Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Monaco-Strasbourg

Baldé match

Après avoir pu observer furtivement Keita Baldé face à Leipzig en C1 ce mercredi, la Ligue 1 et les supporters de l'ASM devraient sans doute découvrir plus largement le jeu de l'ailier sénégalais ce samedi, face à Strasbourg. Attention, ça déménage.

Modififié
Un nul aux airs de faux départ. Les admirateurs de l'AS Monaco et de son jeu offensif ont dû bien malgré eux ronger leur frein ce mercredi, face à Leipzig. Un match où leurs poulains ont livré une prestation franchement neutre, pour ne pas dire carrément soporifique d'un point de vue offensif. Quatre-vingt-dix minutes d'ennui, ponctuées de quelques rares sursauts qui sont souvent venus d'un seul homme, entré à 15 minutes de la fin du temps réglementaire : Keita Baldé.

Le dribble dans la peau


Pour son premier match sous les couleurs monégasques, l'ex-enfant terrible de la Lazio a tout de suite mis les choses au clair : la routine, les nuls qui arrangent tout le monde et le football un poil trop stéréotypé proposé par l’ASM et son adversaire allemand ce mercredi ? Très peu pour lui. Inversement, avec Baldé, on ne risque pas de s'ennuyer. Y compris en dehors des terrains. À seulement 22 piges, le Sénégalais est déjà célèbre pour ses engueulades à répétition avec ses entraîneurs successifs à la Lazio, comme pour ses clashs interposés avec le président du club du Latium, le controversé Claudio Lotito. Capricieux, doté d'un sacré caractère depuis ses débuts en pro, Keita a souvent quelque chose à redire, et ne se prive pas de râler quand il estime son temps de jeu trop faible. Il a aussi demandé à plusieurs reprises à quitter la Lazio au fil des saisons, comme si la formation ciel et blanc était un poil trop petite pour son talent.


Un talent qu'à peu près personne n'aurait l'idée de lui contester. Enfin mis dans la peau d'un titulaire du onze type laziale la saison dernière, Baldé recueillait ainsi les louanges de son entraîneur, Simone Inzaghi, qui voyait en lui « potentiellement l'un des cinq meilleurs joueurs au monde » . Même son de cloche du côté des compatriotes sénégalais de Baldé. Omar Daf, l'entraîneur de la réserve de Sochaux, qui collabore aussi avec le staff technique de l'équipe nationale du Sénégal, parle ainsi de Baldé comme d' « un joueur fantastique... Il est très, très fort dans les un-contre-un. Il a une capacité à dribbler, à percuter sur le côté ou à rentrer à l'intérieur, sans que l'on sache ce qu'il va choisir, car il est imprévisible. Il peut amener un côté spectaculaire. »

« Ne me comparez pas à Mbappé, ne me comparez à personne »


Ce qui tombe plutôt bien, parce qu'après les départs de Mbappé et Bernardo Silva, l'ASM manque justement de joueurs capables d'injecter une bonne dose de magie et d'imprévisible pour emballer des rencontres au rythme un peu convenu. C'est précisément ce que Baldé a tenté de faire face à Leipzig en C1 cette semaine, en multipliant les provocations balle au pied, adressant déjà des centres plutôt bienvenus pour ses partenaires, qui manquaient malheureusement de présence dans la surface adverse. Un premier aperçu prometteur du football de Keita Baldé, alors que l'ailier sénégalais ne s'est vu offrir que quinze minutes de jeu. Sans doute de quoi lui permettre d’espérer étrenner une première titularisation sous le maillot rouge et blanc face à Strasbourg, ce samedi.


Reste encore à voir comment Jardim va intégrer le Sénégalais à sa tambouille tactique. Mercredi, il l'a fait entrer à gauche de son 4-2-3-1, en remplacement de Diakhaby. Mais Keita est aussi parfaitement capable d'évoluer en retrait d'une pure pointe, dans un système à deux attaquants qu'on sait cher à Jardim, dont le module fétiche en Principauté reste le 4-4-2. C'est d’ailleurs dans une formation en 3-5-2 que Baldé avait évolué à la Lazio en fin de saison dernière. En soutien d'Immobile, il avait réalisé une fin d'exercice 2016-2017 en boulet de canon, inscrivant notamment huit buts lors de ses cinq derniers matchs. Nul doute que le profil mobile du Sénégalais se marierait ainsi très bien avec les talents de buteur compulsif de Radamel Falcao.


À une condition : que Jardim parvienne à gérer la concurrence et les susceptibilités de son vestiaire. Car l'ASM a du beau monde devant : Diakhaby, Ghezzal, Rony Lopes... Mais aussi et surtout ce bon vieux Stevan Jovetić, venu se relancer sur le Rocher. Il y a une semaine, face à Nice, c'est le Monténégrin qui avait été choisi pour remplacer à l'heure de jeu Radamel Falcao. Un changement à la suite duquel Keita avait tiré une tronche des mauvais jours. Car le Sénégalais sait ce qu'il vaut et compte bien définitivement faire décoller sa carrière du côté de Monaco : « Ne me comparez pas à Mbappé, ne me comparez à personne... J'ai mon propre style... Si j'ai cette étiquette de "phénomène", c'est que j'ai beaucoup travaillé dans ma carrière. » Ça promet.

Par Adrien Candau Propos de Keita Baldé et Omar Daf issus de L’Équipe
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier