1. //
  2. // FIFA
  3. // Ballon d'or 2013
  4. // Ribéry 3e

Ballon d'or : Ribéry a-t-il vraiment eu sa chance ?

Lundi 13 janvier, 20 heures, Pelé annonce en mondovision le sacre de Franck Ribéry, offrant à la France son quatrième Ballon d'or. Ch'ti Franck’, le gamin balafré de Boulogne, ex-paria des médias français, met enfin le monde à ses pieds après une fabuleuse année 2013. Ce scénario, la France en a rêvé, aussi fort qu’elle fantasme sur une victoire de Tsonga à Roland-Garros. Une fois le soufflé retombé, une seule question persiste : Ribéry avait-il un seul instant une chance de faire sauter la banque, et de repartir de Zurich avec 12 kilos d’or sous le bras ?

Modififié
19 64
« Une petite pensée pour Franck » , de la part de Luis Fernandez, « une petite faille dans le système » pour Jean-Pierre Papin, « un véritable scandale » selon Jérôme Rothen, « un petit problème » , dixit Michel Platini, pour qui « l’année prochaine, on va donc revenir et ce sera Ronaldo-Messi, puis dans deux ans Messi-Ronaldo, dans trois ans Ronaldo-Messi ? » . La nomination de Cristiano Ronaldo comme Ballon d'or ne fait pas l’unanimité chez tout le monde. Pourtant, à la vue des résultats et du détail des votes, Franck Ribéry n’a jamais été réellement en position de favori pour ce titre honorifique. Alors, en pensant, en avançant et en écrivant l'inverse, les presses française et allemande en ont-elle trop fait autour du Kaizer ? Possible. Dans le pays qui a inventé le football en tout cas, la question ne s’est jamais posée, comme le raconte Gabriel Clarke, journaliste pour ITV Sport : « Dans la presse, Franck était vu comme un vainqueur potentiel, mais jamais comme un favori. Il y a une grosse différence. Ici, cela aurait été une énorme surprise, si l’ordre final n’avait pas été Ronaldo, Messi, puis Ribéry. » Même son de cloche en Belgique, comme nous l’explique Stéphane Pauwels, aujourd’hui consultant sur Téléfoot : « L’affaire était pliée depuis longtemps. À partir du moment où la FIFA recule la date, c’est plié. »

« La star du Bayern Munich, c’est l’équipe. La star du Real, c'est Ronaldo »

Mais alors pourquoi diable s’est-on obstiné, en France et en Allemagne, à faire de Ribéry un vainqueur potentiel de la gonfle dorée ? L’argument le plus solide du Français a toujours été son palmarès construit au cours de son incroyable saison avec le Bayern. Glouton et sans pitié, le Français a empilé les titres comme Casanova les conquêtes. Mais surtout, sans laisser de miettes à ses concurrents. D'où la réflexion qu'a eue Manfred Münchrath, journaliste au magazine allemand Kicker : « Il avait de très bons arguments. Premièrement, il a gagné la Champions League, le trophée le plus important la saison dernière. Il a aussi remporté l’un des meilleurs championnats du monde, la Bundesliga. Ronaldo, lui, n’a rien gagné. Nous pensions qu’il était raisonnable de donner le Ballon d'or à Franck Ribéry cette année. » Rémy Lacombe, journaliste membre de la cellule Ballon d'or France Football chargée de récupérer les votes des journalistes, poursuit en ce sens : « Compte tenu de l’année de Ribéry et de son palmarès 2013, il avait des vraies chances. Il finit quand même troisième, juste derrière Messi. La chance, elle, a réellement existé. C’est quand même le scrutin le plus serré entre les trois premiers depuis qu’il y a eu la fusion avec la FIFA en 2010. » Placé, mais pas gagnant, le numéro 7 du Bayern aurait fait les frais de l’impression de puissance collective dégagée par le Bayern Munich la saison passée, comme le souligne Clarke : « Le Bayern a bien gagné la Ligue des champions, mais la majorité des gens en Angleterre y a vu le triomphe d’une équipe, pas le triomphe de Ribéry. Ribéry est vu comme un excellent joueur, dans une excellente équipe. Mais la star du Bayern Munich, c’est l’équipe. La star au Real, c’est Ronaldo, la star au Barça, c’est Messi. » Il poursuit : « Il n’est pas la pièce la plus importante du Bayern Munich. Ils ne reposent pas uniquement sur Franck Ribéry, au contraire du Real Madrid avec Ronaldo. C’est un compliment pour le Bayern, mais un désavantage pour Ribéry. »

« Comme les oscars à Hollywood »

Jean-Baptiste Guillot, avocat associé gérant du cabinet RMT, spécialisé dans le droit du sport, est du même avis : « Il lui a manqué d'être encore plus décisif. Ronaldo et Messi ont beau avoir des joueurs fantastiques autour d'eux, ce sont eux, les joueurs phénoménaux. À l'origine, le Ballon d'or est censé récompenser le meilleur joueur, je ne suis donc pas étonné de la victoire finale de Ronaldo, ni même la seconde place de Lionel Messi. » En Allemagne, on a le sentiment que le Français aurait également souffert de son manque de visibilité à l'échelle internationale, comme nous l’explique Münchrath, un brin fataliste : « Je pense qu’il est derrière Messi et Ronaldo, en termes de popularité mondiale. Messi et Ronaldo jouent pour le Barça et le Real Madrid qui sont encore des clubs plus connus que le Bayern à échelle mondiale. En termes de marketing ou de publicité, en Asie par exemple, le Real Madrid et le Barça sont considérés comme des plus grands clubs que le Bayern Munich. En conséquence, Ronaldo et Messi sont des plus grandes stars que Ribéry, et ont donc plus de chances de l’emporter. » Moins influent, moins décisif et moins médiatisé que ses deux concurrents, Ribéry a également pâti du manque de soutien public à son égard, pratique devenue la norme depuis la modification des critères de l’élection, en 2010. Rémy Lacombe s’explique : « Si vous voulez, il y a des campagnes maintenant, c’est un peu comme les oscars à Hollywood. Il y a une campagne qui est faite, les joueurs font la leur. On l’a bien vu avec Ronaldo. »

Une victime du lobbying

En effet, loin de la stratégie quasi militaire organisée par le Real Madrid pour faire élire son joueur, Ribéry n’a, selon Clarke, jamais obtenu le soutien escompté, ni de la part de son club, ni de la part de ses compatriotes : « Il y a eu un vrai duel entre deux camps : les Portugais et le Real Madrid autour de Ronaldo, et le Barça et l’Argentine autour de Messi. A contrario, Zidane a affiché son soutien à Ronaldo. Mais on peut surtout se demander si les Allemands en avaient quelque chose à faire. Joachim Löw n’a pas enregistré de vote. Lahm a mis Ribéry en premier, mais Ronaldo en deuxième et Messi troisième. A-t-il été, au contraire des autres, un peu naïf ? Si tu veux faire gagner Ribéry, tu le mets premier, et tu mets deux autres joueurs qui n’ont aucune chance de gagner. » En France, surtout, les soutiens publics ont fait défaut à Ribéry, certains comme Mamadou Sakho ou Gerard Houllier se prononçant même en faveur du Portugais. La faute à une image écornée ? C’est l’avis de Guillot : « On touche plus à la communication qu'au lobbying. Messi et Ronaldo ont certainement une meilleure gestion de leur image, là où Ribéry est moins mis en avant. Ribéry pour les Français, c'est le bus et Zahia. Il a une image contrastée. » Un avis que partage, déçu, Stéphane Pauwels : « Je suis amer. Moi, je m’en fous complètement de Zahia. Ribéry est un joueur de foot normal comme François Hollande est un président normal. Hollande, il a une maîtresse et il roule en scooter, comme tous les Français. Ribéry, il a fait le con, comme tous les joueurs de foot. » Et comme beaucoup d’autres prodiges avant lui, le Français ne gagnera jamais le Ballon d'or.

