1. // Côte d'Ivoire
  2. // Itw Michel Dussuyer (Partie 2)

« Avec Ebola, on nous prenait pour des pestiférés dans les aéroports »

Nommé sélectionneur de la Côte d'Ivoire en août dernier, le Français Michel Dussuyer est pour la première fois de sa carrière sous le feu des projecteurs. Entre deux cigarettes sur la terrasse de l'hôtel du Golf d'Abidjan, le successeur d'Hervé Renard a pris le temps de discuter de son expérience au Bénin, de son retour en Guinée, du virus Ebola et des ministres des Sports en Afrique.

Modififié
148 7

Malgré cet échec à Cannes, vous avez bien rebondi en prenant dans la foulée la tête du Bénin…
Ça faisait quelques mois que j'avais des contacts avec eux. Mais ça ne se faisait pas parce qu'il y avait, comme très souvent en Afrique, des divergences de points de vue entre le président de la Fédération et le ministre des Sports. Du coup, ils ont commencé les éliminatoires de la CAN avec un entraîneur local, mais ils ont pris 3-0. Derrière, tout s'est accéléré ! Je suis arrivé encore une fois dans l'urgence.

Vous avez eu des bons résultats aussi là-bas, comparativement à la qualité de votre effectif…
Le Bénin, c'était une équipe à petit potentiel. Il y avait Stéphane Sessègnon et Mickael Poté en têtes d'affiche. Mais on a quand même réalisé de belles choses. Lors des éliminatoires de la CAN, on a éliminé l'Angola, et on a même battu le Ghana à Cotonou en marquant dans les arrêts de jeu. Cela fait partie des très bons souvenirs. Mais les meilleurs souvenirs pour moi sont avant tout liés aux après-matchs, à l'ambiance, aux gens sur le bord de la route et à l'hôtel.

Vous avez l'air de quelqu'un d'assez réservé, mais vous êtes un homme de troisième mi-temps en fait ?
(Rires) Pas du tout, mais alors pas du tout. Je parlais plus des sourires et des regards que vous donnent les supporters. Quand vous avez la sensation d'avoir rendu les gens heureux, même un moment, moi ça me touche. Quand l'équipe de France a de mauvais résultats, il y a de la déception, mais on passe vite à autre chose. En Afrique, il y a moins de substituts pour le plaisir. Il y a une émotion qui est encore plus forte, dans la victoire comme dans la défaite. La passion, elle est là, et le contexte fait que les gens sont encore plus attachés à l'équipe nationale. Le foot se vit plus intensément.

« Quand vous êtes à Conakry par exemple, vous ne pouvez plus circuler à partir de 5 heures du soir parce que les rues sont bloquées par les matchs ! » Michel Dussuyer

Qu'est-ce qui fait que les gens sont encore plus dingues de foot ici qu'ailleurs ?
Ce qui est frappant quand on voyage en Afrique, c'est de voir les gamins jouer partout, dans les rues ou sur les plages, entre deux touffes d'herbe ou des pierres. Tout le monde pratique ici, il n'y a pas la Playstation comme en Europe. Du coup, il faut faire attention à eux quand vous êtes en voiture ! Quand vous êtes à Conakry par exemple, vous ne pouvez plus circuler à partir de 5 heures du soir parce que les rues sont bloquées par les matchs ! (rires) Outre cette passion, je pense que les Africains ont des prédispositions naturelles pour le football. À leurs qualités athlétiques, il faut ajouter ce sens du rythme qu'ils ont de façon innée. Il faut bien voir : il n'y a pas un Africain qui danse mal ! Toute cette coordination, cette maîtrise, cette science du tempo entre plus tard en relation directe avec la qualité technique et gestuelle d'un joueur. C'est un capital incroyable.

