1. //
  2. // 4e journée
  3. // Milan/Napoli (1-2)

Balotelli ne suffit pas, Naples conquiert San Siro

Au terme d'un match magnifique, le Napoli s'impose 2-1 à San Siro face au Milan AC. Les Napolitains ont ouvert le score par Britos, puis ont doublé la mise par Higuaín. La seconde période s'est résumée à un duel Balotelli-Reina : le portier lui a d'abord arrêté un pénalty, puis Balo a trouvé la lucarne dans les arrêts de jeu.

Modififié
0 53
Milan - Napoli 1-2
Buts : Balotelli 91' / Britos 6', Higuaín 54'


C'est beau, un Napoli. Oui, c'est très beau. C'est beau quand cela joue comme ça, c'est beau quand les supporters viennent transformer San Siro en San Paolo, c'est beau quand Naples est en tête de la Serie A, et que tout le monde repense à Maradona. En cinq jours, le Napoli a réussi son examen de maturité. Le Borussia Dortmund mercredi soir, le Milan AC ce soir. Et le succès du jour a une saveur encore différente, car il est obtenu à l'extérieur, dans un stade où personne n'était parvenu à s'imposer depuis près d'un an. Étrangement, cette victoire ressemble à celle contre le Borussia : un but par mi-temps, l'impression de maîtriser son sujet, et un but encaissé en toute fin de rencontre, qui donne lieu à des dernières minutes de panique. Mais, dans les deux cas, l'issue est la même : trois points mérités. Ce soir, Naples s'est tout simplement montré supérieur au Milan AC. Benítez a de quoi être satisfait : en quelques semaines, il a déjà fait du Napoli une équipe solide, capable de battre n'importe quel adversaire. Le bilan est tout simplement parfait : cinq matchs officiels, cinq victoires, dont quatre en Serie A. Naples est en tête de la Serie A, à égalité avec la Roma de Rudi Garcia. Deux entraîneurs étrangers, qui font pour l'instant un tout petit mieux que les « locaux » , Conte, Mazzarri et Montella. Milan, pour sa part, pointe ce soir à la 12e place de Serie A. Tiens, ça ne ressemblerait pas au début de la saison dernière, ça ?

Départ canon

Le début de match du Napoli est tout bonnement incroyable. Lors des quatre premières minutes, les Napolitains créent trois occasions, dont deux franches. La première, c'est une frappe du gauche de Hamšík. Pas cadrée. La seconde, c'est une invention d'Insigne, qui sert idéalement Behrami à quelques mètres des cages, mais le Suisse balance au-dessus. La troisième, c'est une frappe de Higuaín qui passe à quelques centimètres du poteau, suite à une énorme bévue de Zapata. Mais les trois avertissements ne réveillent pas les Milanais. À la quatrième, ça passe. Sur un coup franc tiré au second poteau, Albiol est oublié par la défense milanaise, sa remise de la tête est parfaite pour Britos, qui n'a plus qu'à la pousser au fond des filets de la tête. 1-0, départ canon. Milan est sonné, d'autant que Naples continue d'attaquer, avec Callejón qui n'est pas loin de doubler immédiatement la mise. Le jeu est fluide, les Napolitains courent partout.

Bref, sur ce premier quart d'heure, Milan est totalement dépassé par les évènements. Finalement, les Rossoneri se réveillent. Ou plutôt, Balotelli se réveille. Par deux fois, SuperMario tente sa chance, histoire de montrer la voie à ses coéquipiers. Mais hormis ces deux tentatives isolées, Milan semble incapable de mettre en difficulté un Napoli qui semble rodé comme si on était en fin de saison. Après 25 premières minutes de très, très haut niveau, le rythme retombe, et les deux équipes s'observent. Naples contrôle, et, autant le dire, a simplement besoin de contrôler Balotelli, car tous les dangers viennent de lui. Plus rien ne change, 1-0 à la pause. Largement mérité.