Par Paul Piquard, Antoine Donnarieix et Martin Grimberghs
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Délit de sale gueule
Joshua_is_a_tree Niveau : CFA
Non ce n'est un délit, il a vraiment une sale gueule.
JaphetN'Do Niveau : CFA2
Bon maintenant que c'est passé on va peut-être pouvoir changer de sujet et recommencer à parler de foot ?
Les votants sont pas objectifs et ne regardent souvent que les feuilles de stats.
Putain je suis encore tristounet pour Francky. En même temps l'article souligne bien le problème : faire partie d'une puissance collective comme le Bayern, ça joue contre lui. Et en plus quand on enregistre les votes de mecs à travers le monde qui ne regardent déjà pas beaucoup de foot sauf quand il s'agit de quelques matches prestigieux, il n'y a plus aucune chance... d'autant que niveau marketing, la marque Franck Ribéry est inexistante par rapport a CR7 ou Messi. Putain de marketing
Jack Facial Niveau : CFA
Le point du règlement qui interdit aux joueurs d'avoir une femelle dromadaire pour compagne aura donc coûté le Ballon d'or à Ribéry.
Alexandre_Ds Niveau : Loisir
Toujours le même débat pour cette récompense bizarre.

Mais au final je pense que 90% des lecteurs de ce site choisiraient
Ronaldo ou Messi, s'ils devaient avoir UN joueur dans
son équipe. Pas Ribéry.
Et c'est comme ça que les gens ont votés.
En regardant le détail des votes joueurs et sélectionneur (ceux sont eux qui ont élu Ronaldo, Ribery est largement devant chez les journaliste), Ronaldo fait des scores soviétiques en Afrique et Asie, alors que Ribery y est quasi absent. En Europe et AmSud, Ribery est très souvent 1 mais avec Ronaldo en 2 ou 3, donc un retard facilement compensé vu le nombre de pays votant en Afrique/Asie...
Non, Ribéry n'a eu aucune chance. Le Ballon d'Or se gagne dans les médias, et Ribéry a encore trop de retard par rapport aux joueurs comme Messi et CR7 qui sont sous le feu des projecteurs depuis tant d'années maintenant.

Mais si cette année Ribéry continu sur sa lancée et que le Bayern ressort une grosse saison, je suis persuadé qu'il aura bien plus de chance et de crédit auprès des votants.
Old Fashioned 1880 Niveau : District
Kopa, Platini, Papin et Zidane, non ? Ribéry aurait été le cinquième.
julio ricardo cruz aka el jardinero Niveau : Loisir
Ca n'engage que moi et ca a deja surement été mentionné,mais si ribery n'a eu aucune chance dès le depart malgré sa folle saison,ce qui est incompréhensible au demeurant, je pense que ronaldo a en revanche sa chance du fait de la blessure de messi, je m'explique:

surement au moment de la cloture des votes messi etait devant,mais ca aurait fait un sacré scandale qu'un joueur bléssé soit recompensé,celui de 2010 n'en etait pas un,messi etait quand meme en forme cette année meme s'il ne le meritait pas par rapport à d'autre (sneijder,iniesta..)

mais la ou je ne comprends pas la fifa,c'est qu'il donne le BO a ronaldo sur ces stats de debut de cette saison uniquement,pcq si on prend en compte la saison ecoulé rronaldo est loin derriere les 2 autres,pourquoi ne reteni que la periode septembre novembre,a-t-elle rapporté plus de point que toute la periode janvier mai 2013? surtout qu durant le mois de septembre ribery a fait un match de tonton contre chelsea en supercoupe d'europe?

ca veut dire quoi,que tu peux faire une saison quelconque,et attendre le debut de saison suivante pour etre clinquant et donc remporter le BO,car c'est ce qui s'est passé pour ronaldo,

bref pas envie de polemiquer,ronaldo le merite mais pas plus que ribery comme dit plus haut paie plutot sa sale gueule et surtout qu'il est moins bankable.Je ne sais pas ou je l'ai lu,mais le partenarit FF-FIFA pour le ballon d'or prend fin en 2015, meme si les journalistes ne sont pas tous objectifs, mais avec eux on se rapproche plus de la realité, et meme si ca n'a pas toujours été le cas,mais c'est le meilleur joueur de la meilleur equipe qui est souvent primé.
Article intéressant qui souligne bien que beaucoup (trop?) de facteurs extra-sportif entre en ligne dans le choix du Ballon d'Or version FIFA.

Certains mettront en avant que deux joueurs aussi exceptionnels à la même époque est un cas inédit dans l'histoire et que vu leurs stats il est normal qu'ils soient dans le top2 chaque année, mais le niveau de Messi et Ronaldo n'explique pas tout puisque avec l'ancien système Sneijder l'aurait eu (largement) en 2010 et Ribéry (tout aussi facilement) l'année dernière.

