1. //
  2. // Gr. B
  3. // Galles-Slovaquie (2-1)

Bale et Kanu font rougir le pays de Galles

Emmené par un public de feu, le pays de Galles et ses Dragons ont craché sur l’opposition slovaque. Tout en hargne, et jusqu’au bout, pour finalement trouver la délivrance dans les pieds de Robson-Kanu.

Modififié
1k 10

Pays de Galles 2-1 Slovaquie

Buts : Bale (10e), Robson-Kanu (81e) pour les Gallois // Duda (61e) pour les Slovaques

« Don’t take me home, please don’t take me home, I just don’t want to go to work. » Qu’on les accuse d’être feignants, ou simplement épicuriens, les supporters gallois ne chôment jamais au moment d’entamer leur chant. Trop heureux d’être là. Trop heureux de pouvoir, près de 50 ans après leur dernière participation à une compétition majeure, se frotter à l’élite. Bordeaux déjà annexé depuis quelques jours, ne reste qu’à conquérir un Matmut qui n’a jamais autant vibré qu’à l’arrivée de ces ventres nourris au houblon et ces bouches pour la plupart édentées. Alors, qu’importent les gueules cassées. Qu’importe la modeste histoire du pays de Galles. Car celle-ci s’écrit désormais avec les pieds de Gareth Bale. Mais aussi ceux d’Hal Robson-Kanu, buteur providentiel et, ce soir, homme à ne pas lutter contre le chômage.

Bale vs Hamšík


Pourtant, il semblerait que face à la Slovaquie, Gareth Bale ait trouvé un adversaire de taille : Marek Hamšík. Entre les deux hommes, c’est un combat qui s’annonce. Un chignon long contre une crête fine, des exploits individuels contre des passes savamment distillées, soit tout un programme. Le round 1 va d’ailleurs tourner à l’avantage du Slovaque. Les banderoles UEFA ont à peine été repliées que le milieu de Naples chipe le ballon au Madrilène, feinte, puis crochète deux joueurs, avant d’aller défier Ward. Le portier goûte à la pelouse, mais Ben Davies, posté derrière son gardien, sauve la patrie. Le round 2 ne se fait pas attendre.


Coup franc aux 25 mètres pour Bale, tir flottant, gardien défaillant : le combat vient de basculer en faveur du Gallois. Qui n’est pas seul dans sa quête de villégiature prolongée. Hargneux et porté par un Joe Allen aux poumons larges, le pays de Galles gagne les duels, met les coups, sait les recevoir, et enferme totalement la Slovaquie dans un périmètre trop petit pour qu’il en sorte du positif. Sur son pupitre, le journaliste slovaque s’agace. Son équipe, trop maladroite et peu inspirée, mérite d’ailleurs amplement les « Kurva » balancés sans retenue. Et qui laissent transpirer une colère qui ne demande qu’à s’exprimer.

Le bobby Robson


Car la Slovaquie n’a pas pris ses tickets pour la France par hasard. Solide, et armée de quelques joueurs à même de faire la différence (Mak, Kucka, Weiss), elle ne doit son désavantage qu’à une mise en route tardive. La fin de première période délivre d’ailleurs ses encouragements. Quelques frappes lointaines, une tête de Škrtel au-dessus, et les hommes de l’Est prennent enfin la mesure du match. Une réalité confirmée au retour des vestiaires, et à mesure que les Gallois faiblissent. Ne reste qu’à appuyer sur le bon bouton. Un bouton nommé Duda. Entré une minute auparavant, le milieu réceptionne le ballon après un bon travail de Mak, distributeur de plaisir, et transforme d’une frappe sèche (60e). La fin du match promet d’être longue pour les Gallois.


Par bouffées, et entre les hymnes de réconfort, les Dragons pointent le bout d’une queue. Bale et Ramsey, de la tête, s’offrent même les occasions de faire exploser le Matmut qui bout. Ce sera finalement pour Robson Kanu, deuxième homme à prouver que le coaching est gagnant en ce début d’Euro. Après un travail de Ramsey, le Gallois de 27 ans s’arrache et glisse sous Kozáčik. Le public, déchaîné, se ferait entendre de la famille Bélier. Mais n’oublie surtout pas de finir ce qu’il avait commencé : « I wanna stay here, drink all your beer, please don’t take me home. » Et la maison attendra.

Par Raphaël Gaftarnik, au Matmut Atlantique de Bordeaux
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Paolo Foutre Niveau : Loisir
Enorme joueur qui est pourtant taxé de surcoté par un certains nombres de bourricots.

Les médias et d'autres te foutent des griezman , pogba et autres devant ce mec mais les gus arrivent meme pas à gérer en EDF avec une meilleure équipe , ils feraient quoi avec une équipe genre pays de galles?

Un monstre athlétique ,je vois que ronaldo à ce level physique.
Toon Eastman Niveau : National
Il va quand même falloir aller les chercher le Pays de Galles.. Y sont pas encore en 1/8e les Anglais. Très curieux de voir ce que ca va donner ce soir.
On se focalise sur les grosses affiches, eh bien ce match était très plaisant, deux équipes qui vont de l'avant, des buts, un bon moment.
N'a manqué que Craig Bellamy (oui, je sais...il est au micro) pour se titiller avec Skrtel, qui était lui chaud bouillant.
Un regret : qu'Allen n'ait pas marqué le second but, on aurait pu dire que Jésus multiplie les points
Après la validation du but de Giroud hier, Skrtel a compris qu'il pouvait tout tenter cet Euro, sur un malentendu, l'arbitre ne sifflera pas! Vivement les entrées dans la compétition de Pepe et Chiellini...
Ahmed-Gooner Niveau : CFA
Note : 2
Putain decevante la Slovaquie, je les voyais pourtant sortir 2éme, mais aujourd'hui ils ont bien merdé, les gallois n'ont pas été si géniaux mais méritent leur victoire, avoir Bale dans l'équipe ça aide, bon match d'Allen aussi, par contre Ramsey ne fait presque jamais de bons choix, il m’inquiète.
Cokeenstoke Niveau : Loisir
L'impulsion de Bale sur les duels aériens....d'où sort ce cyborg ?
Sympa de voir le jeune Ward titulaire dans les buts gallois, j'aurais aimé le voir joué plus de match avec Liverpool.
Bon sang mais cet hymne, quel beauté ! Et dire qu’on se moque des ambitions de l’équipe nationale de Bretagne : mais vous vous rendez compte que ce serait l’occasion de l’entendre plus souvent !

Content de cette victoire, mais je reconnaîtrai également que les Slovaques sont plus talentueux ; j’attendais bien mieux d’eux.
Bon sang mais cet hymne, quelle beauté ! Et dire qu’on se moque des ambitions de l’équipe nationale de Bretagne : mais vous vous rendez compte que ce serait l’occasion de l’entendre plus souvent !

Content de cette victoire, mais je reconnaîtrai également que les Slovaques sont plus talentueux ; j’attendais bien mieux d’eux.
Message posté par Ahmed-Gooner
Putain decevante la Slovaquie, je les voyais pourtant sortir 2éme, mais aujourd'hui ils ont bien merdé, les gallois n'ont pas été si géniaux mais méritent leur victoire, avoir Bale dans l'équipe ça aide, bon match d'Allen aussi, par contre Ramsey ne fait presque jamais de bons choix, il m’inquiète.


Entièrement d'accord avec toi, sur toute la ligne.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
1k 10