Barça, la malédiction de l’ailier

David Villa a marqué un doublé jeudi soir. Pourtant sa barbe est noire et ses yeux sont tristes. L’attaquant est victime du même syndrome que ses prédécesseurs à ce poste à Barcelone : la malédiction de l’ailier.

Modififié
0 33
Le visage de David Villa ressemble à celui d’une huître. Jeudi soir contre Cordoue, il est titulaire pour la première fois en six matchs. Vers la vingtième minute, il se fabrique un but en forme de provocation. À 25 mètres de la cage andalouse, il harcèle Alberto, le central cordouan. Autour de lui, il aboie, il accoste, il presse, il est partout. Thiago en profite, récupère un ballon, fait semblant de ne pas le voir, puis la lui glisse dans l’intervalle. Villa s’enfonce sur l’aile et fait tout ce qu’on lui demande : fixer le défenseur. Il fait même mieux et l’élimine. À ce moment précis, le manuel de Cruyffisme exige de poursuivre jusqu’à la ligne de fond, puis de centrer en retrait pour le milieu lancé (Thiago) ou l’autre ailier au point de pénalty (Alexis) ou même l’attaquant en soutien (Fàbregas). C’est ce que faisaient Henry, Giuly, Iniesta ou même Messi, du temps où il n’était personne. Mais Villa choisit une autre voie et longe la ligne de fond de court. Le Camp Nou bloque sa respiration devant l’audace de l’Asturien. Quand il fixe le gardien, Tito, Pep ou Johan s’attendent à un pase de la muerte, un centre en retrait, de celui qui ressemble à une offrande. Mais Villa est un fils de mineur. Le risque est son ambiance de travail. Il pique le ballon. But dans l’angle fermé. Coup de grisou sur le Camp Nou.

Le syndrome Thierry Henry

Barcelone s’impose 5-0 sans Messi et sans forcer. David Villa a marqué un doublé en cinq minutes (20e et 25e) et a passé 90 minutes à titiller, à agacer, à harceler la défense andalouse. Pourtant, le match terminé, Jordi Roura, le Tito Vilanova de Tito Vilanova, glisse un « Il doit être un joueur important pour nous. Petit à petit, il va pouvoir élever son niveau et compter à nouveau pour nous. » Merci pour lui. Comment un joueur de cette classe, de cette technique, de cette importance n’en est-il, cette saison, qu’à interpréter des seconds rôles ? Comment ce dribble chaloupé, cette accélération dans les petits espaces, cette facilité à éliminer et cet odorat de buteur n’en sont-ils qu’à 11 titularisations en 20 matchs disputés ? Villa est de la classe de ceux qui changent une équipe. Il sauve la mise plusieurs fois à l’Espagne au Mondial 2010 (cf contre le Chili et contre le Portugal). À Barcelone il est indispensable jusqu’à sa blessure (cf le 5-0 contre Madrid, cf le Mondial des clubs). Mais Villa n’en finit plus de revenir. Moins il joue, plus sa barbe masque un visage beaucoup trop sérieux pour ne rien avoir à cacher. Villa est victime du syndrome Thierry Henry.

Le jeu des extrêmes

À Barcelone, Villa joue là où personne ne veut jouer, là où même Iniesta fait la grimace quand il faut y faire une ou deux piges. Être extremo (ailier dans le vocabulaire cruyffien), c’est se rapprocher toujours plus du banc de touche. Les ailiers à la sauce catalane ne sont plus Rexach ou Carrasco, c’est-à-dire des types qui posent le pied sur le ballon en défiant le défenseur droit dans les yeux. Aujourd’hui, les extremos, à Barcelone, sont des soldats, pas des héros. Rexach explique l’évolution : « Cruyff, Best ou moi-même avons été des ailiers de ce type. Mais petit à petit l’ailier dribleur qui aime le un-contre-un a disparu au profit du joueur latéral qui cherche les espaces. » Les ailiers n’ont plus la même mission. Quand Cruyff débarque sur le banc catalan, il convoque Lobo Carrasco, l’ailier virevoltant de l’étape précédente. Le coach hollandais lui explique sa façon de voir, mais Carrasco ne veut pas de cette modernité et fait ses valises : « Je suis parti en toute amitié, mais ce que me proposait Cruyff, c’était de toucher un ballon toutes les cinq minutes, ce n’était pas fait pour moi. » Villa aurait peut-être dû faire la même chose.

Les perles perdues

À Barcelone, l’ailier n’est plus la caution technique de l’équipe. Il n’est qu’un prétexte. Goikoetxea, Salinas ou Beguiristain ne sont buteurs que par accident. Leur mission est d’ouvrir le terrain, pas de conclure les actions. L’ailier du Barça est un funambule qui coule le long de la ligne de touche. Il n’a que deux choix : combiner avec l’intérieur ou toucher la ligne de fond. Pour Cruyff, les extremos « sont les vrais footballeurs, des types qui savent centrer et frapper, un brin extravagants, mais qu’il faut savoir canaliser. » Dans leur Barça, « Goikoetxea joue collé à la ligne de touche et un ailier gauche compense de l’autre côté. Souvent Laudrup ou Stoichkov. L’idée est de forcer les défenseurs adverses à laisser des espaces pour que les milieux puissent transpercer la défense. » Cruyff, c’est la fin du panache. Chez Guardiola, Pedro est l’incarnation de l’ailier-soldat, toujours altruiste, jamais perso, buteur par défaut. Henry met une saison avant d’accepter le second rôle. Alexis Sánchez n’a plus rien à voir avec son avatar de l’Udinese. Bojan Krkić a dû quitter la Catalogne. Messi est passé dans l’axe pour devenir un buteur. Les ailiers sont les cartouches des fusils des autres. David Villa a maintenant les yeux tristes quand il marque. Un buteur changé en ailier, c’est une perle changée en huître. Une malédiction.

Par Thibaud Leplat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Scholes453 Niveau : CFA
Note : 1
Article tres bien écrit. Villa me fait vraiment d'la peine parfois, quand on voit qu'il ne joue pas beaucoup alors qu'il est clairement l'un des meilleurs attaquants du monde. Le mec a tout gagné dans sa vie et a toujours été présent dans les grands moments. Vraiment dommage. En meme temps, le barca joue avec un systeme de jeu qui ne lui permet pas vraiment d'avoir un pur 9, meme si je pense que ca marcherait, en prenant exemple sur l'argentine de l'année 2012 ( messi en 10 et aguero devant lui ). Cela dit, a part Cristiano Ronaldo qui joue sur le coté comme un ailier mais qui en pas vraiment un tant il se recentre, j'connais pas beaucoup d'ailiers qui marquent enormement. Y'a Thomas Muller ces derniers temps, mais prenez des Pedro, Lavezzi, Ashley Young, Valencia, Nani, Di Maria quand il bouffe pas la feuille, Alexis Sanchez meme quand il était en forme en italie et j'en passe, c'est pas des grands buteurs, mais des joueurs qui chamboulent beaucoup les défenses.
Vraiment plaisant de lire un article bien écrit, avec une analyse assez intéressante, et qui parle de foot...putin ça m'a lavé le cerveau des récentes brèves sur le ballon d'or et autres trucs fort intéressants...
Pendant ce temps-là, à Turin ...

Llorente? Drogba? Immobile?
... Boriello? (ARGHH)


Mais bordel, y en a un tout frais, tout beau, qui n'a pas le rayonnement médiatique qu'il "mériterait" pcq il est fondu dans le système Barça , écrasé par Messi, et qui est un des meilleurs 9 de la planète, foncez !

Golazo del maravilla Villa ! splendide son but !
maintenant s'il est un peu triste ou aigrit c'est qu'il n'est plus titulaire incontesté comme c'etait le cas avant sa blessure au Mondial des Clubs au Japon .
mais ca ne serait tarder car il est en train de bien revenir !

