Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Télévision
  3. // Question pour un champion

Baptiste Marques : « Zidane n'a pas toujours été parfait ; bah Tacalfred, c'est pareil »

Baptiste Marques a 25 ans et il supporte le Stade de Reims. Bien plus qu'un fan lambda, c'est l'homme qui a osé prononcer le nom du défenseur central rémois Mickaël Tacalfred sur le plateau de l'émission Questions pour un champions. C'était en juin 2014, et ça mérite bien un entretien tacalfredien.

Modififié
Salut Baptiste. L'an dernier, tu participes à l'émission Questions pour un champion sur France 3. Comment tu t'es retrouvé là ?
En fait, je ne regarde pas vraiment Questions pour un champions. J'avais envie de m'inscrire à un jeu télé par curiosité. Ça se passe en ligne, il faut remplir des formulaires via un site qui centralise les modalités d'inscription de toutes les émissions. J'en ai fait plusieurs, et un jour, on m'a rappelé pour disputer les sélections QPUC à Reims. Je me suis inscrit à l'été 2012, ils m'ont recontacté un an et demi après, justement parce qu'il y avait un casting à Reims. À la base, on est 150/200, je devais être dans les plus jeunes (rires). Ensuite, on passe devant un casteur - à environ 40 - où on nous demande quelques anecdotes…

Alors, tu as eu la pression de passer devant la caméra ?

Dans l'absolu, j'avais plutôt confiance en moi. Les jours, même les heures, qui précédaient l'émission, j'étais tout-à-fait détendu. Dans les coulisses, certains sont très stressés, moi ça va, je fais mes blagues, je discute… En revanche, au moment où les projecteurs se pointent sur nous, avec la luminosité à 200%, le public devant et les caméras braqués, là il y a le stress !

Du coup, le début d'émission se passe bien, tu te qualifies pour la deuxième partie du jeu, le « quatre à la suite » . Julien Lepers te demande alors : « À quel écrivain français doit-on le conte La Main d'écorché ? » , et toi, tu réponds « Mickaël Tacalfred » . C'est une folie...
En réalité, dans mon groupe d'amis, Tacalfred, c'est une personne qu'on aime bien et qui nous fait rire - dans un sens positif. Et quand je discutais avec mes potes de mon futur passage à l'émission, ça nous faisait marrer d'essayer de le placer quelque part. Le problème, c'est que ce n'est pas facile de lâcher « Mickaël Tacalfred » , comme ça, en cours de jeu (rires). Je l'avais en tête et, à ce moment-là, je le sentais bien… J'ai presque pas réfléchi, c'est sorti tout seul !

Vidéo

Mais pourquoi à ce moment-là ?
Bah, en fait, il me fallait trois bonnes réponses d'affilée pour me qualifier pour la finale, et je les ai données. Je savais donc que j'étais déjà qualifié à ce moment-là. Du coup, en une fraction de seconde, je me suis décidé. Après, la question, c'est « est-ce que j'avais la réponse (Guy de Maupassant, ndlr) à cette question ? » … Je préfère garder ça pour moi (rires).

Après la fameuse réponse, tu fais même semblant d'être déçu de ne pas avoir donné la bonne réponse...
Je trouvais ça plus drôle ! Je m'y attendais, sur le plateau, personne n'a relevé la blague. Je pense que les gens ont cru que c'était un véritable auteur, c'est passé comme une lettre à la poste. Malheureusement, après j'ai perdu en finale… Mais personne n'est venu me demander après coup des précisions sur l'auteur Mickaël Tacalfred. J'en garde évidemment un bon souvenir : voir les coulisses d'une émission, c'est marrant, et le coup de Tacalfred, c'est la cerise sur le gâteau !



Quand l'émission a été diffusée, tu l'as visionnée avec tes potes ?
Non, j'ai regardé ça en famille, mais les amis ont réagi tout de suite sur Facebook. Et on a eu l'occasion de regarder le replay ensemble plus tard. C'est assez bizarre de se voir à la télé, mais plutôt marrant. Concernant le passage Tacalfred, je ne savais pas si ça serait bien au rendu… Finalement, j'ai explosé de rire comme toutes mes connaissances ! En plus, j'avais laissé le suspense : personne n'était au courant !


Tu es devenu une vedette au stade Auguste-Delaune ?
Pas vraiment, non. Il y a deux ou trois personnes qui m'ont parlé de l'émission au stade, mais on ne m'arrête pas tous les jours dans la rue… Malheureusement. En tout cas, la vraie star reste Mickaël Tacalfred ! Et encore maintenant, quand on en reparle avec mes amis, on en rigole. Il n'y avait rien en jeu, c'était pas un pari, juste pour se marrer…



Mais d'où vient cet amour pour Mickaël Tacalfred ?
Pour moi, Mickaël Tacalfred incarne l'esprit du Stade de Reims de ces dernières années. C'est en partie grâce à lui qu'on a pu remonter en Ligue 1. Ici, il a connu la Ligue 2 et même le National. C'est un fidèle du club. Et puis, il faut aussi préciser que je ne suis pas un supporter historique du Stade de Reims. J'ai commencé à suivre assidûment l'équipe en 2008, or Mickaël Tacalfred a été recruté en 2008… Est-ce une coïncidence ? Je ne crois pas.

C'est la saison où Luis Fernandez arrive pour l'opération maintien en Ligue 2. Finalement, vous descendez de justesse… Comment la passion pour le club t'est tombée dessus à cette période ?
Mickaël Tacalfred arrive, on descend en National en 2009, et on remonte successivement en Ligue 2, puis en Ligue 1… Moi, j'ai toujours habité à Reims, mais je n'arrive pas à répondre à cette question. Il y a deux solutions : soit c'est parce que ça coïncide avec l'arrivée de Tacalfred, soit c'est parce qu'à ce moment-là, j'avais des places gratuites pour aller voir les matchs (le stade Auguste-Delaune a été rénové et agrandi pour l'été 2008, ndlr)… Je ne sais pas, je pense que c'est l'une de ces deux raisons.

Quel est le match du Stade de Reims qui t'a vraiment fait vibrer ?
Déjà, quand on a connu les Reims-Châteauroux et compagnie en National et en L2, c'est plus sympa d'assister à des rencontres de L1. Le match qui m'a particulièrement marqué, c'est le 2 mars 2013 : Reims - PSG. On a gagné 1-0 et à la fin du match, Zlatan Ibrahimović est allé voir Mickaël Tacalfred pour échanger son maillot avec lui… et ça, je pense que je m'en souviendrai toute ma vie ! C'est indescriptible, on est tout en haut ! Ce jour-là, Tacalfred a sorti un match de feu. Zlatan, il est arrivé, il est reparti dans l'autre sens, c'était pas possible.

Quel est le mot qui définit Mickaël Tacalfred ?
La sérénité. Tacalfred, il voit arriver Zlatan Ibrahimović ou Gaël Danic, pour lui, c'est la même chose. Je trouve que c'est beau. C'est le capitaine. Cette année, il n'a pas encore joué. À 34 ans, il commence à prendre de l'âge. Il a plus un rôle de cadre dans le vestiaire. Mais je ne doute pas que son influence soit toujours présente au niveau du classement…

T'es quel genre de supporter ?
Je vais en virages, je n'ai pas trop les moyens de payer des places en présidentielles. Et je tiens à indiquer que je ne me déplace pas au stade sans ma photo de Tacalfred. C'est une pleine page d'un journal gratuit qui est distribué à Auguste-Delaune avec Tacalfred en action, je l'ai toujours quand je vais au stade.



Est-ce que tu te souviens d'une grosse boulette de Tacalfred qui a coûté une défaite ?
Malheureusement, ça ne lui est pas arrivé qu'une seule fois… Mais je pense que quand c'est arrivé, ce sont des erreurs qui s'excusent. Même les plus grands joueurs ont commis des boulettes. Zidane n'a pas toujours été parfait, bon bah Tacalfred, c'est pareil.

As-tu un maillot du Stade de Reims floqué Tacalfred ou ce n'est pas trop ton genre d'acheter des maillots ?
Ce n'est pas mon genre d'acheter des maillots, mais c'est clair que si un jour, j'achète un maillot, ça sera celui de Tacalfred.

Est-ce qu'en voyant la vidéo sur YouTube, un membre du club t'a mis en relation avec Mickaël Tacalfred ?


Justement, c'est mon gros regret dans cette histoire ! Malheureusement, il n'y a jamais eu de réaction de Mickaël Tacalfred sur les réseaux sociaux. Quelque part, je pense que ça me meurtrit un peu. C'est un homme pudique, voilà peut-être l'explication. Pour autant, je ne l'ai pas fait pour la reconnaissance, mais bien pour lui rendre hommage. S'il a eu connaissance un jour de cette vidéo, ça me suffit.

Trois matchs, deux victoires : pas mal le début de saison rémois...
En général, on réalise tous les ans un très très bon début de saison, puis on s'écroule par la suite. Mais là, on a battu deux grosses équipes, les Girondins et l'OM, j'espère que l'équipe va poursuivre cette dynamique positive. Olivier Guégan, il est apparu à son arrivée comme un coach par défaut, mais pour l'instant, les résultats sont là. C'est bien.

Si Mickaël Tacalfred devait lire cette interview, qu'est-ce que t'as envie de lui dire ?
J'ai envie déjà de le remercier parce que il a été l'un des grands artisans de la montée en L1. Et puis, j'espère qu'il gardera lui aussi un très bon souvenir de son passage au Stade de Reims. En fait, ce qui me ferait le plus plaisir, ça serait de le voir marquer pour la première fois en Ligue 1 (contre son camp, il l'a déjà fait, mais pas pour Reims). La célébration, ça serait au feeling, je ne sais pas ce que je ferais, ça ne se prépare pas, mais en tout cas, ça serait une grande émotion !


Propos recueillis par Florian Lefèvre
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 21 juin 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10 jeudi 21 juin Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 jeudi 21 juin La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou