En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // AS Monaco
  3. // Balotelli

Balotelli à Monaco, sérieusement ?

Sorti furieux de la pelouse du stadio Olimpico hier soir, Mario Balotelli semble désormais destiné à quitter le Milan AC à la fin de la saison. En Italie, on est déjà convaincu de sa prochaine destination : l’AS Monaco. Vraiment ?

Modififié
Le gros titre du Corriere dello Sport, ce matin, ne laisse pas franchement de place au doute : « Che Roma, Balotelli ciao Milan » . En version française : « Quelle Roma, Balotelli adieu Milan » . La défaite du stadio Olimpico pourrait bien être celle de trop pour l’attaquant rossonero. Alors qu’il avait fait de la Roma l'une de ses cibles favorites depuis le début de sa carrière, SuperMario est resté muet, et a même raté une occasion en première période. On l’a vu râler, beaucoup, marcher, un peu. Bref, le beau Balotelli vu lors des dernières apparitions, et auteur de trois buts lors des cinq derniers matchs de championnat, était déjà un lointain souvenir. Du coup, à la 69e minute, alors que Milan vient d’encaisser un deuxième but, Clarence Seedorf décide de le faire sortir pour faire entrer Pazzini. Balo quitte la pelouse furieux, et s’en va dire ce qu’il pense à son entraîneur, le regard noir. Une scène pas franchement inhabituelle pour lui ? Non, c'est sûr. Sauf que cette fois-ci, cela ne s’arrête pas là. Une fois la colère passée et le match terminé, Mario se retrouve sur le plateau de Sky Sports pour répondre aux questions des journalistes. Et là, c’est parti pour le show. « Je n’ai pas réussi à marquer, il n’y a rien d’étrange. Au début, je n’ai pas compris ma sortie, mais comme vous dites que je ne suis pas un top player, c’est certainement pour ça que Seedorf m’a fait sortir. Vous parlez toujours de Mario Balotelli, quand Milan gagne c’est grâce à Mario, quand Milan perd c’est à cause de moi. Je l’accepte, mais ça n’a aucun intérêt de dire ce genre de choses. » Rideau.

« Que de clameur pour un enfant gâté sans honneur »

Il pourrait simplement s’agir d’un énième coup de gueule, comme le joueur a l’habitude d’en faire régulièrement. Mais l’impression générale est que Balo en a un peu ras le bol de Milan. La preuve, à 4h du matin, le joueur n’était toujours pas couché, et a envoyé un tweet qui en dit long sur son état d’esprit actuel : « Mon Dieu, je divise l’Italie en deux, alors qu’à l’étranger tout le monde est uni derrière moi. Que c’est étrange » , avant de retweeter quelques minutes plus tard : « Je n’arrive pas à dormir. Heureusement que ma Fanny est là, à mes côtés. » Balo ne met pas là en cause uniquement sa sortie du terrain. Il fait aussi référence au public de la Roma, qui n’a pas cessé d’entonner des chants contre lui en début de match ( « Balotelli espèce de merde » , « Balotelli fils de pute » ) et ont même déployé une banderole dans la Curva Sud lui étant directement destinée : « Que de clameur pour un enfant gâté sans honneur.  » Forcément, même s’il tente de se créer une carapace, le joueur est inévitablement atteint par ce genre d’attaques récurrentes et incessantes.

Plus franchement en odeur de sainteté en Italie, Mario ne l'est plus non plus au Milan AC. L’an passé, il avait littéralement changé le visage de l’équipe dès son arrivée en janvier. Il avait marqué à pratiquement tous les matchs, et avait fini par qualifier Milan pour le tour préliminaire de la C1. Mais cette saison, et malgré ses 14 buts en championnat, Mario est moins déterminant. Moins déterminé, aussi. Pas aidé, faut-il dire, par le grand ménage qui est en train de se mettre en place au Milan AC et par l’atmosphère générale qui règne actuellement à Milanello. Un ménage dont il pourrait profiter pour se faire la malle. Et pour aller où ? Les médias italiens sont convaincus de connaître la réponse : Monaco. Mino Raiola, son agent, aurait déjà un plan pour faire arriver son poulain sur le Rocher après la Coupe du monde. Un plan qu’il aurait même commencé à élaborer dès l’été dernier. Filou, va.

Tout le monde est content


Balotelli à Monaco, d’accord. Mais comment ? Les données du problème sont finalement assez simples. Mario veut disputer la Ligue des champions chaque saison pour se confronter aux meilleurs. L’an prochain, pas de C1 pour Milan, et peut-être même pas de Coupe d’Europe tout court. À l’inverse, Monaco est quasi assuré de disputer la Ligue des champions l’année prochaine, sans même passer par le tour préliminaire. D’accord. Mais quid de Falcao ? Comme cela avait été annoncé dès son transfert à Monaco la saison dernière, le Colombien ne ferait finalement qu’une escale en Principauté pour ensuite filer dans un gros d’Europe. Au choix : Real Madrid ou Chelsea. Une escale qui lui aura coûté un genou, quand même. L’argent récupéré par Monaco pour le transfert de Falcao permettra à tout le monde d’être content : Milan obtiendra la somme qu’il désire pour Balotelli (35 millions ?), et pourra définitivement rembourser les 15 millions d’euros (trois fois cinq millions) qu’il doit encore à Manchester City.

Ce transfert est donc loin d’être une fantaisie ou une invention des médias italiens. Il est bien réel et réalisable, et ce n’est d’ailleurs pas la première fois que l’on en parle. Depuis janvier, son nom revient inlassablement du côté du Rocher, à chaque fois que la prochaine session de mercato est évoquée. Balotelli en Ligue 1, c’est évidemment un grand oui. C’est l’assurance de voir de nouvelles folies tous les week-ends, et de faire monter encore un peu plus en intensité le nouveau « derby » face au PSG. Zlatan face à Balotelli, les deux anciens coéquipiers du temps de l’Inter, cela promet des étincelles et de bonnes punchlines en conférence de presse. C’est évidemment loin d’être fait, mais l’idée est dans les tuyaux, et il est évident que si Mario émet un désir de quitter Milan au terme de cette Serie A 2013-14, l’ASM sera en pole position pour le courtiser. Entre ça et la Coupe du monde, c’est déjà un bien bel été qui se profile.

Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



jeudi 18 janvier 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 1 heure Coentrão casse le banc des remplaçants 2
Hier à 21:56 L2 : Les résultats de la 22e journée 3 Hier à 16:15 Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
jeudi 18 janvier Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 jeudi 18 janvier Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 jeudi 18 janvier Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17