Ensuite quand on est avant centre de formation joué ailier gauche c'est pas forcément un poste de prédilection , et c'est ce qui se passe au Barça depuis pas mal d'années et ce n'est pas près de changer avec la rumeur de départ en fin de saison del Guaje justement et la venue de Neymar ! ( au service du collectif dixit Henry )
C'est que les dirigeants n'ont jamais songer a recruter un véritable ailier gauche de formation , de métier .
( limite ils auraient du recruter Silva et non Villa vu que le club joue sans véritable avant centre )
Note : -2
Pourtant je trouve Iniesta excellent sur le coté gauche comme à Moscou ou contre l'Espanyol...
Ca me fais vraiment plaisir son bon match d'hier à Villa. J'adore ce mec, et j'espère franchement qu'il retrouvera son niveau et restera au barça.
il n'y a aucune malédiction, c'est n'importe quoi! Messi veux le virer, alors il va bientôt dégagé, c'est tout.
anti-madridista Niveau : DHR
Intéressant, mais pour le cas Villa la vérité est ailleurs.

J'ai l'impression que beaucoup, voir tous, oublient l'évolution du niveau de Villa depuis son arrivée au Barça.

Il y a d'abord ses 6 premiers mois où il est tout simplement hors normes, durant lesquels le trio MVP est certainement un des meilleurs trio de l'histoire.
Le problème, c'est que durant la saison 2010-11, l'effectif du Barça était très limité et il n'y avait pas de solution de remplacement pour faire souffler des joueurs comme Villa et Pedro qui fournissaient beaucoup d'efforts dans le pressing.

C'est à partir du mois de Février de cette saison 2010-11 que Villa (et Pedro) a commencé à baisser en régime, marquant beaucoup moins et en étant surtout moins efficace. Depuis cette période là, il n'est jamais revenu à son véritable niveau, malgré quelques sursauts d’orgueils, comme par exemple en final de LDC contre United.

Puis il y a eu le début de saison 2011-12 où il a été tout bonnement catastrophique, en perte totale de confiance, inoffensif devant les buts, ratant quasiment tout... jusqu'à sa blessure. C'est dommage, car la saison dernière le Barça avait enfin un effectif digne de ce nom, mais les blessures combinés de Villa, Pedro, Cesc, Alexis ont empêchés l'équipe de s'exprimer pleinement. Et cet effectif aurait permis à Villa de jouer souvent tout en se reposant régulièrement.

Et malheureusement il n'est toujours pas revenu à son niveau depuis son retour. Mais on sent qu'il y a du mieux par rapport à ce qu'il faisait avant blessure, surtout devant les buts où il est redevenu adroit. Mais ça reste contre des adversaires faibles, souvent des buts en fin de match, et dans le jeu c'est pas encore ça.

Donc s'il ne joue pas, c'est tout simplement parce qu'il ne répond pas encore entièrement aux attentes. Mais il faut aussi se rendre compte que dans l'effectif il y a des joueurs qui lui sont clairement devant. Les gens ont tendance à dire que c'est à cause de Messi qu'il ne joue pas, mais en réalité c'est surtout à cause du duo Iniesta-Cesc. Et surtout à cause de ce dernier, étant donné que cette saison il montre enfin son vrai visage. Ce qui oblige à Tito de le titulariser au milieu et a décaler Iniesta sur le côté gauche, aux côtés de Alba avec lequel il forme un beau duo.
Pascal Pierre Niveau : Loisir
Belle plume M.Leplat.
Le sujet est assez récurrent quand on voit le nombre de 9 désaxés par défaut ou renvoyés par la maison barcelonaise.

Après, on ne peut que difficilement concilier un schéma de jeu collectif ultra défini avec l'envie personnelle de chaque joueur (excepté Messi).

Certes, c'est dommage de voir Villa servir si peu quand on se souvient de ce qu'il envoyait à Valence. Mais au final, il aura engrangé bien plus de trophées à Barcelone qu'à Valence.
je trouve que c'est en partie vrai. L'évolution du jeu du Barça tend vers cela mais cela n'a pas toujours été le cas. Henry a réussi une saison à 19 buts en championnat, Villa une à 18 tout en évoluant à gauche; Pedro a marqué 26 buts toutes compétitions confondues en 2010, Alexis a marqué quasiment autant qu'avec l'Udinese la saison passée (son meilleur total en championnat était 12, et en 2011-2012 il en a marqué 11 en 24 matchs avec le Barça). Globalement, le Barça de Guardiola jouait avec un "buteur excentré" (Henry, Villa) mais avec énormément de mouvements et de déplacements. Etant donné que Messi vient souvent chercher les ballons plus bas, cela ouvre des espaces à ces joueurs qui aiment prendre la profondeur (cf Real-Barça 2-6 ou Barça-Real 5-0). Mais petit à petit on a en effet des joueurs de plus en plus collectifs au point d'avoir régulièrement Iniesta à gauche plutôt que Villa ou Tello, qui sont des joueurs plus percutants. Cela permet de mettre Messi dans les meilleures conditions, mais cela rend aussi à mon avis le jeu du Barça un peu plus prévisible, étant donné que la moitié ou plus des actions se terminent par une passe vers Messi. Mais je pense que villa a encore toute sa place, il y aucun joueur de même profil dans l'effectif, il faut le garder... et qu'il joue!
Alexis sanchez je ne comprends pas ce qui arrive à ce jouer. J'ai le souvenir que quand il jouait à Udinese, avec lui c'était un passement de jambe, une accélération, un centre dangereux...et ça se répétait inlassablement.
Avec le système de jeu du barça il a l'air de complètement se brider et de régresser à vu d'oeil. On dirait que le barça le met dans l'équipe pour s'affaiblir et donner une chance à l'adversaire, un peu comme quand tu dis à un de tes potes de jouer avec l'équipe d'en face même si ils sont plus nombreux parce que tu sais qu'il est nul de toute façon.

Et le mec l'a compris et il compense par un gros travail défensif sur le terrain, et c'est au détriment de Villa qui a plus dans un'instinct de buteur.
Et je voulais en placer une pour Pedro dont on ne parle pas souvent assez à mon goût. J'adore ce joueur, très fin techniquement, excellent des deux pieds, ne rechigne pas à la tache défensive, et pas dégueu à la finition. Et puis le mec a quand même un palmarès à tenir au respect le premier Ryan giggs venu, ce qui n'est pas rien. Bref pour moi c'est le joueur qui résume le mieux l'ailier à la barcelonaise: la hargne d'un sanchez couplée la finesse d'un villa
Super article. L'intro est vraiment bien écrite.
En parlant de Carrasco, après Barcelone il avait signé à Sochaux. David Bonal t'attend avec impatiance...
nononoway Niveau : CFA
Ce qui arrive à Villa est bien plus triste que ce qui se passait avec Henry époque FCB...
anti-madridista Niveau : DHR
@Ozy: Pour Sanchez, c'est surtout qu'il joue avec un mur de joueurs face à lui contrairement à Udinese où il avait plus d'espace pour s'exprimer. Il est totalement inutile de se lancer dans des numéros de solistes que seul Messi peut réussir, il perdrait trop de ballon. Donc c'est pas ce qu'on lui demande. En plus de ça le joueur n'est pas encore pleinement en confiance, voir pas du tout. Trop de pression, il rate encore beaucoup de chose même si son travail sans ballon est indispensable.

