1. //
  2. // 21E JOURNÉE
  3. // SAINT-ÉTIENNE/LILLE OSC (2-0)

Balmont : « Je lui ai dit qu'il était bidon »

Modififié
16 29
Exclu à la 63e minute de jeu et alors que le score de 2-0 était déjà acquis pour Saint-Étienne contre Lille hier en match d’ouverture de cette 21e journée, Florent Balmont est revenu en long, en large et en travers en conférence de presse sur les « propos injurieux » qui ont justifié son exclusion selon l’arbitre de la rencontre Benoît Bastien.

« Le problème est que l'arbitre a dit que je l'avais insulté. Or, ce n'est pas vrai. C'est pour ça que ça m'a rendu fou. Je lui ai dit qu'il était bidon. Pour l'arbitre, c'est une insulte. C'est ça qui m'a fait péter un plomb. Pour moi, insulter, c'est autre chose. Dans le règlement, ce sont des propos injurieux. Je suis allé le voir après le match. Je n'ai jamais insulté un arbitre, je ne le ferai jamais. Pour moi, il y a une faute (sur Djibril Sidibé, ndlr). Après, ils me connaissent, je m'emporte, mais prendre un rouge directement... Pour moi, ce n'est pas une insulte. C'est une grosse frustration. Il y a un sentiment d'injustice. Cela peut arriver dans le jeu. »

Plus loin, l’expérimenté milieu lillois est revenu sur le début d’année difficile du LOSC (0/6 en 2014) et espérait ne pas être absent des terrains trop longtemps suite à ce carton rouge. « Si j'ai une grosse sanction, ce serait un scandale, je le dis haut et fort. Je n'ai jamais pris un rouge sur contestation. Je suis allé le voir pour lui expliquer. Il y a eu un bon dialogue. C'est dans le feu de l'action. Il n'y a pas eu de bousculade. Je ne l'ai jamais fait en douze ans de carrière. Chacun est dans son raisonnement. C'est dommage, sur le premier but, il y a une erreur d'inattention qu'il faut sûrement gommer rapidement, car c'était déjà le cas contre Reims. Cela nous fait défaut depuis le début d'année. Je trouvais que dans l'investissement, nous avions retrouvé un bon état d'esprit. C'est un début d'année difficile. On est un peu dans le dur. » MG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"un sentiment d'injustice" ?

L'injustice, c'est que Balmont ait pu finir autant de matchs cette saison avec tous ces découpages et autres "sales" fautes qu'il peut faire en 90 min
N'est pas stig tofting qui veut.
Dranim
"Le problème est que l'arbitre a dit que je l'avais insulté. Or, ce n'est pas vrai. C'est pour ça que ça m'a rendu fou. Je lui ai dit qu'il était bidon."

"Oh c'est bon, je l'ai pas violée! Juste un doigt dans le cul*, calme-toi!"

Mais vraiment, ça pète les couilles* tous ces petits merdeux qui viennent encercler l'arbitre à chaque décision, leur mettre la pression, leur parler avec agressivité voire les insulter. Pour qui se prennent ces mecs! Faudrait fixer une règle : seuls les capitaines peuvent interagir avec les arbitres en cas de litige.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Anderson à la Fiorentina
16 29