1. //
  2. // 8e
  3. // Bayern Munich/FC Bâle (7-0)

Bâle(s) perdu(es) à Munich

Battu à l’aller, le Bayern Munich n’a pas fait de détails au retour, en étrillant le FC Bâle 7-0. Gomez a mis un quadruplé en 23 minutes, Robben y est allé de son doublé, Ribéry a remis ses trois passes décisives, Schweinsteiger est rentré. La fête était complète en Bavière, où l’on espère qu’elle durera jusqu’au 19 mai inclus.

Modififié
0 19
Bayern Munich - FC Bâle: 7-0
Buts: Robben (10è et 81è), Müller (42è) et Gomez (44è, 50è, 61è, 67è).

« Mia san Mia » . Nous sommes ce que nous sommes, en bavarois. Sous-entendu: et rien à foutre de ce que vous en pensez. Une des devises du Bayern, qui montre à quel point le club du Sud de l’Allemagne a une opinion assez haute de lui-même. En même temps, il a raison. Outre-Rhin, on l’appelle le « Rekordmeister » . Tout un programme. Alors si les joueurs croient qu’ils sont forts, ils sont capables de tout. Comme de renverser la vapeur face à une équipe qui les avait fait souffrir il y a près d’un mois. Pire encore: de leur faire vivre l’enfer. Un quadruplé de Gomez, un doublé de Robben et un but de Müller, l’addition est salée pour le FC Bâle, qui jusqu’ici avait réalisé un si joli parcours qu’il ne méritait peut-être pas de se faire déboîter de cette manière.

Le Bayern ne perd pas de temps

Jupp Heynckes l’avait bien compris, on ne change pas une recette qui marche. Il aligne donc la même équipe que celle qui a collé un carton à Hoffenheim (7-1). Ça donne donc un David Alaba à gauche, un Lahm à droite, une doublette Luiz Gustavo-Kroos au milieu, et un Bastian Schweinsteiger sur le banc. Dès l’entame du match, les Bavarois tentent de prendre le contrôle de la rencontre. Ça passe par des accélérations de Ribéry à gauche, des centres de Lahm à droite. Sans succès. Alors Toni Kroos tente par l’axe. Bingo. Sa passe contrée et ralentie profite à Arjen Robben, qui trompe Yann Sommer de près (10è). Boum, la mécanique bavaroise est en route. Robben puis Gomez font transpirer Sommer (12è). Le Bayern ne relâche pas la pression, il veut mener sur l’ensemble des deux matchs avant la mi-temps, histoire de bien casser l’adversaire. Thomas Müller est tout près d’y arriver, mais sa tête suite à un corner de Robben contraint Sommer à une jolie parade (22è). Bâle tente bien de réagir, mais se brise successivement sur les récifs bavarois.

A la demi-heure de jeu, le Bayern a déjà attrapé huit fois le cadre (sur onze tentatives), contre une frappe non cadrée pour Bâle. Des Suisses qui se font bouffer dans tous les duels et qui n’existent pas vraiment devant. Rien à voir donc, avec la combativité montrée au Sankt-Jakub Park le 22 février dernier. Lentement mais sûrement, tout ce petit monde semble s’endormir, alors Toni Kroos met une grosse frappe dont il a le secret, une frappe qui finit au-dessus (37è). Ce à quoi Frei répond, en balançant une demi-volée difficile au-dessus des bois de Neuer (40è). Ces deux mini-électrochocs réveillent le Bayern, qui se rappelle alors la tâche première pour laquelle il a été programmé: marquer, marquer, marquer. Aussitôt dit, aussitôt fait: côté droit, Robben se remet sur son gauche, centre au premier poteau pour Thomas Müller. L’électron libre est seul pour reprendre le caviar du Néerlandais (42è). Deux minutes après, on assiste à un classique: coup-franc lointain de Kroos, remise de Badstuber pour Gomez, qui seul à un mètre des buts, catapulte le cuir au fond des filets (44è). Bayern: drei ; die Gäste: null. Danke. Bitte, crient le speaker et l’Allianz Arena. Mi-temps.

Bâle dans le trou

On peut aisément imaginer que Heiko Vogel a hurlé des noms d’oiseaux dans les vestiaires. Mais ça ne change rien. Ribéry place une accélération, centre en bout de course, car il sait qu’il va trouver Gomez. Et boum, voilà le doublé pour le numéro 33 (50è). Le score est de 4-0, mais le Bayern continue de jouer de manière appliquée, comme s’il fallait attendre le bon moment pour placer le but décisif. En même temps, en face, l’adversaire n’est pas très vif. Cabral place des taquets à droite à gauche, Shaqiri est transparent face à son futur employeur… Seul Sommer se disitngue, en repoussant une frappe de Gomez à bout portant (58è). Mais bientôt il doit de nouveau s’incliner devant le renard qui place une tête sur un nouveau centre de Ribéry pour le triplé (61è). Et bientôt le quadruplé, suite à un nouveau service de Ribéry (67è).

