1. //
  2. // Proche-Orient
  3. // 20 ans de la mort d'Yitzhak Rabin

Ballon rond et accords de paix rares

Il avait signé les premiers accords de paix entre Israël et Palestine. En football, vingt ans après l'assassinat d'Yitzhak Rabin, le terrain est encore miné. Jusqu'aux plus hauts niveaux institutionnels.

Modififié
6 17
Ce n'était probablement pas sa préoccupation première. En signant la Déclaration de principes, le 13 septembre 1993 à Washington, Ytzhak Rabin a ouvert la voie à la reconnaissance d'une équipe de football palestinienne. Cinq ans plus tard, la Fédération palestinienne de football (PFA) est reconnue par la FIFA. Mais, cette reconnaissance, le prix Nobel de la paix 1994 n'aura pas le loisir de la connaître, assassiné le 4 novembre 1995 de trois balles dans le dos par Ygal Amir, extrémiste israélien. Yasser Arafat, cosignataire et co-lauréat du Nobel de la paix 1994 (avec encore Shimon Peres), aura, lui, vu son équipe terminer bonne dernière d'un groupe composé par ailleurs de la Jordanie et de l'Irak à l'occasion du 3e championnat d'Asie de l'Ouest en 2004. Reste une victoire symbolique pour l'homme au keffieh : la représentation de l'entité palestinienne dans des compétitions opposant des nations. Mais, comme sur le terrain, les choses ne sont pas simples en coulisses entre Palestine et Israël.

Joueurs chiliens et Coupe d'Europe


« Le sport est désormais une arme majeure en politique » , déclarait Mahmoud Abbas en janvier 2015, quelques jours avant que l'hymne palestinien ne résonne pour la première fois dans une enceinte sportive, en prélude d'un match de la Coupe d'Asie des nations contre le Japon, en Australie (défaite 4-0). Si le président de l'État au statut d'observateur à l'ONU a bien révisé ses cours de soft power, il omet de préciser que l'inverse est tout aussi vrai : le sport est une victime permanente de la politique. Il devrait le savoir, lui dont le pays a mis dix ans à jouer son premier match à domicile, un amical contre la Jordanie le 26 octobre 2008 au stade Fayçal Husseini d'Al-Ram, dans la banlieue de Jérusalem. « Pour les qualifications au Mondial 2006, l'équipe s'entraînait à Ismaïlia, en Égypte, et jouait ses matchs « à domicile » dans le stade de Doha, au Qatar, expliquait le sélectionneur Izzat Hamzeh à l'approche de la rencontre. Afin de pallier l'absence de certains joueurs, interdits de sortie, on a même sélectionné des joueurs chiliens d'origine palestinienne. » Une rencontre aussi permise par la rénovation du stade sous l'égide de la FIFA, la Palestine n'ayant pas, jusqu'ici, d'infrastructures aux normes internationales.

Un coup d'œil à la situation de son voisin aurait aussi pu faire remarquer à Mahmoud Abbas la situation de dépendance du sport à l'endroit de la situation géopolitique. S'il ne regardera peut-être pas le Maccabi Tel Aviv recevoir le FC Porto ce mercredi soir, il se souvient que pendant deux décennies, entre 1974 et 1994, la Fédération israélienne de football (IFA) s'est retrouvée sans confédération d'accueil, clubs privés de compétitions internationales, sélection ballotée entre les zones de la FIFA. Une conséquence directe des tensions parcourant la région et réglée par l'intégration de l'UEFA en 1994. La fin d'une incongruité pour une équipe officiellement formée en 1948. Avant ? Une équipe de la PFA durant le mandat britannique en Palestine, pour cinq matchs officiels disputés entre 1934 et 1940 et comptabilisés dans leurs archives nationales tant par la Fédération israélienne que par son homologue palestinienne.

