En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options
  1. // Match amical
  2. // FC Barcelone/Manchester United (0-0)

Barça et Manchester dos à dos

Pas de finale de Ligue des Champions pour cette fois entre Barcelonais et Mancuniens, seulement un match amical. Après 90 minutes de bonne facture, les deux meilleurs ennemis se séparent sur un score nul et vierge. Qui n’avait rien d’ennuyeux.

Modififié
Barcelone/Manchester United: 0-0 (tab 2-0)

Barcelone-Manchester, c’est un peu l’affiche de cette décennie. Alors forcément, quand le stadium suédois d’Ullivi est squatté par les deux ogres, les petits plats sont mis dans les grands. Arrivée en hélicoptère, coup d’envoi donné par sa majesté Henrik Larsson… Bref, Tito Vilanova et Alex Ferguson s’en carrent bien de tout ça. Ils ont une saison à préparer. Alors sur le pré de Göteborg, Messi, Alexis et Busquets, se frottent aux Vidic (dont c’est d’ailleurs le retour), Rooney et autres Nani. Au terme d’un match des plus sympathiques à suivre, les Red Devils ont une belle base de travail à améliorer. Côté blaugrana, le Barça fait du Barça. Et le fait déjà bien.

Messi déjà dans le rythme

Les premiers instants sont catalans. La chique se promène de crampons en crampons, les jerseys blancs « aspirine » courent de long en large. Une entrée en matière typique qu'Andres Iniesta s’active de rendre concrète. A peine une minute après le coup d’envoi, il envoie une première salve, histoire de chauffer les nouveaux gants de David De Gea. Quelques instants plus tard, c’est au tour de Messi de faire des siennes : après une louche de l’enfant-lune en pleine surface, La Pulga ne peut reprendre. S’ensuit le « caviar-time » du triple Ballon d’or. Tout d’abord à la 12e, il envoie le minot Tello dans la surface. Vingt minutes plus tard, les deux protagonistes sont les mêmes : encore une fois mis dans un fauteuil, l’ailier blaugrana ne profite pas de l’offrande de l’Argentin. Alors comme un grand avec son mètre soixante-huit, Lionel Messi décide d’y aller seul. Avec une belle frappe décroisée, il oblige le grand De Gea à se coucher.

Côté Red Devils, il faut attendre le quart d’heure de jeu pour voir Rooney pointer le bout de son crâne. Avec une tête bien écrasée, Victor Valdes s’offre enfin son premier dégagement. Rien de fou, même si l’extra-time offre les premières sueurs froides. Après un pénalty gracieusement offert à Nani suite à une longue glissade de Tello, un face-à-face entre Wayne Rooney et Valdes se prépare. Et au petit jeu de l’intimidation, c’est le Catalan qui sort gagnant du duel d'une belle parade. Mi-temps, les deux équipes retrouvent les vestiaires avec un score nul et vierge bien équitable. Un quart d’heure de pause après lequel Sir Alex et Tito Vilanova font tourner. Match amical oblige.

Jordi Alba au Barça, Acte II


Puyol, Messi, Iniesta, Tello, Valdes et Sergio Robero out, ce sont Pinto, Pique, Cesc, Pedro, Xavi et Afellay qui font leur entrée sur le pré. Sur le banc mancunien, c’est surtout la seconde apparition du Nippon Kagawa qui est à signaler. Justement, c'est l’ex du Borussia qui s’illustre le premier. Après un beau mouvement avec Nani, il oblige Pinto à la parade. Un iota vexé, le onze espagnol reprend les commandes du match. A force de possession, c’est un une-deux de plus de 70 mètres entre Dani Alves et Alexis Sanchez qui met le feu sur les cages adverses. Après une nouvelle belle envolée de l’ancien de l’Atletico, le cuir retombe dans les pieds barcelonais. Un joli centre et une superbe tête de Pedro plus tard, le tableau d’affichage ne bouge pas.

Formé à la Masia, Jordi Alba foule enfin la pelouse à la 66e minute. L'ancien de Valence entame donc son second acte avec la liquette barcelonaise. Le dernier tiers du choc se résume à un léger décrassage de la part des 22 acteurs. Rien ne sera marqué, l’affaire se règle donc aux tirs au but. Comme samedi dernier au Parc, c’est encore ce bougre de Pinto qui fait la différence. Une barre de Nani et un raté de Young plus tard, les Catalans remportent sans véritable joie ce « Super Matchen » - en Suédois dans le texte. De toute façon, les deux coachs le savent : comme toutes les années impaires depuis 2009, ils se retrouveront sans doute en mai prochain à Wembley.

Par Robin Delorme
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 15:35 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3 Hier à 23:25 Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement Hier à 23:23 Suivez SoFoot.com sur Facebook jeudi 15 février 151 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 2
Hier à 21:45 Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
jeudi 15 février Football Recall, épisode 6 :Real-PSG et le Barça écossais 2 jeudi 15 février L'étrange penalty de Cristiano Ronaldo 58