Entretemps, Alex Frei croit réduire le score, mais il est signalé hors-jeu (64è). A vingt minutes de la fin, l’Allianz Arena s’enflamme: les « Oh, wie ist das schön… » descendent des tribunes, et Bastian Schweinsteiger rentre sur la pelouse. Dix minutes plus tard, Schweini fait parler sa science de la passe: une sucrerie pour Robben, qui s’amuse à dribbler Sommer avant de marquer (81è). Sept buts, comme face à Hoffenheim: le public de l’Allianz Arena a pour ainsi dire vécu. Une victoire comme pour dire: « Mia san mia » et envoyer un message fort au reste de l’Europe: la finale, c’est chez nous, ne l’oubliez pas. Et on aimerait bien y être.

Par Ali Farhat, à Bonn
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Gomez qui en met 4, jusqu'au bout je voulais qu'il en mette un 5eme, juste pour le fun...
Bon, Bâle a été très mauvais ce soir, le Bayern très bon, avec le duo "robbery" qui a vraiment fait parler la poudre.
"Mia san Mia" c'est plus "nous c'est nous" ("moi chuis moi et toi, tais toi" dans l'esprit) mais j'ai bien aimé la vanne Vogel/nom d'oiseau.
bon un petit 1/4 contre le barca maintenant ?
Enrike8919 Niveau : DHR
Enorme! J'ai même cru que le record de Messi sauterait ce soir. Bâle ne méritait peut-être pas de couler de la sorte vu leur joli parcours dans la compétition.
Robben aurait pu donner le 5ème à Gomez!ça aurait été beau! je pense qu'il pouvait visé le sextuplé!là il vaut pas mieux qu'un Gomis ou qu'un Inzaghi (Simone...)
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
J'aurais adoré qu'il mette le cinquième mais avec un roi de l'individualisme comme Robben, c'était écrit qu'il allait l'en empêcher.

@amostic: Gomez vaut autant qu'un Ruud Van Nistelrooy et c'est déjà beaucoup.
"Heiko Vogel a hurlé des noms d’oiseaux"
He Ali, qu'est ce que c'est que ces blagues réservées aux gens qui ont fait allemand LV1/2!!!
Akumu Nigiyaka Niveau : District
@Ali : Frei n'a pas été sifflé hors jeu, mais l'arbitre avait vu un contrôle de la main ( bien qu'en fait il n'y avait rien ), mais à part ça, article propre, comme d'hab' ...

Dommage que Gomez n'ai pas réussi à faire sauter le record du nain, mais en attendant, il reste le meilleur buteur actuel de C1 ( cette saison ), et nous offre avec ses compagnons une place en 1/4

J'espère un Bayern-Barca ou Bayern-Real, histoire de sortir l'un des kikooclubs, et avoir le droit à un peu de silence médiatique sur les CR7/Messi ... Mais jouer l'Apoel n'est pas de refus, histoire de valider d'office le ticket pour les 1/2 et n'avoir plus qu'à jouer un aller-retour pour aller tenter de soulever la coupe aux grandes oreilles à domicile ...

Bref dommage que Shaqiri ai été fantomatique et que Frei n'ai pas pu mettre la demi-volée car l'action était très belle...

MIA SAN MIA
Dommage Ali, quand même une fausse note: c'est St. Jakob Park et pas Jakub.

Sinon bon article, comme d'habitude.

Essayé pas pu se diront les bâlois. Mais que faire contre cette équipe?

On sent que quelque chose a changé à Münich. Les joueurs rigolent de nouveau ensemble, se parlent alors qu'il y a un mois on avait l'impression qu'ils allaient se mettre sur la gu.eule à chaque passe ratée.
feodalorer Niveau : DHR
Incroyable la polémique sur Robben, invention comme d'hab de Sabatier.
Il fait la passe de cette LDC pour Muller et marque le but pour ouvrir le score.
Sans lui, le match aurait probablement eu un autre visage parce que francky n'aurait probablement pas eu les mêmes espaces en seconde mi-temps et Gomez n'aurait peut être même pas marqué
Haha danke @schuey, Vogel -> noms d'oiseaux, hatte es zuerst nicht bemerkt :)
Il faudra compter sur le Bayern cette année !
@feodalorer :
Robben ne joue uniquement que pour sa gueule n'importe qui donnerait la balle du cinqtuplé à Gomez (regarde hier même Suarez à permis à Gerrard de s'offir un triplé). On parle d'un putain de record ! Gomez pourrait d'ailleurs détenir tout un tas de records si Robben le laissait tirer des pénos de temps en temps.
Il est vrai qu'il donne un but tout fait au bon Mario, mais comme il est dit dans l'article quand tu joue au bayern et que tu fais un centre/une passe dans la surface adverse t'as une chance sur 2 pour que Gomézagui soit la pour planter.
Ce mec est un monstre du placement.
Les suuporters du FC Bayern qui croient que vous pouvez sortir le Réal ou le Barça. Excusez moi, je rigole. j'aimerais voir ça mais vous allez vous faire déboiter.
hmiller: remets-toi une couche de gomina à CR dans la main droite et retourne te pignoler sur d'autres articles.

Troll de base!

Je comprends pas tout ce cirque sur la passe que Robben ne fait pas à Gomez, c'est anecdotique quelques part, qu'un joueur en mette 5 ou 4, Robben la joue bien, il a fait un bon match adressé une belle passe dé...
L'important c'est qu'on ait gagné avec la manière, maintenant il faut se concentrer, match à l'extérieure en championnat il faudra être sérieux... Et confirmer que le bayern retrouve son niveau de début de saison... ce qui permettrai l'espoir en LDC... ( à ce niveau on peut battre n'importe quel équipe, et on peut perdre contre les 3 ou 4 gros, dans le football cela se joue à des détails...à ce niveau là).

Sinon plutôt que de parler de Robben (4 buts, 2 Pd en deux matchs)... je préfèrerai souligner la prestation de très haut niveau de Alaba au poste de latéral gauche, il m'a épaté, et je me demande si il ne vas pas devenir titulaire à ce poste...
Le Bayern a un tout autre visage avec un duo Robery au top. On retrouve progressivement le Bayern flamboyant du début de saison.

Le retour progressif de Scwheini donnera plus de solidité et de maîtrise au milieu.

Le score est lourd don difficile de "ctitiquer" le jeu du Bayern, mais sa force reste aussi un peu sa faiblesse, un quatuor offensif qui ne fait pas toujours les bon replacements. A corriger face aux ogres espagnols.
@ akumu : Le nain comme tu dis EST le meilleur buteur de la C1 a 2 longueurs d'avance de gomez , qui finalement n'a marqué qu'un quadruplé , exploit que meme gomis a reussi a realiser , soit dit en passant XD
ps : c'est dingue le nombre de rageux qui ont voulu voir le record de messi sauter !
Papa Ours, je déteste Ronaldo. Mais par contre, je sais voir la différence de niveau entre ces 2 équipes et le Bayern. Le seul impact player (devant) du Bayern est Robben. Gomez n'a pas de niveau mondial. Ribery je n'en parle pas. Müller j'aime bien mais je ne trouve rien de comparable à du Xavi, Messi, Iniesta ou Ronaldo, özil, Benzema. Enfin, l'espoir fait vivre. (et je ne parle pas du pire, aka la défense en bois de ton équipe).
Voilà, j'ai argumenté.
feodalorer Niveau : DHR
Ceux qui sont comparables sont Neuer, Schweiny, Robben et Ribery meme s'il est un degré en dessous.
Je pense que le match d'hier illustre bien les forces du Bayern, on a un Robben capable de faire sauter n'importe quelle défense et un Robery qui, dès qu'ila de l'espace, peut enfoncer le clou.
Je pense qu'ils auraient plus de chances contre le Barça que contre le Real parce que la présence de Robben peut faire déjouer le Barça qui ne jouera pas aussi que d'habitude au risdque de se faire prendre en contre mais contre le Real, le Real lkeur laissera le ballon et bétonnera un max en comptant sur leurs contres supersoniques.
Je pense que le Bayern est individuellement meilleur que le Real mais collectivement et tactiquement, le Real aura un avantage.
Mais avec un Benzema qui rate 3 ou 4 face ) faces par match, tout est possible.
feodalorer Niveau : DHR
En tout cas, quand je vois la polémique sur Robben avec Gomez, qu'est ce que je suis content d'envoyer chier Canal pour Al Jazeera, je pourrais le garder mais question de principe, je résilie mon abonnnement.
Je refuse que mon argent serve au couple Sabatier/Ianetta
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 19