Du carton rouge à Nelson Mandela


Mais, depuis ces souvenirs communs, le temps a viré aux déchirures entre Israéliens et Palestiniens. Ces dernières années, deux demandes palestiniennes ont illustré les difficultés qui peuvent régner au quotidien sur les terrains. Par deux fois, en 2013 et en 2015, la PFA a demandé l'exclusion de la IFA de l'instance mondiale du football. En août 2013, Jibril Rajoub, homme fort de la PFA depuis 2008 et ancien dirigeant des forces de sécurité de l'Autorité palestinienne sous Yasser Arafat, demandait « le carton rouge, parce que le jaune a été montré depuis si longtemps. Nous tenons au carton rouge pour dénoncer la légitimité de l'occupation d'Israël et nous n'accepterons aucun compromis. » En cause, le refus d'accorder l'accès aux territoires palestiniens à plusieurs équipes arabes, notamment trois entraîneurs de la Jordanie, deux représentants des Émirats arabes unis, treize entraîneurs et des joueurs d'Irak. Une position apparemment forte qui aboutira à la simple création d'une task force patronnée par la FIFA destinée à améliorer la situation du footbal sur le terrain.

Bis repetita en 2015. En plus des limitations de déplacements et du contrôle des équipements sportifs, est en cause l'établissement de « cinq clubs dans des colonies implantées sur les terres occupées depuis 1967, clubs qui participent aux championnats nationaux israéliens en violation du droit international » , selon le communiqué de la PFA le 31 mars. Par l'intermédiaire de son président Ofer Einir, l'IFA s'empresse de s'opposer à une « demande qui mixe sport et politique d'une manière contraire aux principes de l'organisation et aux règles du jeu » , et Sepp Blatter et la FIFA de botter en touche : « La suspension d'une Fédération, quelle que soit la raison, est toujours nuisible à l'organisation dans son ensemble. » Un Blatter qui se fend de deux rencontres les 19 et 20 mai avec, respectivement, Benjamin Netanyahou à Jérusalem et Mahmoud Abbas à Ramallah. Et qui se félicite de voir « comment la Palestine a agi avec un grand cœur » au lendemain de l'annonce du retrait de la demande d'exclusion par Jibril Rajoub le 29 mai, à l'occasion du 65e congrès de la FIFA. En échange, une nouvelle commission chargée d'observer les restrictions de liberté des joueurs palestiniens, le racisme dans le football israélien et de trancher la question du statut des cinq clubs établis en Judée-Samarie. Une commission présidée par Tokyo Sexwale, ancien compagnon de cellule de Nelson Mandela et récent candidat à la présidence de la FIFA.

Sport simple, arme politique


Et demain ? Jeudi, l'Arabie saoudite aurait dû disputer un match de qualification pour la Coupe du monde 2018 à Ramallah. Elle ne le fera pas, invoquant un « cas de force majeure empêchant son équipe de se rendre dans les territoires palestiniens. » À savoir des contrôles d'entrée en Cisjordanie par Israël, un État avec lequel le royaume wahhabite n'entretient pas de relations diplomatiques. Et surtout, un refus d'acceptation de la situation actuelle. Sauf que la Fédération palestinienne s'insurge face à cette position, arguant qu'elle « ne peut pas céder sur ce droit légitime et historique » que constitue « le droit de jouer sur son territoire, devant son public » . Et Jibril Rajoub d'ajouter : « Nous redisons à ceux qui s'opposent et pensent que visiter la Palestine constitue une forme de normalisation avec la partie israélienne, que visiter un détenu en prison ne signifie pas reconnaître la légitimité du geôlier, mais constitue au contraire un acte de solidarité et de soutien au peuple palestinien et à sa juste cause. » Une punchline revendicatrice et partiale, sans doute. Bill Shankly, lui, disait du football qu'il est « un sport simple, rendu compliqué par les gens qui n'y connaissent rien » . Ou par ceux qui tiennent absolument à en faire une arme politique, peut-être.

Par Eric Carpentier
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Y.rabin prix nobel de la paix....comme Kissinger,O'bwana...ect! la blague!!
Tokyo Sexwale ... Un prénom et un nom futuristes

Ce pourrait être le nom d'un personnage d'une Bd de Bilal ou d'un film de série B.

