1. //
  2. // FC Barcelone/Arsenal (3-1)

Barça, logique et injuste

Ultra-dominateur, le Barça passe. Tout en sueur, sang et larmes, Arsenal s'est montré à hauteur de l'enjeu, mais une décision pas loin d'être scandaleuse de l'arbitre a fini par le faire sombrer.

Modififié
0 61

Première info de la soirée, le service médical d'Arsenal est au top. Victime d'une distension des ligaments du genou droit il y a huit jours, Robin Van Persie est bien présent à la pointe de l'attaque des Gunners. L'autre joueur clé annoncé incertain, Cesc Fabregas, heureux bénéficiaire d'un rétablissement tout aussi express, trône, lui, au centre du trident du milieu qu'il forme avec Nasri et Rosicky, ce dernier étrangement préféré à Arshavin, malgré l'entrée percutante et décisive du décapant Russe lors du match aller. Les Gunners se présentent sur la pelouse avec des têtes de killers, torses bombés et regards perçants. Des intentions, les Londoniens passent aux actes à peine le coup d'envoi donné, quand Clichy envoie Xavi au tapis d'un tacle musclé.

Une première photo aérienne informe de la stratégie londonienne : Arsenal veut resserrer les débats sur 20 mètres, de part et d'autre de la ligne médiane, réduire les espaces, comme les options. Le pari de Wenger est sans doute le seul viable face au rouleau compresseur catalan pour une équipe pas réputée pour savoir subir, mais il comporte un écueil : le vide abyssal laissé dans le dos de la ligne de hors-jeu. Dès la 4e minute, Pedro entre d'ailleurs dans la faille, bien servi d'un petit piqué de Messi, Clichy accourt alors pour contrer l'Espagnol. Avec le duo Wilshere-Diaby à la récupération, Arsenal tient et se maintient face au trident Villa-Messi-Pedrito, alimenté par Xavi-Iniesta. Mais son incapacité à relancer lui fait subir un ressac accéléré et périlleux.

 De la 25e à 40e minute, les Gunners ne passent tout simplement pas la ligne médiane ! Quinze minutes à souffrir mais aussi à résister. La configuration de la partie renvoie alors au Barça-Inter de la saison dernière, à la différence qu'Arsenal ne peut être chargé de l'intention de la préméditation. Les Gunners s'en sortent car Messi en fait trop (30e), que la balayette de Diaby à l'entrée de la surface sur la Pulga n'est pas sifflée (32e), et qu'Abidal, venu percer dans l'axe, n'est pas un avant-centre (40e).

A la 45e minute, Arsenal est toujours en vie et semble prendre goût à sa lutte acharnée. Pour ceux qui avaient entrevu dans la victoire d'Arsenal, autre chose qu'un accident, parvenir au terme de la première période encore en vie constituait, avant même d'envisager, plus loin, une qualification héroïque, un nouvelle preuve de la progression de la bande à Nasri depuis le quart de finale d'avril 2010 où Messi avait envoyé la facture à Londres à la 42e minute (3-0). Il restait toutefois cinq minutes d'arrêt de jeu à disputer, justifiés par la sortie prématurée de Szczesny (15e) qui, peut-être trop tendu par l'enjeu, s'était fracturé un doigt sur une frappe d'Alves. Almunia, qui pourrait presque être son père (33 ans), le remplaçait.

A l'aube du temps additionnel, un début de baston avec Van Persie en protagoniste principal faisait monter la température en Catalogne. Encore brûlant, le Batave envoyait une légère gifle à Alvès sur l'action suivante et écopait d'un carton jaune pas anodin. Ces échauffourées avaient l'avantage de faire souffler un Arsenal décidément à la hauteur de l'enjeu, auteur d'une première période, tout en abnégation et en sens de l'adaptation -des qualités primordiales pour triompher lors des matches couperets- face à un Barcelone à la hauteur de lui-même mais inefficace. Cependant, toute l'œuvre anglaise s'envolait sur une gourmandise de Fabregas qui préférait relancer proprement plutôt que de balancer. Iniesta interceptait la passe aux 35 mètres, le filtrait entre trois défenseurs pour Messi, qui esquivait la jambe d'Almunia d'un petit piqué avant de rabattre le ballon dans les filets londoniens (48e).

Le huitième de finale semblait alors avoir choisi son équipe, au moment où Arsenal avait commencé à croire et à faire croire en sa bonne étoile. Mais ce match avait décidément choisi de bousculer les certitudes, et après une entame de second acte 100% barcelonaise, Busquets donnait l'égalisation aux Gunners d'une tête malheureuse sur un corner de Nasri (53e). Arsenal n'avait alors pas encore attrapé une seule fois le cadre de Valdés. Avec ce but, Arsenal était qualifié, surtout il s'offrait un joker, un second but des Blaugranas ne les condamnant pas définitivement. Un gain en confort que les Gunners n'auront pas le temps d'apprécier, Massimo Busacca, le sifflet de la soirée, se transformant en acteur majeur du duel en expulsant Robbie Van Persie (56e). Une décision plus que contestable, puisque le Batave retrouvait les vestiaires sur un deuxième carton jaune pour avoir poursuivi son action après un coup de sifflet sanctionnant un hors-jeu. Que Van Persie ait entendu ou non l'avertissement sonore, il paraissait excessif de sortir un joueur pour un acte qui ne portait préjudice à personne.

Autant que de jouer en infériorité numérique, Arsenal semblait alors payer les efforts d'une première période à courir derrière la balle, pas une habitude maison. Iniesta en accélérateur de jeu prenait les choses en main, et finissait par amorcer une action décisive. Après une récupération dans le rond central, il prenait la voie express entre quatre Gunners et trouvait Villa, pour un relais qui envoyait Xavi au duel victorieux face à Almunia (69e). Vertigineux. Sonné, usé, désorienté, Arsenal cédait à nouveau dans la foulée. Un pénalty sifflé pour un faute de Koscielny sur Pedrito, que Messi transformait tranquillement (71e). Le match était alors plié, et ni les entrées d'Arshavin pour le fantomatique Rosicky ou celle de Bendtner pour un Fabregas décevant, ne changeront quoi que ce soit à cette qualification logique mais au sale parfum d'injustice distillé par Massimo Busacca.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Match bizarre. Expulsion ridicule évidemment. Abidal qui tente d'étrangler RVP et s'en sort sans rien. Fabregas inexistant qui fait une talonade "perdue d'avance", limite passe décisive volontaire à l'adversaire.
Comment peut-on dire que l'expulsion a influencé le match ?

Oui, certes, elle est très très sévère, mais Arsenal n'avait pas frappé au but (et ne l'a jamais fait du match d'ailleurs), Van Persie avait du toucher 2 ballons, et les perdres, n'avait jamais gêné les défenseurs barcelonais par son pressing, bref, il n'avait pas existé.

Il serait venu se mettre défenseur central s'il n'avait pas été expulsé ? Non franchement, vu l'outrageuse domination je vois pas comment on peut considérer ça comme un tournant.
D'autant plus qu'Arsenal n'était pas du tout mieux qu'avant, le retour dans le match n'était là qu'à cause d'une stupide erreur de Busquets.
Bon, j'aimerai que la modération calme Feodalorer. Des termes comme "chiens" ou ses crises d'hystérie, c'est trop.

Match un peu décevant, surtout parce qu'Arsenal est tombé dans le piège du béton (Jurisprudence Chelsea et Inter peut-être, mais ces joueurs n'ont pas la qualité/expérience pour faire la même chose). Barcelone mérite évidemment sa qualification. On en fait bien trop sur l'arbitrage : on oublie le but du match aller qui était (semble t-il) valable, le penalty sur Messi pas sifflé en première mi-temps (même As l'évoque, c'est dire...), et l'expulsion est certes très sévère, mais pas aussi scandaleuse qu'on va l'entendre.

Dommage, j'attendais plus de Wenger. Des risques les mecs, y'a que ça pour battre ces monstres catalans...!
Bof, ça vous surprend ?

