comme vous tous, Iniesta et Piqué hommes du match. Ils ont survolé la finale.

P.S : 28 titres pour Iniesta EN CLUB. Avec la Roja ça lui fait 31 trophées.
Et Messi 29. (JO 2008)

Iniesta dépassera Giggs qui se verra dépasser par Messi normalement. Enorme.
Dégueulasse, ces sévillans, seigneur....
Message posté par OkayP
Bien qu'Iniesta a été également formidable, ne cherchez pas l'homme du match, c'est Messi. Quand on a une partie de son talent qui lui permet de pouvoir marquer des buts à peu près quand il veut mais qu'il se sert plutôt de l'autre partie de son talent qui lui permet de distiller des passes phénoménales, il faut non seulement le souligner mais espérer qu'il soit à nouveau récompensé comme il se doit. Et croisez les doigts pour qu'il se passe de même en Copa America.


Messi, tu parles du types qui se contente 'seulement' de se replacer dans son couloir et de continuer a regarder son equipe défendre à 8 contre 10....Non je déconne il arrive a faire le strict minimum a ce niveau là et tout en marchant la batard.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
970 41