1. // Euro 2012
  2. // Demi-finales
  3. // Allemagne/Italie (1-2)

Balotelli flingue l’Allemagne

Auteur d’un doublé retentissant, Mario Balotelli a permis à l’Italie de battre l’Allemagne (2-1) et de valider son ticket pour affronter l’Espagne en finale de l’Euro 2012. Un beau cadeau pour une très belle Squadra Azzurra.

Modififié
137 92
Allemagne/Italie : 1-2

Buts : Özil pour l'Allemagne. Balotelli (x2) pour l'Italie.

BALOTELLI. Un nom et une gueule qui étaient faits pour entrer dans l’histoire. Ce soir, en flinguant l’Allemagne de deux coups de canon, Mario Balotelli a fait un premier pas vers un chemin que beaucoup ne le voyaient plus emprunter. En qualifiant la Nazionale d’un coup de boule et d’une mine énorme dans la lucarne de Neuer, l’attaquant de Manchester City a prouvé à la face du monde qu’il n’était pas qu’un simple guignol. En tenant la dragée haute à une équipe d’Allemagne pourtant co-favorite de la compétition, la sélection italienne, elle, a confirmé à tous les sceptiques qu’elle était bien de retour. Buffon, Pirlo, De Rossi, Montolivo, Cassano, tous étaient là, les coudes serrés, pour répondre aux assauts coriaces donnés par des Allemands qui ont pourtant commencé le match par le bon bout. Coup de cœur de cette compétition, la vaillante Squadra Azzurra rejoint l’Espagne en finale dans un remake de ce qui était resté comme l’un des très bons matchs de poules de cet Euro 2012.

Super Mario frappe deux fois

Une machine de guerre. C’est un véritable tank drivé par Joachim Löw qui pénètre sur la pelouse polonaise. Dès les premières minutes et malgré un onze un brin moins offensif avec la présence de Kroos pour emmerder Pirlo au milieu du terrain, la Mannschaft domine les débats. Intéressants au pressing et dans l’utilisation du ballon, les coéquipiers de Sami Khedira se procurent rapidement les premières occasions de la rencontre. Sur une bonne percée du joueur du Real Madrid, Barzagli, surpris par une mauvaise sortie à terre de Buffon, manque de marquer contre son camp après dix petites minutes de jeu. Dans la foulée, Kroos, seul à l’entrée de la surface, envoie une énorme mine du gauche que Buffon détourne comme il peut. On joue la 18e minute, l’Allemagne a poussé sans succès, le cours du match peut changer.

Seule une folie pouvait redonner l’ascendant aux Italiens. Cette folie vient des deux pazzi de l’attaque azzurra. Bien servi par Chiellini, Cassano mystifie ses vis-à-vis et centre pour Balotelli. Profitant d’un Badstuber immobile, Super Mario met sa tête et ouvre le score. Irréel, l’attaquant de City fête son but. Un sourire, et on est reparti. Sonnés, les Allemands subissent. Dix minutes passent avant que Balotelli frappe encore. Bien lancé en profondeur, l’attaquant italien, qui profite une nouvelle fois des largesses de la défense allemande, part seul au but. Mario se retourne, avance, lève la tête et envoie une mine que Neuer ne peut que regarder. 2-0, Balo tombe le tee-shirt, carton jaune. La mi-temps arrive, Löw cherche ses mots.

Des Allemands pas assez agressifs

À défaut de les trouver, le coach allemand tente des réponses. Elles s’appellent Klose et Reus. Auteur d’une excellente entrée en jeu, Reus dynamise considérablement le jeu allemand. Du crochet, de la frappe et un coup franc magistral qui pousse Buffon à une parade incroyable. Buffon, comment ne pas parler de lui ? Auteur d’une partie énorme, malgré un début compliqué, Gigi est le symbole de cette Italie qui gagne. Car oui, cette Italie, elle gagne. Après quinze minutes d’une timide révolte, la bande de Joachim Löw rend les armes. Elle n’arrive pas à franchir la défense italienne, une nouvelle fois héroïque ce soir. Les dernières occasions sont italiennes.

Balotelli manque le triplé d’un cheveu avant de sortir en traînant la patte, à vingt minutes du terme, histoire de parachever sa légende. Marchisio, à un quart d’heure du terme, a également l’occasion de couler l’Allemagne. Sans succès. Di Natale, seul face à Neuer, a également l'opportunité de boucler l’affaire. En vain. Malgré une réduction du score d'Özil sur pénalty en fin de match, l’Italie tient sa finale, grâce à deux éclairs de Balotelli et à une solidité à toute épreuve en seconde période. Énorme ce soir, Pirlo avait raison : les Allemands avaient des motifs pour avoir peur de l’Italie. D’ici à dimanche, les Espagnols vont sans doute se poser quelques questions.

