En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 12 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // PSG/Lille
  4. // Les notes

Balmont brille, Sirigu scintille

Un match assez terne et sans grandes émotions, ce PSG-Lille n’aura pas tenu toutes ses promesses. Comme souvent, Sirigu a brillé. Comme souvent, Pastore a déçu. En face, Balmont a été énorme, tandis que Cole et Hazard n’ont pas pesé. Relevé de notes.

Modififié
PSG :

Sirigu (8) : Sincèrement, avec l’ami Apoula dans les cages, quel aurait le score de ce match ? Oui, les Qataris, à défaut de ramener du jeu, ont ramené un grand gardien.

Ceara (4) : Avoir le nom d’une équipe brésilienne, c’est bien beau. Mais bon. En ce dimanche 18 décembre, les clubs brésiliens n’avaient pas la cote. Demandez à Messi.

Camara (6) : Brassard de capitaine au bras, Papus a fait son match. Trahi par une motte de terre en première période (à moins qu’il n’ait tenté une passe pour Sakho sur le banc ?), il n’a commis que peu d’erreurs sur l’ensemble du match.

Bisevac (6,5) : Il avait face à lui Moussa Sow, Joe Cole et Eden Hazard. Pas les plus maladroits. Pourtant, l’ancien Valenciennois a su être très vigilant. Pas colossal, mais le meilleur de son arrière-garde. Une chose est sûre : un demi-Bisevac vaut largement un Lugano tout entier.

Jallet (5,5) : Un bon Jallet. Volontaire, comme souvent, pas vraiment un génie balle aux pieds, comme souvent, le latéral a offert le minimum syndical. En revanche, pour voir un centre parfait sur la tête des attaquants, il faudra encore patienter. Un peu. Beaucoup.

Sissoko (6,1) : Une première mi-temps énorme, avec 2000 ballons récupérés, et une seconde de merde (il faut dire ce qui est). Conclusion : Sissoko devrait toujours sortir à l’heure de jeu.

Bodmer (5,75) : Une première mi-temps de merde (il faut dire ce qui est), et une seconde de très bon niveau. Conclusion : Bodmer devrait toujours rentrer à l’heure de jeu. Ou demander une dérogation pour rentrer en jeu juste sur les corners.

Menez (3,75) : Pour sa coupe de cheveux, on aurait envie de lui mettre 1 à chaque fois. Après, on se rappelle qu’il a du talent, alors on a envie de lui mettre 8. Mais on se rend compte qu’il s’en sert mal, trop mal. Alors on lui met 4. Et puis quand même, on enlève 0,25 pour sa coupe de cheveux.

Pastore (4,25) : Pour la première fois de la saison, on l’a vu venir disputer (et gagner) un ballon en première période sur Hazard. Il a aussi donné une balle de but à Gameiro. Et c’est à peu près tout. Pour 42 millions, c’est un peu léger, les sifflets du Parc l’ont confirmé. Et sinon, un conseil pour sa coupe de cheveux : arrêter de trainer avec Menez.

Nenê (5,5) : Contrairement à ses petits potes de l’attaque, Nenê se la donne, provoque, irrite. Il fait des choses quoi. Force est de constater que lorsqu’il a la balle, il peut toutefois se passe quelque chose. Et puis, contrairement à ses petits potes, il pense aux supporters du Parc, puisqu’il leur a offert le ballon du match avec une frappe directement en virage.

Gameiro (4) : « Ouais, mes copains, ils me passent jamais la balle » . Bon, le petit Kévin n’a pas tort, puisqu’il a, encore une fois, passé son temps à appeler, appeler, appeler. Une fois, Pastore a eu pitié, et lui a donné. Et Kévin a offert la gonfle aux stadiers. Appelle encore.

Remplaçants : Il paraît qu’Armand est rentré en jeu (non noté). Quant à Hoarau, il fait 15 cm de plus que les autrees, et il n’a pas pris un ballon de la tête. (non noté aussi, pour son bien).


Lille :

Landreau (5) : Une note symbolique, pour sa parade sur le corner direct en première période. Sinon, pas grand chose à faire, dans son ancien jardin.

Debuchy (5,75) : En début de match, il a souffert face à Nenê. Et puis, le défenseur est tombé KO avec Ceara, ce qui, étrangement, l’a fait rentrer dans sa rencontre. Après quoi, le latéral a été bon. Sans plus. Et c’est déjà suffisant.

Chedjou (6) : Son objectif : contrôler Gameiro, puis contrôler Hoarau. Etant donné que Gameiro a reçu un ballon, et Hoarau zéro, combien d’interventions a-t-il dû faire ? Réponse : pas beaucoup. Et c’est déjà suffisant.

Beria (6,5) : Costaud, Beria a fait son match, avec une deuxième mi-temps au-dessus de la première. Il avait face à lui Menez, qui était dans une soirée « je pars tête baissée » . Alors, forcément, pour un défenseur, c’est plus commode pour intervenir. Mais encore faut-il avoir les capacités de bien le faire.

Basa (6,25) : Un bon boucher. Des fautes, beaucoup de fautes en début de match. Et puis, le Monténégrin a compris que s’il voulait finir le match, il fallait se calmer. Alors, il a décidé de s’adapter à l’intensité de l’attaque parisienne. Et c’est bien plus efficace qu’une tisane calmante.

Balmont (7,5) : Si les notes étaient basées sur la dégaine, Balmont aurait l’une des pires notes de la Ligue 1. Heureusement, elle ne compte pas, et ce soir, le frère jumeau d’Howard Webb a guidé d’une main de maître le milieu de terrain lillois. +0,5 pour son humilité à la fin de la rencontre.

Mavuba (4,75) : Avoir le prénom d’une ville brésilienne, c’est bien beau. Mais bon. En ce dimanche 18 décembre, les clubs brésiliens n’avaient pas la cote. Demandez à Xavi.

Gueye (5,5) : À l’instar de Nenê au PSG, il est celui qui a le plus tenté au sein de la phase offensive de son équipe. Même s’il ne s’est pas créé d’occasions franches, hormis la frappe de loin, il a récupéré pas mal de ballons. Et c’est déjà…

Hazard (4,25) : On l’attendait. Trop. Eden a foiré son match. Mais bon, à la différence de Pastore, il n’a pas couté 42 millions, et il n’a pas une coupe de blaireau. Pour l’instant.

Cole (4) : Comme Hazard, il n’est jamais rentré dans son match. D’ailleurs, il faut tout de même noter qu’il avait une sale tronche pendant toute la seconde période. Bah alors, Joe, on a attrapé froid sous la pluie ?

Sow (4) : Moussa Sow est quelqu’un de modeste. Puisque Gameiro n’a tiré qu’une seule fois au but, lui n’a pas voulu faire le salaud. Alors, il n’a pas tiré du tout. Voilà. Un tir pour deux en 90 minutes. Ca, ce sont les deux meilleurs buteurs de la Ligue 1 2010-11. Tristesse.

Remplaçants : Jelen (5,5), rentré en fin de match, s’est peut-être procuré la plus belle occasion du match à la dernière seconde. Pour peu, il aurait été le héros. Payet (4), quant à lui, est resté plus de 25 minutes sur la pelouse mais a fait moins que le Polonais. Enfin, Pedretti (non noté) est arrivé trop tard pour avoir une véritable influence sur le jeu.

Eric Maggiori, avec Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 il y a 4 heures Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 1
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 9 Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 27 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
À lire ensuite
Top 10 : Présidents