Désolé pour le HS.
Une belle vidéo!

https://www.youtube.com/watch?v=rngkxSczsQY

Mais pour les 10 dernière secondes... retour à la réalité!
Une nation supremaciste et fachiste appelée à disparaître! it's a matter of time!
Bonjour Belloumi. Le suprémacisme se traduit dans la pratique par une classe privilégiée et à d'autres qui sont discriminées dans le même pays. Donc si je prends ton idée, la Palestine fait donc partie de l'état d'Israël? Il va être bien content Bibi!! Continuons... Fasciste: le fascisme est un système politique autoritaire qui associe populisme, nationalisme et totalitarisme au nom d'un idéal collectif suprême. À la fois révolutionnaire et conservateur, il s'oppose frontalement à la démocratie parlementaire et à l'État libéral garant des droits individuels. Or l'état d'Israël, par définition, est une république parlementaire multipartite et une démocratie libérale qui a adopté le suffrage universel (sur le modele francais) - soit totalement oppose a l'idéologie fasciste! Au passage, les fameux check-points dont tu entends si souvent parler, outre leur utilité sécuritaire indéniable, sont aussi utilises pour contrôler les permis de travail des travailleurs palestiniens, évitant le travail au noir, et garantissant les revenus de ces travailleurs. No problem pour débattre a la cool, mais dans ce contexte, la sémantique et les termes a utiliser ont une grande valeur.
vangaalforever Niveau : District
"Une punchline revendicatrice et partiale"...partiale? c'est une blague?
vangaalforever Niveau : District
Message posté par titounesk
Bonjour Belloumi. Le suprémacisme se traduit dans la pratique par une classe privilégiée et à d'autres qui sont discriminées dans le même pays. Donc si je prends ton idée, la Palestine fait donc partie de l'état d'Israël? Il va être bien content Bibi!! Continuons... Fasciste: le fascisme est un système politique autoritaire qui associe populisme, nationalisme et totalitarisme au nom d'un idéal collectif suprême. À la fois révolutionnaire et conservateur, il s'oppose frontalement à la démocratie parlementaire et à l'État libéral garant des droits individuels. Or l'état d'Israël, par définition, est une république parlementaire multipartite et une démocratie libérale qui a adopté le suffrage universel (sur le modele francais) - soit totalement oppose a l'idéologie fasciste! Au passage, les fameux check-points dont tu entends si souvent parler, outre leur utilité sécuritaire indéniable, sont aussi utilises pour contrôler les permis de travail des travailleurs palestiniens, évitant le travail au noir, et garantissant les revenus de ces travailleurs. No problem pour débattre a la cool, mais dans ce contexte, la sémantique et les termes a utiliser ont une grande valeur.


"utilite securitaire indeniable", "garantissant les revenus de ces trtavailleurs"... tu va bientot nous expliquer que les check points sont etablis pour le bien des palestiniens.
Jamais de la vie, les checkpoints restent un moyen pour Israel de contrôler qui rentre sur son territoire - travailleurs ou autres - et d'avoir un moyen de pression sur l'autorité palestinienne et sur le Hamas de l'autre. Le terme "utilité sécuritaire" était clairement a mettre en parallèle avec le peuple israélien (juifs, musulmans ou chrétiens - les attentats touchent n'importe quelle classe de la population israélienne). Soyons clairs, les Israéliens (peuple, pas gouvernement) en ont plein le c** des rapports difficiles avec leur voisins palestiniens et tu as 2 tranches de populations: ceux qui veulent la paix, qu'on taxe aisément de gaucho, et les extrémistes, qui eux sont pour des solutions radicales ; les palestiniens eux en ont plein le cul des bouclages de leur territoire par Tsahal, et de la même manière, tu as 2 tranches de populations: ceux qui veulent continuer a travailler en Israel (plutot bien paye par rapport a ce quils gagneraient en Palestine) et ceux qui veulent continuer la lutte armée, les extrémistes du Hamas mais aussi Daesh qui commencent a s'installer doucement.
De même, en terme de coexistence, Israel a des leçons a nous donner en France: le foulard, la kippa, les signes "ostentatoires" ne posent aucun problème. La nana voilée, elle n'est pas dévisagée comme a Paname (tu vas au macdo, dans une pharmacies ici en Israel, les musulmanes travaillent en foulard et tout le monde s'en fout)!! Pour en revenir au foot, on en revient au sujet principal: par suspicion, les autorités israéliennes ne laissent que peu de possibilités aux instances footballistiques palestiniennes. Il suffit d'une fois pour que les contrôles soient durcis (c'est ce qui s'est d'ailleurs passe il y a quelques années et qui avait engendre le strict contrôle de la PFA)
Message posté par titounesk
Bonjour Belloumi. Le suprémacisme se traduit dans la pratique par une classe privilégiée et à d'autres qui sont discriminées dans le même pays. Donc si je prends ton idée, la Palestine fait donc partie de l'état d'Israël? Il va être bien content Bibi!! Continuons... Fasciste: le fascisme est un système politique autoritaire qui associe populisme, nationalisme et totalitarisme au nom d'un idéal collectif suprême. À la fois révolutionnaire et conservateur, il s'oppose frontalement à la démocratie parlementaire et à l'État libéral garant des droits individuels. Or l'état d'Israël, par définition, est une république parlementaire multipartite et une démocratie libérale qui a adopté le suffrage universel (sur le modele francais) - soit totalement oppose a l'idéologie fasciste! Au passage, les fameux check-points dont tu entends si souvent parler, outre leur utilité sécuritaire indéniable, sont aussi utilises pour contrôler les permis de travail des travailleurs palestiniens, évitant le travail au noir, et garantissant les revenus de ces travailleurs. No problem pour débattre a la cool, mais dans ce contexte, la sémantique et les termes a utiliser ont une grande valeur.


WAOW!! des check point pour le bien des travailleurs palestiniens, république libéral ect ect! putain meme les sionnards (dont tu fais surement parti au passage) n'aurai pas trouvé les memes mots que toi pour deffendre ce grand et belle eta d'israel, qui tue (extermine serai plus approprié) confisque,vol et mets des milliers de gosses enprison tout les jours depuis bientôt 70ans....bref j'espere que tu sera convenablement récompensé par bhl et autre meyer habib pur ton élan d'amour au peuple élu! pauvre minable!
"Les extrémistes du Hamas" mdr!! et les gentils de "tsahlopes" tant qu'on y est!pov' mec! le mot resistance te semble etranger! mais bon, à quoi bon répondre à un sayanim...complice d'assassins=assassin!!
GougouleBxl Niveau : CFA2
Déjà 11 commentaires et toujours pas de KitFisteur...
Va falloir lancer l'alerte enlèvement là et je serai pas étonné que l'on découvre que c'est le Mossad est derrière tout ça.
Message posté par belloumi27
"Les extrémistes du Hamas" mdr!! et les gentils de "tsahlopes" tant qu'on y est!pov' mec! le mot resistance te semble etranger! mais bon, à quoi bon répondre à un sayanim...complice d'assassins=assassin!!


"Ce soir pour battre Méga-sioniste il te faudrait fister un vampire juif avec de l'ail: Hitler!"
Cher Belloumi, tu as l'air bien au courant de ce qu'il s'y passe. Moi je bosse ici, envoyé par une boite française, et ma boite emploie des israéliens Juifs, musulmans et des palestiniens (gazaouis) dans ses usines. Tes insultes, tu te les gardes merci. Si tu as besoin de t'énerver quand on parle de la situation ici, c'est a)soit tu as ete personnellement impacte (et la j'en serais désolé), b) soit tu te laisses autant propagandiser que ceux que tu nommes sionistes (et la je te retourne le terme minable) c)soit tu as un vrai problème avec l'état d'Israël qui va au delà de ce que j'évoque au dessus (si tu me dis que c'est par solidarité avec tes "frères" palestiniens,ca serait sympa de faire aussi un truc pour la Syrie, l'Afghanistan, le Liban...). Bises
Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
Message posté par titounesk
De même, en terme de coexistence, Israel a des leçons a nous donner en France: le foulard, la kippa, les signes "ostentatoires" ne posent aucun problème. La nana voilée, elle n'est pas dévisagée comme a Paname


Cesse de pleurer,les Musulmans ont la belle vie en France.
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
Je remet une pièce dans le bordel.

Vive le sionisme, Vive Israël !!!

Allez vous faire foutre tous les anti sionsite et autres adeptes de la secte soralodieudonné, ainsi que tous les islamonazie !

Ouais t'as raison, faut juste pas trop ressembler à un arabe.

http://www.liberation.fr/planete/2015/1 … va_1407049

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
6 17