On voit donc que c'est donc deux visions de la plus prestigieuse récompense qui s'affrontent mais par "malchance" l'intronisation du nouveau système de vote a coïncidé avec la rivalité Ronaldo-Messi, rivalité quasi-unique dans l'histoire du football de par l'efficacité (mais pas seulement) des deux joueurs.

En conclusion je pense que bien que les cas Sneijder et Ribéry soient vraiment regrettables individuellement (surtout pour le Néerlandais qui finit 4ème(!) pour la première année sous le système FIFA, alors que sa saison 09-10 est une des plus folles de l'histoire (définitivement la plus folle si Casillas ne sort pas cette frappe de Robben lancé par... Sneijder)), on manque encore de recul pour juger cette nouvelle formule puisqu'on ne la voit pour l'instant que par le prisme Ronaldo-Messi. Ce sera intéressant de voir ce qu'elle donnera dans quelques années, quand probablement il n'y aura plus deux joueurs constamment loin devant tous les autres (en termes de buts marqués et popularité, on s'entend).
Vraiment déçu pour Francky. Et personnellement je ne trouve pas qu'il ne soit qu'un joueur parmi tous dans cette équipe du Bayern. Il est quand même un élément clé de cette équipe. Il a délivré un paquet de passes décisives et a marqué des buts décisifs qui ont grandement contribué à la suprématie bavaroise. Et le mec a été élu meilleur joueur du championnat par ses pairs, meilleur joueur européen, meilleur joueur de la coupe du Monde des clubs. Il est pour moi indispensable à cette équipe du Bayern.

Et puis, rien que pour cette rouste qu'ils ont mis au Barca et cette humiliation sur Messi qui le met le fessier à terre, il mérite pas d'être derrière l'argentin.
Ronaldo marque des buts. Cool. Il court vite. Cool. Il dribble. Cool. Mais je trouve qu'il lui manque ce charme du Nord Pas de Calais.

Non mais sinon, évidemment que le BO ne veut plus rien dire, que c'est du copain-copain, bla-bla-bla. Mais le vrai problème, face à ce manque d'objectivité, ne serait-ce pas LA DATE du BO ? Je sais pas, si le BO avait lieu à la fin de la saison, en juin, (ou juillet si Euro ou CDM) ça serait pas mieux ? Les votants seraient plus objectifs et ne focaliseraient pas sur le dernier mois de l'année (durant lequel CR7 ou Messi mettrait des quadruplé contre Grenade ou Celta Vigo) non ? J'ai jamais compris pourquoi voter pour le meilleur joueur de l'année civile, et non pas de la saison... Sneijder aurait pu ainsi avoir son BO sans trop de soucis, de même que Ribéry (ou autre joueur clé du Bayern), ou un espagnol en 2010. Et ainsi, on voterait pour le joueur le plus déterminant de la SAISON.
Enfin bref.
Message posté par Old Fashioned 1880
Kopa, Platini, Papin et Zidane, non ? Ribéry aurait été le cinquième.


Le petit gars de Boulogne l'a déjà eu son ballon d'or, en effet, c'était JPP
Comme dit Mickey2D et l'article effectivement ronaldo est La star du réal alors que Ribéry est l'une des stars du Bayern.

Ce que dit Platini est vrai : l'an prochain on reviendra à Ronaldo/Messi ou Messi/Ronaldo. Sauf qu'il a l'air de s'en plaindre ou de trouver ça pas normal. Moi pas ce sont deux extraterrestres. Deux des plus grands joueurs de l'histoire. Les meilleurs depuis Zizou/Ronaldo. On a de la chance de les voir évoluer en même temps. C'est comme si Pelé avait affronté Maradona. Platini est con* ça date pas d'hier.

Sur ceux qui pensent que la modification du réglèment, le fait qu'il soit géré par la Fifa ait désaventagé Ribéry ils se trompent.

Autrefois il y avait plusieurs critères et le palmarès comptait en effet. Seulement les qualités intrinsèques du joueur ont toujours, toujours été le critère numéro 1 et avant le palmarès. De ce point de vue Ronaldo est inconstestablement le meilleur joueur du monde en 2013.

Quand à la 2e place de Messi qui serait un scandale je vois pas trop non plus. On va récapituler son année 2013 :

Il termine 1er de la zone Amsud et se qualifie facilement pour la coupe du monde quand Ribéry a du passer par les barrages en étant par ailleurs insignifiant lors des deux matchs contre l'Ukraine. Il dépasse en sélection les légendes Maradona et Crespo. Ne reste plus que Batistuta devant lui.