L'uefa (et la fifa) fait ses regles et mets ses arbitres pour choisir ses vainqueurs...personne n'a vue la deniere coupe du monde?
pharaiss :
non, sur le match aller, il n'y a rien à dire. Pas de but valable non sifflé. Pas d'oubli de penalty. Faut arretez ce genre de delire.
Les revisionnistes sont deja de retour...
@Feodalorer : Arrête un peu avec ta théorie du complot, Fabregas fait une énorme erreur oui, mais il n'a certainement pas fait exprès. Busquets en fait une énorme également hein, mais là on ne parle pas de corruption.

Concernant le dopage, tu as peut-être raison, sûrement même, les footeux sont dopés. Maintenant tu es extrêmement naïf si tu crois que c'est uniquement en Espagne que ça se passe. Si les barcelonais sont dopés, les Gunners le sont tout autant.

Te te poses la question de savoir comment les Barcelonais font pour presser 90 minutes, demandes toi alors également comment Van Persie récupère en 8 jours d'une blessure qui, pour n'importe qui, mettrait plusieurs semaine à se soigner, etc.

Donc dopage je n'exclu pas, mais certainement pas d'un seul coté.
L ombre d ovrebo plane sur la ligue des champions surtout quand c est le barça qui joue. Il est impossible de les battre quand on joue a 11 contre 12 et encore plus a 10 contre 12. Bien joué Bussacca, Ovrebo doit etre fier de vous. Vous vous etes montré à la hauteur de la tache (aider le barça). Le foot mondial vous dit merci
Encore un article ridicule. Niveau injustice, j'aurais mentionner :
1 but valable annulé à l'aller lorsque c'était 1-0
2 pénalty non sifflé dont 1 lorsque c'était 1-1

La rouge est peut-être pas méritée, mais c'est la règle que voulez vous. Lorsqu'on gagne des millions d'€ par ans, c'est quand même pas compliquer de retenir de ne jamais frapper dans la balle après un coup de sifflet..

De toute facon, arsenal n'avait pas tirer au but sur les 60 minutes avant l'expulsion, dire que cela à influencer le match est ridicule, ils étaient nul part de toute facon.
Putain mais vous avez pas vu la possession, le nombre d'actions, de frappes? Arsenal n'a pas cadré un tir...! Qu'est-ce qu'on peut espérer avec ça ? Les mauvaises décisions arbitrales vont dans les deux sens.

Par contre, Wilshere est définitivement un grand espoir. Il est énorme ce mec. Et faut souligner le match d'Abidal aussi.

Je suis pas forcément catalan à la base, mais faut profiter de voir cette équipe évoluer à ce niveau, c'est phénoménal ce qu'ils arrivent à faire (dans le jeu, et dans la manière qu'ils ont de tuer toutes les équipes qu'ils affrontent).
D'accord avec Pharaiss.

Je trouve que le mot "injuste" n'est pas approprié pour ce match, et surtout pour le Barça.

Si le Barça n'était pas incontestablement meilleur qu'Arsenal sur le match...J'aurais dit "OK pour le injuste".

Si le Barca n'avait pas non plus était victime d'erreurs d'arbitrage (cf pénalité non sifflé contre messi), j'aurais peut être également dit "Ok c'est injuste".

Mais par contre, si Arsenal s'était qualifié après le CSC de Busquets à 1-1, là j'aurais dit "Oui c'est injuste". J'aurais personnellement été dégouté du foot dans la mesure où Arsenal a fait un non-match pendant 45 minutes, et à commencé à se reveiller après le 1-0.
Et le pire, c'est la manière...Ils égalisent sur une vieille erreur défensive, sans qu'il n'y ait avant cela de réelle action en leur faveur.

Donc victoire du Barça, Logique et Juste.

PS : pour l'avenir le Barça devra apprendre à être plus rigoureux et tuer plus rapidement le match s'ils ne veulent pas se faire griller une prochaine fois...
Il est clair que l'expulsion a tout changé : avant l'expulsion Arsenal jouait à armes égales avec le Barca, le match était super équilibré, d'ailleurs le but d'Arsenal était totalement prévisible et mérité. (au terme ne l'oublions pas d'une superbe action entre les attaquants anglais). D'ailleurs il y avait pas égalité au niveau de la possession et des tirs à la mi-temps ?
Victoire soufferte du Barça face à un autobus.

L'expulsion de VP est juste. Ce mec a une sale mentalité. L'ironie c'est qu'elle advient lors du seul tir d'Arsenal du match!

Le Barça paraît un peu fatigué. L'absence de Piqué et de Puyol n'a pas aidé.
Je suis surpris de certains commentaires. OK le rouge est injuste mais SVP soyons realistes, le Barca est bien au dessus. Je ne suis pas un anti Arsenal pour autant mais jouer a 11 en defense ce n'est pas du foot...

feodalorer ton message est ridicule !
"Logique et injuste", c'est parfaitement résumé. Barcelone largement plus fort qu'Arsenal mais qui profite d'un arbitrage délirant qu'on ne voit que dans le football. Comme quoi l'odieuse simulation d'Alves en première mi temps ( après celle de Busquets l'année dernière qui fait expulser Thiago Motta ) aura payé puisqu'il contribue à expulser Van Persie.
Le reste c'est du Barça classique, avec toujours ce refus systématique de centrer ( pour qui en même temps ) ou de tirer en dehors de la surface.
Arsenal a eu la balle de match inespérée sur un centre parfait de Wilshere, malheureusement c'est arrivé sur Bendtner. Tous ceux qui le connaissent savaient bien qu'il allait se foirer.

Voilà, on va encore se taper du Barça en avril cette année.
Bunk, le penalty, c'est sur le match retour. Faute de Djourou il me semble.Même As le dit, va voir, ils sont pas "révisionnistes" eux. Soyons sérieux, un tant soit peu objectif, et dites moi en quoi Arsenal (qui est une équipe que j'aime beaucoup) mérite de passer ce tour.

Parlons du but de Messi svp. Quel but!
@feodalorer

Il y a certainement du dopage ds le sport... mais si c'est le cas, il est impossible que ce soit circonscrit a un seul pays
C'est ridicule de penser que les personnes qui en tirent des revenus se limiteraient a un seul pays.
Pense aussi au nbr de tfts entre pays

En outre, tu bases ton avis sur un pressing 'de malade' durant 90 minutes ==> regardes les stats (UEFA.com), les barcelonais ne courent pas beaucoup plus

Tu m'a l'air un peu de mauvaise foi... je pense qu'on peut dire que l'arbitre avantage Barcelone (en excluant RvP)mais, honnetement, cet Arsenal la ne mérite pas de passer, meme en tenant seulement compte d'un match et 2/3...
Mais il est vrai qu'on ne saura jamais si Arsenal aurait pu tenir le 1-1 ou forcer un exploit...
Et moi je dis que feodalorer est un "nain compétent" qui devrait se faire exclure!
Bon, en parlant du match, j'ai envie de dire qu'il n'y a pas photo sur la qualif' (Arsenal n'a pas tiré une seule fois au but...) bien que l'expulsion de RVP soit un peu contre l'esprit du jeu (mais je me souviens de quelques expulsions suite à des maillots retirés qui ont donné lieu à des 2èmes jaunes...)! Dura lex sed lex!
Fabregas 0 (il voulait peut-être faire un cadeau à son club formateur...)
Sinon Djourou a été très bon et Nasri plutôt pas mal pour le peu de ballons qu'il a eus...
C'est bête je pense qu'ils n'avaient pas besoin de ça pour gagner!
tirs: 19 - 0 (!)
possession: 68% - 32%
un pénalty non sifflé

Où est l'injustice ???
5 penos contre Chelsea
Un but hors_jeu en finale de la coupe du monde et en 1/8emes, un but refusé au Paraguay en quarts
Expulsion de Motta l'an passé
Expulsion de RVP cette année
Expulsion de Lehman en 2006
Les joueurs du Barça doivent tous leurs titres internationaux aux arbitres sauf l'Euro 2008, c'est un fait!
telex, tu crois que récupérer d'une blessure ligamentaire, c'est du dopage?
Faut un sorcier pour cela , pas des medocs! C'était juste de l'intox
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Raul aux oeufs d'or

0 61