1. // Match amical
  2. // FC Barcelone/Manchester United (0-0)

Barça et Manchester dos à dos

Pas de finale de Ligue des Champions pour cette fois entre Barcelonais et Mancuniens, seulement un match amical. Après 90 minutes de bonne facture, les deux meilleurs ennemis se séparent sur un score nul et vierge. Qui n’avait rien d’ennuyeux.

Modififié
105 12
Barcelone/Manchester United: 0-0 (tab 2-0)

Barcelone-Manchester, c’est un peu l’affiche de cette décennie. Alors forcément, quand le stadium suédois d’Ullivi est squatté par les deux ogres, les petits plats sont mis dans les grands. Arrivée en hélicoptère, coup d’envoi donné par sa majesté Henrik Larsson… Bref, Tito Vilanova et Alex Ferguson s’en carrent bien de tout ça. Ils ont une saison à préparer. Alors sur le pré de Göteborg, Messi, Alexis et Busquets, se frottent aux Vidic (dont c’est d’ailleurs le retour), Rooney et autres Nani. Au terme d’un match des plus sympathiques à suivre, les Red Devils ont une belle base de travail à améliorer. Côté blaugrana, le Barça fait du Barça. Et le fait déjà bien.

Messi déjà dans le rythme

Les premiers instants sont catalans. La chique se promène de crampons en crampons, les jerseys blancs « aspirine » courent de long en large. Une entrée en matière typique qu'Andres Iniesta s’active de rendre concrète. A peine une minute après le coup d’envoi, il envoie une première salve, histoire de chauffer les nouveaux gants de David De Gea. Quelques instants plus tard, c’est au tour de Messi de faire des siennes : après une louche de l’enfant-lune en pleine surface, La Pulga ne peut reprendre. S’ensuit le « caviar-time » du triple Ballon d’or. Tout d’abord à la 12e, il envoie le minot Tello dans la surface. Vingt minutes plus tard, les deux protagonistes sont les mêmes : encore une fois mis dans un fauteuil, l’ailier blaugrana ne profite pas de l’offrande de l’Argentin. Alors comme un grand avec son mètre soixante-huit, Lionel Messi décide d’y aller seul. Avec une belle frappe décroisée, il oblige le grand De Gea à se coucher.

Côté Red Devils, il faut attendre le quart d’heure de jeu pour voir Rooney pointer le bout de son crâne. Avec une tête bien écrasée, Victor Valdes s’offre enfin son premier dégagement. Rien de fou, même si l’extra-time offre les premières sueurs froides. Après un pénalty gracieusement offert à Nani suite à une longue glissade de Tello, un face-à-face entre Wayne Rooney et Valdes se prépare. Et au petit jeu de l’intimidation, c’est le Catalan qui sort gagnant du duel d'une belle parade. Mi-temps, les deux équipes retrouvent les vestiaires avec un score nul et vierge bien équitable. Un quart d’heure de pause après lequel Sir Alex et Tito Vilanova font tourner. Match amical oblige.

Jordi Alba au Barça, Acte II

Puyol, Messi, Iniesta, Tello, Valdes et Sergio Robero out, ce sont Pinto, Pique, Cesc, Pedro, Xavi et Afellay qui font leur entrée sur le pré. Sur le banc mancunien, c’est surtout la seconde apparition du Nippon Kagawa qui est à signaler. Justement, c'est l’ex du Borussia qui s’illustre le premier. Après un beau mouvement avec Nani, il oblige Pinto à la parade. Un iota vexé, le onze espagnol reprend les commandes du match. A force de possession, c’est un une-deux de plus de 70 mètres entre Dani Alves et Alexis Sanchez qui met le feu sur les cages adverses. Après une nouvelle belle envolée de l’ancien de l’Atletico, le cuir retombe dans les pieds barcelonais. Un joli centre et une superbe tête de Pedro plus tard, le tableau d’affichage ne bouge pas.

Formé à la Masia, Jordi Alba foule enfin la pelouse à la 66e minute. L'ancien de Valence entame donc son second acte avec la liquette barcelonaise. Le dernier tiers du choc se résume à un léger décrassage de la part des 22 acteurs. Rien ne sera marqué, l’affaire se règle donc aux tirs au but. Comme samedi dernier au Parc, c’est encore ce bougre de Pinto qui fait la différence. Une barre de Nani et un raté de Young plus tard, les Catalans remportent sans véritable joie ce « Super Matchen » - en Suédois dans le texte. De toute façon, les deux coachs le savent : comme toutes les années impaires depuis 2009, ils se retrouveront sans doute en mai prochain à Wembley.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Nul nul nul, même Papus aurait marqué.
Pinto est vraiment bon aux pénos! Sinon c'est vrai que c'était un match sympa, un peu moins en deuxième mi-temps. Vilanova a pu tester Afellay puis Cesc en 9... J'ai beaucoup aimé la rentrée de Rafinha, il va finir par concurrencer le frérot au milieu! D'ailleurs si j'en crois les numéros, Rafinha et Ilie Sánchez sont eux aussi passés pros, avec Bartra, Jonathan Dos Santos et Muniesa. Je ne serais pas contre la venue d'un joueur polyvalent au milieu quand même pour remplacer Keita...
Côté mancunien, Kagawa promet déjà. Et Evra n'est définitivement pas le même que chez les Bleus.
Enpannedinspirationpourlepseudo Niveau : DHR
le seul enseignement a tirer de ce match c est de ne plus jamais laissé Young tiré un penalty....
Voir +, ne plus jamais mettre Young titulaire à MU... quel arnaque..
vinceletah Niveau : CFA
"Dos a dos" quelle belle image!
Ca fait penser a un vieux couple qui ne s'aiment plus quand ils font dodo!
Tellement poetique!
@momobarca non Rafinha et Ilie Sànchez reste en B la saison prochaine tout comme Sergi Roberto. Il y a que Bartra, Jonathan et Muniesa qui sont passer en A mais dans la saison il y aura plusieurs occasions de voir Rafinha voir même Dongou qu'on annonce comme le futur Eto'o...
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
Totito, Dos Santos ne va pas rester. Clauses du contrat, il devait(doit et l'a fait) monter oui ou oui en équipe première. Cependant, aussi bien le staff de l'equipe A comme celle du Barça B connaissait parfaitement sa destinée: c'est-à-dire, la porte de sortie (de même que pour Muni, par ailleurs). Ainsi que pour Ilie (côté anecdote: ILie est en effet le petit-fils d'un des anciens directeurs de La Masia, quand le siège était à Can Planas): Dos Santos out, jusquà temps que le portugais ne fasse pas un peu de marques et retrouve quelques repères (et se rétablisse bien sûr), c'est lui et Gustavo (un autre qui ne va jamais percer) qui vont faire office de pivot défensif en deuxième division. Dongou? Non, aucune chance de le voir cette saison plus de 45 min. (face à l'habituel 2aB en Copa ou dernier match de poules en CL -et encore je suis généreux...-). S'il y a quelque chose qui est incontournable, immutable, objet de d'attention, rigueur, etc. c'est LE code d'accession (Deluofeu likes this). Attends-toi à Samper en B et alors tu pourras, peut-être, songer à voir Dongou en A. Et pas sûr.
Pepèrearnaud Niveau : CFA2
PS: Étant donné que je te sens venir déjà en ce qui concerne le sujet Dos Santos, ben... Luis Alberto prêté au B et Dos Santos au Pizjuán. Tout à fait, le monde est constuit d'hasard... Mais, bon, on ne va pas faire quand même tout le boulot aux journal.
Par contre après Sanchez qui plonge pour avoir un penalty, cette fois ci c'est Nani. Quelqu'un peut m'expliquer à quoi ça sert de simuler dans un match amical? (pour s'entraîner pour les matchs officiels peut être...)
@Robin "De toute façon, les deux coachs le savent : comme toutes les années impaires depuis 2009, ils se retrouveront sans doute en mai prochain à Wembley."

Ta phrase nous laisserait croire que c'est devenu une habitude, mais on est en 2012... donc une finale en 2009 et une en 2011, soit 2 finales, ça fait une habitude ?
@Pepèrearnaud ok merci pour la précision par contre le Barça B a prit Araujo du Boca c'est vraiment pas mal pour la Liga Adelante c'est un bon jeune, je l'avais vu quelque fois avec Boca Juniors.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
105 12