Ayache : « L'équipe de René a du culot »

William Ayache a joué à Marseille et à Montpellier. Celui qui commente actuellement les matchs pour Foot + était aussi du dernier trophée glané par Montpellier (si l'on excepte une coupe intertoto en 2000). Bref, un témoin clé.

Modififié
0 0
William, tu as gagné la Coupe de France 90 avec Montpellier. C'était comment ?


C'était un super évènement. Il faut l'avoir vécu pour comprendre. Ca se construit étape par étape. Le championnat, c'est du long terme et de fait, ça ne peut concerner que certaines équipes, une élite. La Coupe, c'est différent, c'est 6 matchs, avec une intensité qui va crescendo parce qu'on se met à y croire avec tout ce que cela comprend niveau émotion. C'est idéal pour fédérer autour de l'équipe, dans toute la région. Nous, par exemple, c'était le premier trophée de Laurent Blanc. De son passage au club, c'est immédiatement ce que l'on retient.


Tu penses que l'équipe actuelle peut gagner la Coupe de la Ligue ?


Sur un match, ils n'ont rien à perdre. Ils ont l'opportunité d'avoir l'Europe en gagnant, mais ils pourront aussi l'avoir s'ils finissent sixièmes, puisque Lille et Paris sont en finale de Coupe de France. L'équipe de René est jeune, elle a du culot, de l'insouciance. Mais en face, il y a Marseille, qui a l'habitude des grands évènements. Ils vont tous jouer une finale pour la gagner. Mais à la fin, il y a quand même une équipe qui perd.


Si Montpellier garde ses jeunes pendant quelques années, ils pourront viser le titre, comme Nantes dans les années 90 ?


Peut-être, avec une autre culture parce que Nantes, c'est particulier. Mais avec la formation, le club a aussi assuré sa pérennité. Ils vont pouvoir rester au plus haut niveau. Parce que les jeunes vont rester. Il faut savoir qu'il y a une identité forte de l'Hérault dans ce club. Cette mentalité chaleureuse plaît aux joueurs. Montpellier, c'est la famille, et en même temps, on ne se laisse pas marcher sur les pieds. Loulou l'incarne parfaitement et ses fils prennent bien le relais. Et puis quand on voit que cette ville cartonne aussi avec le Rugby et le Hand, on se dit que les communautés sont à fond derrière. C'est bon signe. Le MHSC, ce n'est pas que Nicollin. C'est Girard, c'est les jeunes qui ont gagné la Gambardella, c'est Giroud qui va finir à plus de 10 buts pour sa première saison en Ligue 1... Il n'y a que Spahic qui me laisse sur ma faim. L'année dernière, c'était tout bon, mais là, il n'a pas le droit de péter les plombs comme ça.


Le favori, ça reste l'OM...


La priorité pour l'OM, c'est vraiment le championnat. Et puis le club a un encadrement d'une telle expérience qu'en cas de défaite en finale, tout le monde serait capable de se remobiliser très vite. Si Marseille gagne, j'aimerais autant que cela serve les intérêts de Gignac. S'il est décisif, ça peut être un déclic. C'est un bon attaquant. Il s'en est pris plein la gueule mais il s'est accroché. A Marseille, c'est toujours comme ça, il y en a toujours qui en prenne plus que d'autres. Mais à la fin, cela leur sert.


Ton pronostic ?


J'aimerais bien que la Coupe aille à Montpellier et que Marseille gagne le championnat. Même si Lille le mérite au vu de sa qualité de jeu. Pour revenir à la finale, si je dois donner un homme dans le match, je dirais Giroud, je me mouille.

Propos recueillis par Romain Canuti

Achetez vos billets pour l'OM maintenant !

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
La leçon Parker
0 0