Par Swann Borsellino
Modifié

Lamouchi59 Niveau : CFA
Note : 1
L' Italie marche sur Löw...
Note : 5
L'Allemagne sans défense ? C'est balo...
Note : 1
Bon ben voilà, je l'ai ma (seconde) finale idéale!
Note : 5
Superbe victoire de l'Italie. Ça fait vraiment plaisir pour Prandelli qui a amorcé ça dès sa prise de fonction et qui n'a pas changé de politique malgré les critiques par moments. On aurait du prendre exemple sur cette mutation opérée en Italie, tant pis.

Et Balotelli pour le côté épicé de la chose c'est un extra qui fait plaisir aussi. Reste à espérer que ces efforts ne soient pas vains face au jeu "si t'aimes pas la Roja t'aimes pas le football" en Finale.
Note : 5
Mais quand il a marqué son doublé balibalo il a fait une transformation super saiyan ?

Et j'ai une petite pensé pour diamanti et son bracelet brodé avec les poils de sont défunt chien à un teuf qu'il a du enlever en entrant sur le terrain mais qu'il garde précieusement dans son slip ,
Abilio 34 Niveau : DHR
Note : 1
Why Always Me ?
sofiene92 Niveau : DHR
Note : 3
La première fois que l'Italie me filait des frissons ! (même si la défense allemande était tout simplement dégoûtante)

Pirlo Ballon d'or en cas de victoire, ça ne serait pas immérité non ?
nadalito_15 Niveau : DHR
Note : -1
Eric Maggiori est encore en vie? :)
Note : 3
J'ai été très déçu du non match des Allemands, l'Italie mérite amplement la victoire et je les voit même décrocher le précieux sésame dimanche, l'avenir me le dira...
Note : 3
Bah z'avaient qu'à pas jouer en blanc...!

Angleterre en blanc : out
France en blanc : out (non pas Blanc...)
Portugal en blanc : out
Germany en blanc : out

Qui jouera la finale en blanc.........?
Note : 2
C'est surtout l'Allemagne qui mérite de perdre, c'est triste à dire
Note : 2
L'euro est réussi pour l'Italie maintenant place à une grande finale !
Note : 5
Bravo à l'Italie. En espérant que les Italiens viennent aussi à bout de l'Espagne !
Pub Crawl United Niveau : District
Le football est un sport qui se joue à 11 et à la fin duquel l'Allemagne ne parvient plus à gagner.
Denoueix-touch Niveau : DHR
Note : 2
Ce que je retire de ce match et comme l'a souligné Wenger c'est que cet euro est celui des organisations et donc de l'intelligence tactique et à ce jeux il y a deux géants en Europe, l'Italie et bien sur l'Espagne.

L'Allemagne et cette génération n'est donc définitivement pas un modèle tactique, la Bundesligua tout comme la Premier league est un championnat sans grande discipline tactique(oui je fais une fixette sur l'intelligence tactique), je vois bien ce pays être la nouvelle Espagne (post 2008) du foot, toujours placé jamais gagnant.

La France doit vraiment ce tourner vers l'Italie je pense que le jeux italien comme il est produit depuis le début de l'euro est celui qui nous correspondrai le mieux (la France à fait déjouer l'Allemagne de la même façon que l'Italie ce soir, preuve que dans une bonne organisation cette équipe à du potentiel n'en déplaise aux aigris de RMC)

Oublions l'Espagne et sont jeux qui ne nous correspond pas vraiment et re-copions nos amis d'Italie, au faite Deschamp, Blanc, Thuram, Viera, Zidane ils n'auraient pas joués en Italie.

Et une fois n'est pas coutume Wenger à remis le footix CJP à sa place pendant tout le match surtout lorsqu'il lui glisse un doux "je crois que vous y croyez plus que les joueurs (Allemands)"
Super Mario a parlé. On se tait now. L'allemagne? suis désolé PRANDELI a décrété autre choz.
Note : 4
Fooooooooooooorzaaaaaaaaaaaa!!!
Mais que c'est bon cette victoire!
Encore une occasion de tordre le cou à tous les préjugés sur l'équipe d'Italie

Surtout un énorme bravo au mister qui a su mettre sur pied cette équipe! Prandelli, la classe!

