Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Guingamp-Nice

Balotelli, dépendance à compenser

Forfait pour le déplacement à Guingamp, Mario Balotelli a peut-être d'ores et déjà condamné les Niçois à repartir de Bretagne avec rien, ou presque, dans la besace. Tout simplement parce que sans lui, Nice n'a jamais gagné cette saison. Une véritable Balo-dépendance, même si Lucien Favre ne veut pas en entendre parler.

Modififié

« Mario Balotelli ne s'est pas entraîné cette semaine. Il avait pris un coup sur la cuisse vendredi dernier, lors du match face à Lille (2-1). Ce n'est pas grave, il passera une IRM de contrôle samedi. » Sans laisser transparaître la moindre émotion, Lucien Favre sait que la nouvelle est mauvaise. Si la blessure de Balotelli n'est pas grave, son absence pour le déplacement à Guingamp, elle, l'est réellement : quelle que soit la compétition, Nice n'a pas gagné un seul match sans Balotelli cette saison. Oublié la période où l'international italien jouait un match sur deux à cause de ses pépins physiques. Car fort de ses 22 buts en trente matchs avec Nice, Balo est actuellement en pleine bourre. Au point d'attirer le regard de Luigi Di Biagio, qui l'a pré-convoqué en Nazionale, lui qui n'y a plus foutu les pieds depuis quatre ans.

La Balo-dépendance inavouée


Cette Balotelli-dépendance est réelle, et les Niçois en sont conscients : « C’est la réalité, c’est vrai. À nous de la changer. On sait ce qu’il apporte, mais on a beaucoup de qualités devant même sans lui. Il ne faut pas prendre de but et on arrivera à gagner. J’ai confiance en nos attaquants » , a soufflé Arnaud Souquet face à la presse, le défenseur ayant délivré trois de ses quatre passes décisives à Mario cette saison. Derrière Balotelli, pourtant, c'est un peu le désert : seul Alassane Pléa dépasse les dix pions inscrits, mais avec une moyenne d'un but tous les quatre matchs. Une vérité que se garde pourtant bien d'assumer, du moins publiquement, Lucien Favre. Le technicien suisse ne veut absolument pas entendre parler de « Balo-dépendance » , comme après cette défaite à Toulouse il y a un mois : « Parler de Balotelli-dépendance, c'est un peu réducteur d'analyser ça comme ça. Il y a beaucoup d'autres paramètres. Il y a un tas de détails, un manque de tranchant et de rythme. C'est sûr qu'il y avait beaucoup d'absents. Mais c'est toujours une chance pour les autres. Il ne faut pas se réfugier derrière ça. » Sauf que les autres ne saisissent pas cette chance. Ou trop peu.

Pléa, l'élève censé devenir maître ?


Déjà heureux d'avoir réussi à garder miraculeusement Balotelli cette année, l'état-major niçois sait déjà que remplacer son buteur italien, en fin de contrat dans quelques mois, sera le casse-tête numéro 1 de l'été niçois à venir. Mino Raiola a même déjà annoncé la couleur : « J'ai parlé avec la Juventus, la Roma, Naples et l'Inter. Mario est prêt à revenir, il a mûri et c'est maintenant l'un des dix meilleurs attaquants au monde. En Italie, c'est le numéro un. Il vaut cent millions d'euros, mais, comme il est libre, c'est une affaire ! Je suis déjà en train de négocier avec pas mal de clubs en Angleterre et en Italie. » Si Nice a fini par répliquer dans les colonnes de Nice-Matin, expliquant timidement que certaines clauses « l'empêchent de partir gratuitement » , personne n'est dupe. L'OGC va récupérer quelques millions, au mieux, et devra se débrouiller avec ça pour trouver une fine gâchette capable de combler le trou béant laissé par le départ de Balotelli. Cet homme fort, il l'a peut-être déjà dans ses rangs avec Alassane Pléa. Mais de là à en être sûr, il y a plus qu'un pas pour que les fans du Gym en soient convaincus.



Par Andrea Chazy
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10 jeudi 21 juin Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 jeudi 21 juin La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT)