Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 8 Résultats Classements Options

Balotelli, son top 3 et Prandelli

Modififié
Quatre grands clubs depuis le début de sa carrière, pas mal de questions, mais une certitude : Mario Balotelli n'est pas un garçon comme les autres. 



Décevant depuis son arrivée à Liverpool (un petit but inscrit, ndlr), l'Italien de 24 ans a profité d'une interview dans les colonnes du magazine britannique Sport pour prouver que s'il n'avait pas changé, la maturité était bien venue frapper à sa porte, entre deux parties de ping-pong. « Je comprends pourquoi je ne suis pas sélectionné par Antonio Conte. Je ne marque pas de but tandis que d'autres, comme Pellè, marquent. Pour cela, ils méritent d'y être, mais j'aime l'Italie et personne ne pourra dire quoi que ce soit là-dessus » a avoué Super Mario.

Critiqué par l'ancien sélectionneur, Cesare Prandelli, qui avait dit de lui qu'il « n'était pas un champion » , l'attaquant des Reds a avoué qu'il ne «  s'attendait pas à ce qu'il (Prandelli, ndlr) le dise devant les journalistes. » « Je pense que les vrais hommes, quand ils ont des choses à dire, se les disent en face. Je suis une personne directe » , résume-t-il. Un homme franc et apprécié des mômes. Des gamins que Mario adore et qui ne contribuent pas à sa disparition des journaux anglais : « Je pourrais faire les choses différemment, mais les gosses sont naturels, honnêtes. S'ils vous regardent et ne vous aiment pas, ils ne viennent pas vous voir. S'ils viennent, ça veut dire que je ne me débrouille pas si mal, que ce soit en tant que footballeur ou que personne. »

Toujours selon l'Italien, d'autres se débrouillent plutôt bien. Il s'agit de Zlatan Ibrahimović, Luís Figo et Andrea Pirlo, membres du top 3 des joueurs que Balotelli a fréquentés. « J'avais 17 ans quand je jouais avec Figo à l'Inter, mais il était encore brillant. Et Pirlo est incroyable. Le plus incroyable, c'est qu'il continue à devenir meilleur. Mais Gerrard aussi est un joueur extraordinaire, avec une vision du jeu hors norme. »


Il ne lui reste plus qu'à mettre ses passes au fond des filets. SB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Une amende de 2250 euros pour Lampard 3 il y a 8 heures GRATUIT : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
il y a 8 heures Pochettino compare l'expérience à des vaches devant un train 26 il y a 9 heures Infantino contre les matchs de Liga aux USA 28