Pour une fois, au delà des individualités, on peut vraiment parler d'une équipe. Et ça ça fait plaisir
Je ne comprend pas pourquoi Joachim Löw n'a pas aligné Thomas Müller tutilaire. C'est un joueur précieux, complet et décisif... Il aurait fait beaucoup de bien à cette équipe d'Allemagne qui manquait de tranchant et de percussion... Mené au score il n'a pas réussi grand chose mais je suis persuadé qu'il aurait donné une autre tonalité à ce match s'il avait joué dès le coup d'envoi.
Quant aux italiens ils ont réussis à la fois à jouer leur jeu et faire déjouer celui de leur adversaire, c'est très costaud à ce niveau de la compétition. Balotelli a, j'espère, donné du plaisir aux supporters ritals et sinon je suis confiant pour cette finale, les italiens vont délivrer l'Europe du foot et (enfin) corriger les espagnols !
Note : 2
qu on change blanc ou pas c est pareil.
c est tout un etat d esprit qui est et sera defaillant
Note : 4
J'ai joui.
Deux fois en trois jours.
A mon âge.
Note : 5
En clair si je résume :
- L'italie arrive à l'Euro en plein scandale de match truqué
- Elle se sort difficilement de son groupe, sans avoir son destin entre ses mains lors du dernier martch
- Elle passe en quart au pénaltys, après un 0-0....
Désolé de devoir le dire, mais tous les signes sont réunis, les klaxons vont vibrer dimanche, ça pue qu'elle sera championne d'Europe.
Note : 1
@nadalito_15 :

Je suis toujours en vie, merci de t'en soucier. Par contre, ma gorge va passer un sale vendredi.

Bonne lecture !

Eric M.
Note : 2
Tous le monde applaudit l'Allemagne depuis sa métamorphose de 2006, on vante son jeu et on encense Low.

Le problème c'est que sa gagne rien pour l'instant et on regrette de plus en plus cete "ugly" germany qui gagnait (presque) toujours parfois de manière degeulasse mais avec des joueurs formidables au mental d'acier et qui ne lachait rien !
HogOfMontreal Niveau : District
Note : 1
Loin de moi l'idée de râler et de protester mais à l'issue des matches de la France, on s'est fadé des leçons tactiques alors que cette équipe n'en avait pas.
Pourquoi en être privé lorsque justement, il y a de magnifiques enseignements à tirer ?
Note : 6
Je ne sais pas si l'Italie mettra fin à l'hégémonie espagnole mais elle a au moins déjà démontré que pour le spectacle, le jeu à une touche de balle c'est beaucoup plus joli quand c'est sur des distances supérieures à 5 mètres.
Note : 2
+1 Re_David: ras le bol du tiqué-tac
Note : 3
Une telle complémentarité et une telle solidarité font rêver... Quelle équipe!
Note : 3
italie encore impressionnante pirlo ballon d or si il gagne les allemands ba ils finissent sans gagner comme bien souvent malheureusement pour eux. Si l'espagne gagne l'euro alors que c'est l'équipe la pire du monde a regarder (simules, passes inutiles, arbitres corrompus, 80% du ballon derriere, joueurs dopés comme pas possible, football ultra lent et immonde a voir), je ne regarde plus le foot pendant plusieurs années. Meme si je suis francais, allez l'italie vous méritez largement le titre
Note : -3
Et dire que c'est en partie grace a l'espagne que vous avez les pieds en finale :)

Belle finale j'espere que la roja va la gagner cette coupe :) possession du ballon j'aime ca !
Note : 2
Enorme squadra azzurra

Quelle formidable equipe !!! Prandelli a transcendé le jeu en repassant au 4-4-2

Pirlo est toujours aussi énorme, et le talent explosif de Balotelli a finalement eclater ce soir!!!

un 3-0 aurait largement été mérité.

FORZA ITALIA!!!
Note : 2
Bravo aux Italiens très belle équipe, solidité défensive, réalisme, avec une grande touche de classe! Mention spéciale à Pirlo, ce mec vaut bien un ballon d'or!
Comme le disais je ne sais plus qui en haut, je suis d'accord la France gagnerai à s'inspirer du style des Italiens, d'ailleurs, nos meilleurs joueurs de la Grande période (98-00) évoluaient en Italie, ce n'est pas un hasard !!!!
Note : -2
Balotelli ballon d'or
Note : 2
Si y'en a encore pour dire qu'au niveau du jeu la roja mérite le titre, qu'ils se repassent les deux demies... Après rien n'est gagné mais perso je suis pour le spectacle et pour le coup je pense qu'il n'y a pas photo!
Note : 2
@Mario !
Cannavaro une pipe ? Il était un des meilleurs défenseurs du monde avant 2006 et pendant la CDM il a été monstrueux, pas sur qu'il se soir fait passer 2 fois. Le BO n'a pas grande signification pour moi mais il a eu aussi le prix FIFA en 2006, décerné par des joueurs et des entraineurs, pas par des journalistes.
Bon, je mets ça sur le compte du mousseux après le match de ce soir.
Pour mettre un 1 à côté de ton joli pseudo Baggio!
Note : 2
@ Trap,

A l'époque, j'avais été énormément déçu qu'on donne le ballon d'or à Cannavaro qui, certes, avait fait une coupe du monde époustouflante (au même titre que Buffon, Materazzi, Gattuso ou Zambrotta).

Mais selon moi, Pirlo était déjà le grand artisan du succès italien.

Manque de lucidité des observateurs (pros ou journalistes)!



Note : 1
Bluffé par ces ritals, je les voyais pas faire ce super hold up encore moins avec l'autre lunatique de Balotelli à la baguette, tant pis pour les pronostics et autres spécialistes, le foot, le vrai a encore parlé, donc tschüss la mannschaft, mais les italiens sont de vrais truqueurs c'est bien connu, ils nous ont tous bien eus.
Note : 3
Le vrai souci de l'Espagne c'est que dans la foulée de l'euro 2008 et du barça-guardiola de 2009 on a tous cru qu'ils étaient l'incarnation même du football offensif/spectacle et que l'on découvre depuis la CCDM 2010 qu'ils sont en fait une infernale machine à presser l'adversaire et, surtout, à l'user, avec de (très) stériles phases de conservation de la balle...
Néanmoins, force est de constater que la puissance de leur pressing résulte d'une intelligence tactique hors norme de leur milieu de terrain, qui joue avec des yeux dans le dos, et d'une abnégation certaine de TOUS leurs joueurs. Ce n'est pas à la portée de toutes les équipes et ça ne mérite pas d'être dénigré autant que cela l'est... même si souvent ça saoule.
Mais bon je suis très hors-sujet là.
quelle tristesse :(
dealerdefunk Niveau : District
Note : 2
E Vaiiii!!! Depuis le début de l'Euro j'annonce la victoire de la Squadra azzura.
Vraiment fier de cette équipe!

La règle des 4C a encore frappé Cavaler Coulisser compenser et crucifier.
Le génial Pirlo ( que le monde entier semble découvrir ) me rappelle mes soirées à San Siro à rigoler tellement le gars était déconcertant de facilité.
Le meilleur quarterback de l'histoire de ce jeu.
Xavi, Xabi c'est gentil mais lui envoie des caviars de 50 m des 2 PANARDS s'il vous plait. Une classe inégalable.
Gattuso disait "quand je vois Pirlo je me demande si on pratique le meme métier".
Bonucci auteur d'une saison moyenne à la Juve, fait un Euro monstrueux.
Mention spéciale à Balzaretti qui n' pas joué à son poste. Mais quelle chien de la casse!
L'enchainement de tonton Cassano, tout en décontraction. Et puis ce relachement au moment de centrer de son gauche caviar.
Tout cela exécuté avec le coeur de Jeanne Calment!

Ps: Prandelli a tout compris, attaquer la défense centrale allemande plein axe. Coup tactique réussi.


Prandelli le Florentin c'est la Renaissance du football italien.
Note : -1
@trap, tu parlais de cannavaro elu joueur de l annee de la fifa en disant que les joueurs et entraineurs avaient vote et tu met de cote les journalistes. grosse erreurs les joueurs et entraineurs ne devraient absolument pas avoir le droit de voter pour ce titre vu qu ils ne connaissent pas le foot et qu ils declarent regarder 2 matchs par mois pour 99% d entre eux. d ailleurs ce n est pas un mystere si depuis 2010 c est le vieux messi qui a le bllon d or alors que tout amateur intelligent savait tres bien que c etait sneijder qui devait l avoir et que messi etait arrive 4eme pour les journalistes...qui eux connaissent le foot de A a Z

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Primes aux bons payeurs ?
137 92