Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // La pépite du week-end
  2. //
  3. //

Bakkali, un triplé et une première cape

Ce week-end, un joueur a illuminé la scène aux Pays-Bas. Il s'appelle Zakaria Bakkali, il a 17 ans, et il a inscrit un sublime triplé avec le PSV Eindhoven face au NEC Nimègue. Coïncidence, il sera mercredi soir sur le banc face à l'équipe de France, pour sa toute première cape avec les Diables rouges.

Modififié
Il a autant de «  k » dans son nom et prénom que de buts en Eredivisie. Zakaria Bakkali, 17 ans, a éclaboussé la deuxième journée de championnat néerlandais de sa classe, ce week-end. L'adversaire ? Le NEC Nimègue, pas forcément le plus redoutable des opposants. Mais peu importe l'envergure de l'adversaire, tant la prestation du jeune Belge a été impressionnante. On joue la 6e minute de jeu. Bakkali, pour sa deuxième apparition en Eredivisie (il avait joué 76 minutes lors de la première journée, sans marquer), reçoit le ballon à l'entrée de la surface. Il se l'emmène sur son pied gauche et évitant le défenseur, et fusille le gardien adversaire d'une frappe du gauche qui heurte la barre avant d'entrer dans les filets. 1-0, et premier but en championnat pour ce joueur qui évoluait la saison dernière avec les jeunes du PSV. Rassasié ? Tu parles. Dès l'entame de la seconde période, Bakkali, à l'entrée de la surface, enveloppe un ballon du pied gauche pour trouver le petit filet opposé. 2-0. Pas maladroit avec sa patte gauche, le gamin. Et encore… On n'avait pas encore vu son pied droit. À dix minutes du terme, le Belge élimine un joueur sur l'aile, puis un deuxième avec une feinte, et expédie une merveille du pied droit dans la lucarne opposée. « C'est absolument brillant, c'est juste magique ! Il n'y a absolument aucun doute : une étoile est en train de naître sous nos yeux » affirme, émerveillé, le commentateur anglais de la rencontre. Un triplé pour son premier match à domicile parmi les pros. Effectivement, on peut difficilement faire mieux, pour se présenter.

Maroc ou Belgique ?

Zakaria Bakkali n'en est cependant pas à son premier coup d'essai. Trois jours avant ce triple exploit face au NEC Nimègue, il avait déjà brillé lors du tour préliminaire de Ligue des champions face au Zulte Waregem. Signe du destin, c'est justement lors de ce match retour, disputé « chez lui » , en Belgique, que Bakkali inscrit son tout premier but professionnel. Un moment particulier pour lui, qu'il a toutefois eu à peine le temps de savourer. En effet, dès le lendemain, Marc Wilmots le convoque pour la toute première fois en équipe nationale belge, pour le match amical à disputer contre l'équipe de France mercredi. Une convocation importante puisque Bakkali n'a pas encore réellement choisi entre la sélection belge et la sélection marocaine. « Mon cœur ne sait pas, c'est du 50-50. Mais ma raison penche pour la Belgique. J'aurai plus de chances de jouer le Mondial et l'Euro » avait-il affirmé la veille de sa convocation, avant de préciser : « Si je suis appelé chez les Diables rouges, j'irai. Mais je ne dois pas encore choisir définitivement vu que c'est un match amical » .

Marc Wilmots, quant à lui, est convaincu de l'énorme potentiel du joueur, et a été conforté dans son idée lorsqu'il a vu Bakkali devenir le plus jeune joueur de l'histoire à inscrire un triplé en Eredivisie. « Je ne vais évidemment pas le forcer, mais j'aimerais vraiment qu'il passe trois jours avec nous, pour voir » a affirmé le sélectionneur. Avec les Diables rouges, Bakkali a déjà fait toutes les équipes de jeunes : U15, U16, U17, U21, pour un total de 17 pions en 23 capes. On comprend donc pourquoi Wilmots aimerait l'enrôler, notamment en vue du Mondial 2014. Mais avant de penser à un éventuel Mondial, Bakkali doit se concentrer sur sa saison au PSV. Et celle-ci est plutôt bien partie, donc, puisque le joueur vante déjà 4 buts en 320 minutes disputées, soit un but toutes les 80 minutes. De quoi faire immédiatement oublier un autre Belge, Dries Mertens, parti au Napoli. Ou comment remplacer un petit Belge (1m69) par un autre Belge, encore plus petit (1m64).

En équipe première à 16 ans


Avant de débarquer au PSV, Zakaria Bakkali a fait ses gammes en Belgique. L'attaquant est né en 1996 à Liège, et n'a donc pas connu les exploits d'Enzo Scifo lors du Mondial américain de 94. Dès l'âge de 8 ans, il intègre les jeunes du club local, Liège, avant de rejoindre, dès l'année suivante, le grand club de la ville, le Standard. Il reste là-bas trois années et est repéré par les émissaires du PSV, qui le recrutent alors qu'il n'a que 12 ans. Bakkali grandit alors là-bas, avec d'autres jeunes joueurs talentueux, et obtient une promotion avec l'équipe première à la fin de la saison 2012/13, alors que son passeport indique 16 balais. Il est amené sur le banc pour un match de championnat, le 2 mars 2013, face au VVV Venlo. Il ne rentre toutefois pas sur la pelouse, se contentant d'assister du banc à la victoire des siens, 2-0. En revanche, avec les jeunes du PSV, le bien-nommé « Jong PSV » , il brille, pratiquement chaque week-end. Il plante un doublé lors d'un carton 8-1 contre le Jong NAC Breda, puis est décisif lors du succès 4-3 face au Jong Utrecht. Les dirigeants du club d'Eindhoven, en accord avec Phillip Cocu, l'entraîneur de l'équipe première, en sont alors convaincus : Bakkali est déjà suffisamment mature pour intégrer l'équipe des grands.

Pendant l'été, le PSV perd donc Mertens, mais aussi Lens (Dynamo Kiev) et Strootman (Roma), ce qui contraint Cocu à miser sur de nouveaux éléments. Parmi eux, il est impressionné par Bakkali, qu'il imagine parfaitement comme le partenaire d'attaque de deux autres jeunes éléments : Wijnaldum, 22 ans, et Locadia, 19. Sans oublier Memphis Depay, 19 ans lui aussi. Les premières impressions donnent raison au coach, qui titularise Bakkali dès les premiers matchs officiels de la saison. Le triplé du joueur face au NEC Nimègue lui donne raison. « Pour moi, le football est un jeu, affirme le petit Bakkali. Tout le monde prétend que je dois garder les pieds sur terre et je le fais. Nous avons une bonne équipe avec beaucoup de jeunes joueurs, qui peut participer à la lutte pour le titre » . Pour lui, les échéances se rapprochent. Mercredi soir, il pourrait connaître son grand baptême avec les Diables rouges face à l'équipe de France. Puis, dans une semaine, il sera question de Ligue des champions, face au Milan AC. De quoi, vraiment, entrer par la grande porte.

Eric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 10
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 9
Partenaires
Olive & Tom Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi