En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 13 Résultats Classements Options

Bafé Gomis revient sur son malaise

Modififié
Plus de peur que de mal.

Frayeur mercredi soir à White Hart Lane lorsque Bafé Gomis s'effondre sur la pelouse à la 12e minute de TottenhamSwansea (3-2, 28e journée de Premier League). Une scène qui rappelle aux supporters des Spurs la crise cardiaque de Fabrice Muamba en mars 2012 lors d'un Tottenham – Bolton. Mais rien de grave pour l'ancien attaquant lyonnais, victime d'un simple malaise vagal. Ce jeudi sur Twitter, Gomis a souhaité rassurer ses supporters, il explique également la cause de son malaise.


« Je voulais vous rassurer au sujet de mon état de santé. Ce malaise faisait plus peur à voir qu'il n'était dangereux et je me sens bien maintenant. »


« J'ai été sous pression et très fatigué ces derniers jours à cause de l'état de santé de mon père, qui m'a obligé à faire quelques aller-retour en France. »


« J'étais déçu de ne pas pouvoir aider mes coéquipiers, mais tout est rentré dans l'ordre maintenant. »


« Je voulais aussi vous remercier pour votre soutien et vos messages. »

Un Mars et ça repart ! MF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 17:42 292€ à gagner avec Nice & Schalke 04 Hier à 17:56 Le Vicenza Calcio officiellement en faillite 6
Hier à 15:02 Ronaldinho : « Je vous remercie, de tout mon cœur et de toute mon âme » 22 PODCAST - Football Recall Épisode 2: Neymar, Kebab et Arabie Saoudite 12 Hier à 11:49 Deux joueurs de Boca Juniors accusés d'agression 17
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
mercredi 17 janvier 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 16 mercredi 17 janvier Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 7
À lire ensuite
Zaza met sa barbe en jeu