Barça : chiffre d'affaires record, mais bénéfice en chute

Modififié
6 27
Champion d'Espagne, vainqueur de la Ligue des champions et de la Copa del Rey, le FC Barcelone a garni sa salle des trophées en 2015. Logiquement, le club catalan a boosté son chiffre d'affaires, qui s'élève cette saison à 608 millions d'euros - un record -, soit une hausse de 78 millions (15%) par rapport à la saison précédente.

« Nous sommes en bonne voie d'atteindre l'objectif d'un milliard d'euros de chiffre d'affaires que nous nous sommes fixé » , a expliqué la vice-présidente du FCB, Susana Monje, en conférence de presse.


Pour autant, le bénéfice chute de 41 à 15 millions d'euros (-36,5%) à cause des bonus de salaires accordés aux joueurs après les succès sportifs, et la dette du club s'est creusée de 287 millions à 328 millions d'euros, ce qui pousse Susana Monje à anticiper plus de « prudence économique » pour la prochaine saison. FL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

J'suis naze en économie, du coup je comprends pas comment on peut faire des bénéfices (certes minimes par rapport aux sommes investies) et voir sa dette augmenter ?

On est pourtant pas dans le même cas de figure que la Grèce, qui malgré les prêts accordés voit sa dette augmenter à cause d'une politique d'austérité freinant la croissance et donc les bénéfices.
C'est notamment dû aux recrutements énormes fait la saison dernière en prévision de la sanction de la FIFA.
Lepetitprince Niveau : DHR
Allez sofoot, un coup de pouce gratuit pour une petite brève qui fera du clic:
https://www.google.com/search?q=arbitre … re+clasico
PhoenixLite Niveau : Loisir
Quelqu'un peut m'expliquer le poste de revenus "Marketing" ?
Parce que dans le genre appellation qui correspond à rien de concret en soi, c'est plutôt solide.
Lamine Turgut Niveau : CFA
MARKETING : contrats de sponsoring (maillot, par exemple), produits dérivés, ce que verse de l'équipementier, ...

Pour tout club, il y a le triptyque revenus opérationnels : sponsoring, droits TV et billetterie.

Auquel s'ajoutent les bénéficie sur vente de joueurs et autres contributions de l'actionnaire.
Mothafucka Niveau : CFA
Note : 1
Sinon, même pas une petite brève sur l'arbitre de touche espagnol qui a déposé plainte parce que la commission des arbitres voulait le forcer à faire bon boulot en défaveur du Barça lors du prochain Clásico ?
Note : 7
Les abonnés s'appellent les "socis" en catalan, faut pas s'étonner d'être pris pour un jambon après ça.
PhoenixLite Niveau : Loisir
En espérant que le Racing de Strasbourg adopte un système similaire, qu'on puisse avoir les "socis de Strasbourg".
gabifesse Niveau : DHR
Message posté par saviola07
J'suis naze en économie, du coup je comprends pas comment on peut faire des bénéfices (certes minimes par rapport aux sommes investies) et voir sa dette augmenter ?

On est pourtant pas dans le même cas de figure que la Grèce, qui malgré les prêts accordés voit sa dette augmenter à cause d'une politique d'austérité freinant la croissance et donc les bénéfices.


Comme pour la Grèce, les taux d'intérêts.
C'est pas avec 40 M que tu t'achètes des Suarez et Neymar. Du coup, tu empruntes. Aucun rapport avec les taux d'intérêts.
Exemple : Marseille dégage un bénéf' net de 15 M mais souhaite en claquer 20 sur une future star, genre Tauvin, et ben dans ce cas là, Marseille emprunte les 5 M qui manque. Bénéf'>0 et dette en hausse.
Mais bon, c'est un mauvais exemple. Marseille ferait jamais un recrutement pareil. Et en plus, les clubs français ont pas le droit d'être endettés.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 27