Sinon tout à fait d'accord concernant Pedro. Dommage que sa maladie et le manque d'effectif l'ont diminué. Ce mec est un pur tueur. J'espère le revoir de retour à son vrai niveau très vite.
L'histoire, c'est que tito aime jouer avec Busquets, Xavi, iniesta et Cesc ensemble (donc avec un faux ailier mais un vrai milieu en plus. Généralement, c'est Iniesta, voir Cesc qui s'y colle). Il ne reste donc qu'une place en attaque, à droite, et le joueur le plus à l'aise pour jouer là bas est Pedro (ou Alexis, mais si vous avez vu son match de hier, malgré les deux buts, vous comprendrez que mieux vaut laisser Pedro, même si il marque moins cette année).
Maintenant, je pense aussi que Villa est sous utilisé, tito a justement la chance de pouvoir varier son système de jeu (3 vrai attaquant, avec le retour du MVP ; ou son schéma devenu habituel, avec Cesc - Xavi - Iniesta).
Tout bénef, ça lui permettrait de laisser des joueurs au repos et d'offrir plus de variété dans son style de jeu.
Sinon hier gros match de Thiago, vraiment excellent, et match déséspérant d'Alexis malgré les deux goals. C'est vraiment un truc de fou, le type réussi le plus difficile, et au dernier moment il se vautre systématiquement tout seul (en ragardant l'arbitre). Les goals qu'il marque, c'est vraiment quand il n'a plus qu'à pousser la balle au fond, histoire qu'il n'ai pas trop le temps de foirer.
Scholes453 Niveau : CFA
@Frediga t'as bien parlé, ca reflete s'que j'pense. Et sinon ouais hier, énorme de match de Thiago, j'pense qu'il va devenir énorme plus tard. On parle de lui pour remplacer Xavi et / ou Iniesta avec Cesc. C'est clair que Thiago, c'est ni l'un ni l'autre qui sont irremplacables, mais ya un sacré potentiel. Il a 21 piges, il a le temps. N'oublions pas que xavi et iniesta n'ont explosés vraiment qu'entre 23 et 25 ans
Guardinho Niveau : CFA2
Je suis pas tout à fait d'accord avec ce qui est dit dans l'article et je rejoins ce qui a été évoqué dans les commentaires plus haut.

Anti-madridista a raison de souligner le niveau en chute libre de Villa avant sa blessure, alors qu'il était excellent au cours de sa première saison.
Par ailleurs, être ailier au Barca n'est plus synonyme de débordement le long de la ligne et de centre en retrait... du moins du temps de Guardiola (merci BeIn, j'ai presque pas vu jouer le Barca cette saison), où quel que soit leur placement initial sur le terrain, tous les joueurs finissaient par combiner dans l'axe :-)
J'en veux pour preuve le nombre de buts marqués successivement par Henry, Pedro et Villa à des postes a priori excentrés.

Donc oui, on peut raconter une belle histoire sur les relations tendues entre Messi et Villa (ce qui est peut être vrai, d'ailleurs), n'empêche que si ce dernier joue peu, c'est probablement en partie dû à sa condition physique un peu limite et à son manque de rythme.
Ca me rappelle les débats sur la présence de Dugarry en équipe de France. OK, il était pote avec Zizou, au pire on peut admettre que ça ait pu être un facteur "aggravant", mais au vu des enjeux, ça me semble dingue de croire que le staff ait pu céder aux caprices d'UN joueur qui, je le rappelle, n'était pas encore ballon d'or à l'époque...
Sur Alexis, je ne suis pas tout à fait d'accord. je trouve au contraire qu'il avait bien commencé. Son adaptation au Barça a été bonne, il a rapidement eu du temps de jeu au départ malgré la concurrence de Villa et de Pedro. Il réalise un bon début de saison l'an passé (notamment son match à Bernabéu en décembre 2011). Sa générosité dans l'effort, ses appels dans la profondeur, son excellent repli ont beaucoup aidé le Barça. Et puis petit à petit il a baissé de régime; toujours aussi généreux dans l'effort, mais plus maladroit, il a semblé souffrir du retour en forme de Pedro et de la concurrence des jeunes (Tello, Cuenca) voire du repositionnement de Cesc. Cette année, c'est encore pire: il ne joue plus du tout naturellement et même en position de frappe il cherche la passe à Messi. Je crois qu'il veut tellement bien faire et se fondre dans le moule qu'il en a perdu sa spontanéité.
Je suis quand même content qu'il ait marqué deux buts hier, cela va lui redonner de la confiance malgré son immanquable loupé en effet, après avoir dribblé le gardien!
Villa ne joue pas beaucoup en ce début de saison...
Mais ca pourrait bien changer d'abord, et surtout il s'est blessé 8 mois...
Faut pas l'oublier, avant il jouait tout les matchs
En tout cas très belle prestation hier
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Zlatan attaque fort 2013
0 33