Balo-Reina, duel infini

Milan commence la seconde période à l'attaque. La première vraie occasion tombe sur les pieds de Mexès, qui ne parvient pas à appuyer sa reprise au second poteau pour tromper Reina. Mais c'est justement au moment où l'on sent que Milan pourrait revenir dans la rencontre que le Napoli frappe à nouveau. C'est Higuaín qui fait tout. Le Pipita contrôle le ballon aux 20 mètres, se met dans le sens du but et, quasiment en tombant, laisse exploser une chouquette du pied droit. Abbiati se couche, met la main, mais ne parvient pas à repousser le tir de l'Argentin. Les 5000 tifosi napolitains explosent, à tel point que l'on se croirait presque au San Paolo. Comme après le premier but encaissé, Milan est sonné, et pourrait inscrire le troisième but lorsque Zapata perd le ballon dans sa propre surface. Heureusement, l'arbitre siffle faute en faveur du défenseur rossonero.

On joue alors l'heure de jeu. Dans le jeu, la messe semble dite. Naples mène 2-0 et est largement supérieur à son adversaire. Oui, mais Milan a Balotelli. Le show Mario commence donc à la 59e minute. Fauché dans la surface par Albiol, il obtient, comme bien souvent, un pénalty. Mais là, l'impensable se produit. Balo, qui n'avait jamais raté le moindre pénalty dans sa carrière, se fait hypnotiser par Pepe Reina, qui réalise une magnifique parade. Mais pas de quoi décourager le buteur de la Nazionale. Dans la foulée, ce dernier expédie une sublime frappe du gauche en plein sur la barre. Toujours pas découragé ? Toujours pas. Balo-Reina, troisième round. Cette fois-ci, la frappe enveloppée de l'attaquant part sous la barre, mais le gardien espagnol se détend et détourne en corner. Découragé ? Bien sûr que non. Dans les arrêts de jeu, Mario gagne enfin son duel face à Reina, en enveloppant une merveille de frappe dans la lucarne. Mais il est trop tard. Le Napoli sert les dents, et conserve son but d'avance devenu si précieux. Trois coups de sifflet. Balo gueule et est exclu. De Laurentiis, lui, peut souffler : son équipe est toujours en tête, toujours invaincue. Oui, c'est beau.

Par Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

lolpiergenial Niveau : District
1 minute de silence pour Balotelli et son premier pénalty raté...

http://hasbalotellimissedapenalty.com/
lolpiergenial Niveau : District
1 minute de silence pour Balotelli et son premier pénalty raté...

http://hasbalotellimissedapenalty.com/
lolpiergenial Niveau : District
1 minute de silence pour Balotelli et son premier pénalty raté...

http://hasbalotellimissedapenalty.com/
lolpiergenial Niveau : District
1 minute de silence pour Balotelli et son premier pénalty raté...

http://hasbalotellimissedapenalty.com/
Tellement beau en effet ! Le premier vrai test en championnat est une réussite, de bon augure !
Tellement beau en effet ! Le premier vrai test en championnat est une réussite, de bon augure !
Tellement beau en effet ! Le premier vrai test en championnat est une réussite, de bon augure !
rossonerii Niveau : DHR
Merci Balo grace a ton expulsion on aura le droit a un duo d'attaque Robinho-Matri au prochain match. je vais pleurer
rossonerii Niveau : DHR
Merci Balo grace a ton expulsion on aura le droit a un duo d'attaque Robinho-Matri au prochain match. je vais pleurer
anigolemagicien
Balotelli est décidement un joueur surcoté, Gonzalo Higuain quel talent, quel joueur, un joueur lui sous coté.
Rien contre le Milan ac mais mario balotelli n'a rien a faire dans cette equipe. Tout ca est de la faute de ce Makanda de mancini.
anigolemagicien
Balotelli est décidément un joueur surcoté, Gonzalo Higuain quel talent, quel joueur, un joueur lui sous coté.
anigolemagicien
Balotelli est décidément un joueur surcoté, Gonzalo Higuain quel talent, quel joueur, un joueur lui sous coté.
anigolemagicien
Balotelli est décidément un joueur surcoté, Gonzalo Higuain quel talent, quel joueur, un joueur lui sous coté.
CHAMPIONS D'EUROPE§§§
Note : 21
Bande de connards* c'est pas difficile de valider le commentaire une fois!
Note : 10
Bande de connards* c'est pas difficile de valider le commentaire une fois!
Note : 10
Bande de connards* c'est pas difficile de valider le commentaire une fois!
Bande de connards* c'est pas difficile de valider le commentaire une fois!
Bande de connards* c'est pas difficile de valider le commentaire une fois!
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 53