Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 35 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-PSG (3-1)

Balotelli, talentueux chambreur

Auteur de l’ouverture du score, Mario Balotelli s’est offert une grosse prestation contre Paris. Mais l’attaquant a aussi su s’amuser sur l’une des faiblesses évidentes de Paris : sa nervosité. Autant dire qu’il excelle dans ce domaine.

Modififié
Le constat n’est pas nouveau : depuis le début de sa carrière professionnelle, Mario Balotelli n’a jamais caché sa double facette. Son visage de footballeur hyper talentueux se mélange constamment avec sa moitié maléfique. Celle qui irrite adversaires comme partenaires. Celle qui dérange ou amuse. Mais qu’on se le dise : l’un ne va pas sans l’autre, et cette fusion paradoxale est la définition même de l’attaquant. C’est pour elle qu’il est adoré. Pour elle aussi qu’il est haï. Pour elle qu’il ne laisse personne indifférent. Pour elle qu’il aime parfois jouer au football, aussi, et qu’on aime le regarder.


Face au Paris Saint-Germain, la soirée était idéale pour exprimer ces deux faces. Un match de gala, contre la meilleure équipe du pays ces dernières années, et devant son propre public. Alors, Balotelli a commencé par faire parler son génie. Avant la demi-heure de jeu, Super Mario a contrôlé, merveilleusement protégé sa balle devant Marco Verratti, et envoyé instinctivement une praline au fond des filets de Kevin Trapp, égalant par la même occasion son meilleur bilan statistiquement parlant sur une saison (quatorze buts en championnat) sous les yeux de Giampiero Ventura, le sélectionneur de son pays. Outre le but, l’avant-centre a défendu comme rarement, a décroché comme souvent, s’est étonnamment battu, a tenté raisonnablement (deux frappes, trois dribbles) et a moins perdu de ballons que d’habitude (91% de passes réussies). Bref : il a été très bon, que ce soit sur le plan individuel ou collectif.

Le vice intelligent


Et puis, comme il avait tout de même envie de s’amuser avec ses ennemis du jour, il a décidé de faire parler son côté énervant. Sauf que cette fois, il l’a utilisé à bon escient. Voyant que le champion en titre paraissait hyper nerveux, Balotelli a appuyé sur les nerfs parisiens. Avec le smile, bien entendu. Jamais loin quand les embrouilles naissent, l’Italien est ainsi allé titiller Edinson Cavani, qui venait de bousculer grossièrement Lucien Favre. Défense de son coach ou simple plaisir personnel ? Lui-même ne doit pas avoir la réponse à cette question. Peu importe, finalement. Toujours est-il que ses paroles à l’intention de l’Uruguayen n’avaient qu’une seule ambition : continuer de frustrer le mental des hommes de la capitale pour que ces derniers perdent une partie de leur moyen. Évidemment, le vice balotellien ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Après quelques dribbles chambreurs sur le côté gauche, Mario est de nouveau allé embêter Cavani sur un coup de pied arrêté, tournant autour de lui, le touchant légèrement, lui chuchotant quelques douceurs à l’oreille. Le truc insupportable, mais absolument pas sanctionnable par le corps arbitral.


Le spectacle s’est achevé avec son remplacement par Mickaël Le Bihan à un quart d’heure du terme. Une sortie longue, longue, longue... Accompagnée de quelques gestes exagérés. Et voilà comment des terminaisons nerveuses peuvent rompre. Si Cavani réussira à rester sur le terrain, Thiago Motta craquera finalement dix minutes plus tard, suivi peu après d’Ángel Di María. Bien entendu, ces cartons rouges ne portent pas le sceau de Balotelli. Mais sûr que son comportement, qu’on peut trouver drôle ou détestable, n’a pas aidé à calmer la colère parisienne. Ça, Mario le sait parfaitement. Après tout, le bonhomme de 26 ans est passé par les deux Milan, Manchester City ou Liverpool, a croisé les pires crapules du ballon rond et a même joué avec certaines d’entre elles. Or, l’expérience, c’est aussi ça. Et quand on est déjà naturellement doué dans ce domaine...

Par Florian Cadu
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié




Dans cet article


Hier à 18:15 Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 6 Hier à 17:45 Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 23 Hier à 17:00 La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 8
Hier à 16:40 Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 16 Hier à 15:15 Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 Hier à 14:35 À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5
Partenaires
Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE
mardi 14 août La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 98 mardi 14 août La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 8 mardi 14 août River Plate devrait quitter El Monumental 14 mardi 14 août Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 36