En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Ballardini et la revanche argentine

Pour la reprise du championnat, Davide Ballardini va retrouver son passé le plus proche. En effet, son Genoa reçoit la Lazio Rome, où le coach a vécu une expérience affreuse l'an passé.



Viré après vingt-trois journées, le tacticien avait laissé la Lazio relégable, avec seulement quatre victoires en vingt-trois rencontres. Un an plus tard, il retrouve une Lazio qui titille les sommets. Mais surtout, Ballardini va retrouver la colonie argentine des Romains, qui rêve de revanche.

D'une part, Mauro Zarate. L'Argentin a vécu un véritable déclin avec Ballardini, qui le critiquait sans cesse et le traitait d'égoïste en conférence de presse. “Maurito”, revenu quasiment à son meilleur niveau grâce à Reja, n'a pas oublié.



D'autre part, Cristian Ledesma. A cause de problèmes contractuels, le milieu de terrain avait été écarté du groupe par le Président Lotito. Ballardini n'avait jamais osé s'opposer à cette disposition et a préféré ignorer l'Italo-Argentin. Lorsque Reja est arrivé, il a ordonné la réintégration immédiate du joueur. Six mois plus tard, il était convoqué en équipe nationale.



Ballardini est prévenu. Même de l'autre côté de l'Atlantique, la vengeance est un plat qui se mange froid. Même tiède.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 17 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6
À lire ensuite
Nani se sent invincible