Il a réussi à marquer contre toutes les équipes de Liga lors de la saison 2012/13. Il a terminé meilleur buteur de Liga avec avec 46 buts marqués soit le 2e meilleur total de l'histoire de la Liga derrière...Lionel Messi en 2011/12. A titre de comparaison Ronaldo a inscrit 34 buts en championnat, ibra 30.

Il termine pour la 3e année consécutive soulier d'or européen peformance jamais réalisée. Pichichi de la Liga donc. Champion d'Espagne et remporte la Super Coupe. En ligue des champions il est 1/2 finaliste. En 1/4 il sort le psg tout seul sur une jambe. Dans les deux matchs il est décisif.

On peut affirmer que sans blessure lors de la 2e partie de saison il gagne un 5e ballon d'or.

Ca sert à rien de tergiverser sur le reglement, la fifa, blatter le poivrot qui s'est moqué de ronaldo, le lobying du réal, bla bla bla. Ribéry est encore à des années lumières des deux autres.

Et encore je me demande même s'il mérite sa 3e place...si son club ne gagne pas la C1 il peut très bien finir 4e ou 5e et Zlatan 3e. Ibra peut avancer qu'il a, outre le plus beau but de l'année, terminé meilleur buteur de la saison 2012/13 en france, champion de france, trophée des champions, meilleur passeur de la C1 (ba il est où Ribery là ? Le mec qui est censé avoir fait gagner la C1 au bayern ?) sans avoir joué les 1/2 et la finale et que à fin décembre 2013 il est meilleur buteur et meilleur passeur du championnat.

Ouais tiens...n'en déplaisse au fan de ribéry j'aurais mis zlatan 3e.
Ou un Espagnol en 2012* voulais-je dire. A moins que Welsey et Andres acceptent de se partager en deux le Ballon, tel Salomon avec un bébé.
A un moment donné faut arrêter d'en parler.

Le constat c'est qu'en 2013, le Bayern a tout mangé. Et que la FIFA n'a pas rendu le même honneur, qu'elle avait rendu au grand Barça (car au delà du ballon d'or l'équipe Type est une farce pour la deuxième année consécutive, on peut se demander si les gens connaissent les 2 finalistes de la dernière LdC, et surtout si ils ont vu les demi finales). C'est une affaire médiatique point finale.
Même retraités Messi et Ronaldo auront encore des votes en leur faveur.

Juste si il y a un article que j'aimerai bien lire: qu'un journaliste fasse une enquête pour interviewer les votants et leur demander le nombre de matchs du Real, du Barça du Bayern, de Dortmund... dans leur championnats respectifs qu'ils ont vu en 2013. (ce serait pas surprenant de pouvoir établir une corrélation).
Plasil Power Niveau : CFA
A partir du moment où Blatter as'est ouvertement foutu de la gueule* de Ronaldo, l'affaire a été pliée pour Francky.
Derrière Blatter n'avait plus d'autres choix pour s'excuser que de donner le BO à Ronaldo et a tout fait pour y parvenir. Bref, je pense que personne n'est vraiment surpris du résultat même si Ribéry mérite évidemment le BO cette année.
Cependant, Francky peut très bien avoir le BO l'année prochaine, c'était pas forcement l'année ou jamais! Il faut pour cela:
- que le Bayern réalise encore le triplé (et franchement, c'est vraiment loin d'être impossible)
- que Ribéry soit aussi bon (si possible meilleur) que 2013 en club
- que la France réalise un gros parcours en CDM (demi-finale au moins)
- que ni l'argentine, ni le portugal, ni l'uruguay (attention à suarez) ne dépasse les demies.

Bref, beaucoup de "si", mais on voit bien que c'est pas absolument impossible.
Message posté par Findus
Délit de sale gueule


t'as vu ta tête :)
C’est marrant que tout le monde crie au scandale pour Ribery. Alors que les critères qui font que Ronaldo lui passent devant sont les même qui font passer Francky devant Lahm (joueur offensif, spectacle, buts..).
Pour moi le latéral est le vrai joueur volé de cette année comme le furent Xavi ou Sneijder en 2010.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Lyon terrasse l'OM
19 64