Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 1 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Nice-Lorient (2-1)

Balotelli libère Nice

En difficulté pendant toute la seconde période, Nice a pu compter sur une fulgurance de Balotelli pour arracher la victoire contre Lorient (2-1). Le Gym reprend la tête de la Ligue 1.

Modififié

OGC Nice 2-1 FC Lorient

Buts : R. Pereira (11e) et M. Balotelli (86e) pour Nice // B. Moukandjo (61e) pour Lorient

On joue la 86e minute de jeu. Malmené par des Bretons revanchards, Nice se dirige vers une fin de match sous haute tension. Mais c’était sans compter sur Super Mario. Absent des débats, l’Italien a traversé la rencontre tel un fantôme. Pourtant, la délivrance est venue de son coup de patte. Après une belle séquence niçoise, l’attaquant hérite du cuir et balance une énorme praline dans les cages lorientaises. Un cinquième but en trois matchs suivi d’une première expulsion pour lui. Balo a en effet découvert l’arbitrage français en se faisant expulser pour une légère altercation avec Moreira. L’octobre rouge a bien démarré.

Lecomte maladroit


À Nice, l’heure n’est pas à l’embourgeoisement. Le début de saison en championnat est formidable, mais les déroutes européennes avortent le début d’enflammade constaté. Lucien Favre l’a compris, incitant ses ouailles à « fermer les vannes » défensives afin de retrouver la tête de la Ligue 1, reprise par Monaco la veille. Face à des Merlus requinqués après leur victoire lyonnaise, l’idée s’avère plutôt sage. Après un vibrant hommage rendu à René Marsiglia, décédé la semaine dernière des suites d’un cancer, les locaux prennent le contrôle du jeu, mais se montrent trop imprécis. Les hommes du Morbihan, eux, profitent de la moindre erreur adverse, à l’image de Jimmy Cabot, intenable sur son côté droit (3e, 8e). Alors que la rencontre s’équilibre, Benjamin Lecomte se rend coupable d’une grossière erreur.

Après un rush dont il a le secret, Pereira décoche une frappe sèche sur le portier breton. Ce dernier se troue et envoie le cuir dans ses propres cages (11e). Encore une fois, la solution est venue des couloirs niçois. Frustrés, les Lorientais accaparent enfin la possession du ballon. Les intentions sont bonnes, mais Moukandjo est bien trop esseulé entre les trois centraux azuréens. Le manque de créativité est flagrant. L’entrejeu du Gym, quant à lui, ne montre pas grand-chose. Belhanda, Seri et Bodmer se marchent dessus, tandis que Super Mario marche tout court. Bref, le match n’est pas rythmé et l’ambiance feutrée de l’Allianz Riviera n’arrange rien au spectacle proposé. On fait face à un encéphalogramme plat que seul Cabot tente de stimuler (41e). La mi-temps est sifflée, Nice mène. La réussite du champion ?

Balotelli voit rouge


De retour sur la pelouse, les Lorientais affichent un visage conquérant. En l’espace de quelques minutes, ils se procurent deux énormes occasions par l’intermédiaire de Mvuemba et Cabot (47e, 48e). Sur son banc, Favre semble inquiet. Ses attaquants ne parviennent pas à combiner, sa défense se recroqueville de plus en plus sur elle-même. Et la sentence finit par tomber. Bien lancé en profondeur, Moukandjo se présente seul face à Cardinale. Le Camerounais ajuste le gardien et égalise pour les siens (61e). L’entraîneur nissart décide de réagir en faisant sortir Dalbert, dont les reins ont morflé face à Jimmy Cabot, au profit d’Esseyric. Physiquement, les Rouge et Noir douillent. Le contrecoup de la Ligue Europa ? Peut-être. Ce qui est sûr, c’est que les Merlus en profitent pleinement. L’entrée de Mesloub a fait un bien fou au jeu breton, le rendant plus fluide, moins stéréotypé. Avec un brin de réussite supplémentaire, le match serait déjà plié (69e, 72e, 78e). Mais à force de gâcher, les Merlus s’exposent au talent d’un homme. À côté de la plaque tout au long du match, Balotelli envoie une merveille du droit dans la lucarne de Lecomte (86e). L’Italien libère le stade et affiche sa musculature aux yeux de tous. L’arbitre le sanctionne d’un carton jaune tout sauf anodin. En effet, quelques instants plus tard, Olivier Thual lui inflige une seconde biscotte pour un tête-contre-tête avec Moreira synonyme d’expulsion. Le rouge est sévère, mais l’essentiel est ailleurs. Nice est à nouveau leader.


  • Résultats et classement de Ligue 1
    Retrouvez tous les articles « Ligue 1 » ici

    Par Lhadi Messaouden
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article