1. //
  2. // Michael Ballack

Ballack-listé de la Mannschaft

Joachim Löw a officiellement mis fin à la carrière internationale de Michael Ballack. Une carrière longue de onze ans, durant laquelle la Mannschaft s'est souvent retrouvée placée, mais jamais gagnante. Un peu à l'image de son ancien capitaine dans la vie de tous les jours, en fait.

«  Les derniers mois ont montré qu'il y a beaucoup de jeunes joueurs qui se sont mis en évidence. Avec ces joueurs, l'évolution de l'équipe nationale s'est très bien déroulée depuis la Coupe du monde en Afrique du Sud. Lors de nos entretiens, j'ai eu l'impression que Michael Ballack a montré beaucoup de compréhension pour notre point de vue. De fait, une décision claire et honnête a été prise, et ce dans l'intérêt de tous. [...] Durant une décennie, Michael Ballack a été un leader de l'équipe nationale et a une grosse implication dans les succès de l'équipe depuis la Coupe du monde 2002 » . C'est ainsi que Joachim Löw s'est exprimé lors de la dernière réunion de la DFB (la fédération allemande) pour expliquer pourquoi il n'appellerait plus Michael Ballack en sélection. Par ses propos, Löw met fin à une histoire cocasse de près de onze ans: car Michael Ballack et la sélection nationale, c'est un peu l'histoire du croque-mort qui emporte la tombe au cimetière: l'homme peut paraître lugubre, mais se révèle au final être indispensable.

Numéro 13

Avant même de jouer pour la Nationalmannschaft, Michael Ballack avait perdu: celui qui devrait être nommé capitaine en 2004 est né et a grandi en Allemagne de l'Est. Schizophrénie ambiante, donc incompatibilité, donc impossibilité de gagner. Quoi, Matthias Sammer? Il était roux, et comme tout le monde sait, moins et moins ça fait plus. Quoi, Ulf Kirsten? Le prénom est moche, faut pas le blâmer non plus. Mais, à la différence de Ballack, les deux autres célèbres joueurs made in RDA n'ont jamais été capitaines de la Mannschaft. Au-delà du brassard, Ballack, c'est surtout l'Allemagne qui ne gagne pas. Pour comprendre le pourquoi du comment, il faut remonter en avril 1999. Alors au 1.FC Kaiserslautern, sa première station « Wessi » , Ballack est convoqué par Erich Ribbeck pour jouer contre l'Ecosse, en match amical. A l'heure de jeu, le score est de 0-0. Ballack entre en lieu et place de Dietmar Hamann. Six minutes plus tard, l'Ecosse ouvre la marque par l'intermédiaire de Hutchinson. L'Allemagne s'inclinera sur le plus petit des scores. VDM.

L'Euro 2000 est la seule compétition à laquelle Ballack a participé et où on ne peut lui incomber aucune responsabilité. Au cours du naufrage allemand au Pays-Bas, le milieu n'aura évolué que 54 petites minutes. Pas suffisant pour retourner une situation, ni pour être responsable de quoi que ce soit. Par contre, dans toutes les autres, Michael Ballack aura brillé par sa présence ou son absence, mais sans succès au bout, bien entendu. Coupe du monde 2002: en poules, l'Allemagne se balade. A partir des huitièmes, ça devient plus technique. C'est là que le mental joue le plus, dit-on. Après une victoire étriquée face au Paraguay (1-0), la Mannschaft remet ça face aux Etats-Unis, puis en Corée du Sud. Le héros se nomme Michael Ballack, l'homme au numéro 13. Si ce nombre peut parfois porter chance, il arrive aussi que l'inverse se produise: Ballack se prend un carton jaune tout bête et rate la finale face au Brésil. L'Allemagne s'incline en finale. Bien sûr. Lors de l'Euro 2004, l'Allemagne se chie dessus, en se faisant sortir dès le premier tour. Dans ce nouveau naufrage à l'échelle européenne, seul Michael Ballack (une fois de plus) surnage. Alors que son équipe est éliminée d'entrée, lui fait partie du onze-type de la compétition. Homme étrange.

Une gifle à Podolski

Puis arrive la Coupe du monde 2006. LA compétition de Michael Ballack. Il a 30 ans. Il a été nommé capitaine par Jürgen Klinsmann après la déroute de 2004. Durant les quatre dernières années, il s'est bien éclaté du côté du Bayern, il est maintenant arrivé à maturité, prêt à remporter la compétition qui se joue à domicile. En plus, Ballack la fait dans le tragique, puisqu'il joue la compétition sur une jambe. Plus belle en serait la victoire, pourrait-on penser. Mais un mur se dresse: l'Italie. Un mur infranchissable. C'est bien simple: l'Allemagne, qui pourtant ne renonce jamais, aurait pu jouer vingt fois, cent fois ce match, elle ne l'aurait jamais gagné. Michael Ballack le sait, et, en posant son cul sur la pelouse de Dortmund, il comprend qu'il a grillé presque tous ses jokers, que gagner le titre suprême relève de l'improbable, voire de l'impossible.

C'est le début de la fin pour Ballack en sélection. Lors de l'Euro austro-helvétique, l'Allemagne arrive en finale plus grâce au sens tactique de Joachim Löw que grâce au capitaine Ballack, même si celui-ci marque le but de la victoire lors du troisième match de poule face au frère autrichien, le but qui permet aux Allemands de jouer les quarts. Mais une fois arrivé en finale, point de Ballack. Il faut dire qu'il avait une fois de plus décidé de la jouer tragique, j'ai bobo à la jambe, tout ça... Après cette compétition, clairement, Michael Ballack n'a plus de crédit au sein de l'équipe nationale. S'il est encore là, s'il est encore capitaine, c'est parce que l'Allemagne est en galère de leaders. Les Lahm et autres Schweinsteiger prennent certes de l'importance, mais l'aura de Ballack est encore puissante. Il n'empêche, l'influence du « Capitano » est remise en cause par les plus jeunes loups: en avril 2009, au Pays de Galles, lors d'un match de qualif' pour la World Cup en Afrique du Sud, Lukas Podolski s'embrouille avec le numéro 13, et finit par lui coller une gifle. Les Allemands calment l'affaire comme ils peuvent, mais c'est fini: dans l'inconscient des Allemands, Ballack est définitivement condamné. Mais Löw compte toujours dessus pour la Coupe du monde; un peu par défaut, diront les mauvaises langues...

99e sélection ?

La suite est pour Ballack aussi déprimante qu'un suicide collectif: dernier match avec la Mannschaft ponctué par une défaite 1-0 face à l'Argentine, blessé par KP Boateng, éclosion d'un Khedira, émergence d'un Schweinsteiger, Lahm capitaine, jeu plaisant à voir, Allemagne troisième de la World Cup. Pendant ce temps, Ballack est un peu comme le type démuni après que les huissiers sont passés. On lui a tout pris. Il se remet alors sur pied, et la joue comme le mec qui veut se remettre avec son ex: il se rapproche d'elle (il revient en Allemagne, à Leverkusen) et multiplie les appels du pied. Löw, lui, joue le rôle de celle qui n'en a rien à foutre: il continue de l'ignorer. Puis promet de prendre une décision. Puis, rien. Puis à nouveau promet d'en reparler avec lui. Pour finalement lui annoncer, au bout d'une saison au cours de laquelle Ballack s'est traîné pour revenir en forme, que ce ne serait pas la peine, finalement. Mais quand même, Löw tient à remercier l'homme pour tout ce qu'il a fait: «  Il va de soi que nous voulons remercier Michael Ballack pour tout ce qu'il a fait pour l'équipe d'Allemagne et lui dire au revoir de la plus belle des manières » . Une participation en amical face au Brésil en août prochain serait à l'étude. Pas sûr que Ballack accepte pour autant: bah ouais, il s'agirait là de sa 99ème sélection. A une sélection du symbole. Du Ballack dans toute sa splendeur.

Ali Farhat

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.

Le plus grand poissard de l'histoire du foot.
Salut l'artiste
Hier à 17:12 Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 Hier à 12:55 La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) Hier à 12:04 Une remontée historique des Seattle Sounders 19
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4
mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8 samedi 1er juillet Infantino reconnaît des failles dans l'arbitrage vidéo 17 samedi 1er juillet Ronaldinho humilie Blomqvist lors d'un match de charité 26 vendredi 30 juin Bientôt un plafond de salaire pour les clubs ? 41
À lire ensuite
Ils sont promus en Série A