C'est aussi quelque chose qui rend les footballeurs africains particulièrement attractifs sur le marché… Plus que jamais, les jeunes joueurs s'exportent, par tous les moyens. Tous rêvent d'Europe, mais beaucoup se font arnaquer par des agents véreux qui leur promettent monts et merveilles, avant de les abandonner…
Il y a beaucoup de choses à dire sur le sujet. Il y a un attrait si fort de l'Europe, qui représente l'argent, la reconnaissance, les contrats, la Ligue des champions, que c'est facile de jouer de leur crédulité. Les jeunes se reconnaissent dans la réussite de leurs compatriotes qui atteignent le très haut niveau. Et il y a des aspects sociaux aussi : la famille pousse le joueur à partir, car elle mise sur lui, elle veut bénéficier plus tard des revenus qu'il pourra tirer de son talent. Tout cela pousse les joueurs à partir à l'aventure sans s'entourer des garanties nécessaires. Notamment auprès d'intermédiaires qui n'ont d'agents que le nom. Après, c'est comme partout, c'est pas que le foot. Il y a des gens qui vivent sur le dos de la naïveté humaine depuis toujours. Les passeurs qui embarquent les migrants sur des navires de fortune et qui s'en foutent, ils sont pas mal aussi…

Pour en revenir aux terrains, votre histoire s'est mal terminée avec le Bénin. Après son élimination au premier tour de la CAN 2010, l'équipe a été accusée par la Fédération de ne pas être assez patriote, avant d'être dissoute…
Oui, c'était un problème de primes à l'origine, comme ça arrive tout le temps en Afrique. Les fédérations ne veulent pas s'occuper du problème en amont. Du coup, on découvre le problème lors des rassemblements, et plus le temps passe, plus la pression monte et plus les camps s'opposent. Concrètement, les joueurs ont revendiqué leurs primes de match, mais cela n'a pas plu à Sébastien Ajavon (un homme politique béninois actuellement candidat à la présidentielle, ndlr) qui a décrété du jour au lendemain que les joueurs n'étaient pas patriotes. L'équipe a été dissoute dans sa totalité, du jour au lendemain. Vous essayez de construire quelque chose pendant des années, et soudain, quelqu'un débarque pour taper dans le château de sable et tout détruire. C'est très choquant. L'équipe a eu beaucoup de mal à se relever de cette décision. Au début, les joueurs ont été suspendus, et remplacés par des joueurs locaux. Mais leur niveau était si bas, que la fédération a du faire de nouveau appel aux expatriés, six mois après. Seulement, ils n'étaient pas plus patriotes que six mois plus tôt ! (rires) Je garde un goût amer de cette fin. Avec le Bénin, on n'avait pas de grosses ambitions, mais au moins, on avait une vraie progression. On a pris le premier point de l'histoire du pays en phase finale de CAN. On était sur une bonne dynamique, on avançait. C'est dommage.

« À Conakry, on devait respecter des mesures d'hygiène et faire passer des discours auprès de la population, car une partie des gens refusaient de croire qu'Ebola existait. Il y a même eu des gens d'une équipe sanitaire qui venaient diffuser l'information dans les villages qui ont été tués… C'est dire. » Michel Dussuyer

Le seul point positif de cette éviction, c'est que cela vous a permis de retourner par la suite en Guinée, où vous êtes très apprécié. Vous êtes restés cette fois plus de cinq ans à la tête du Sily…
Oui, j'avais laissé un bon souvenir de mon premier passage, donc les choses se sont faites simplement. J'ai prolongé deux fois, j'ai eu une belle longévité, même s'il y avait des désaccords comme toujours entre la Fédération et le ministère. Mais bon, même si j'ai connu deux présidents et trois ministres, je leur ai survécu (rires). C'est assez rare pour être souligné.

Vous avez aussi survécu à l'épidémie d'Ebola…
Moi, personnellement, je n'ai pas été trop effrayé, puisque j'étais basé dans la capitale et que le foyer d'Ebola était près de la frontière, à plus de 700 kilomètres. À Conakry, il y avait des mesures d'hygiène à respecter et des discours à faire passer auprès de la population, car une partie des gens refusaient de croire qu'Ebola existait. Il y a même eu des gens d'une équipe sanitaire qui venaient diffuser l'information dans les villages qui ont été tués… C'est dire. Après, beaucoup de choses ont été déformées. C'est le prisme des médias, vous le savez aussi bien que moi. Tant que ça n'avait pas touché l'Europe, ça restait confidentiel, on en parlait un petit peu, mais avec condescendance. Quand il y a eu un premier cas en Espagne, là c'est devenu le buzz ! L'information a pris de l'ampleur dans des proportions anxiogènes qui dépassent la réalité même.

Dans quelle mesure votre travail a-t-il été touché ?
On nous a empêchés de disputer les matchs à Conakry, on devait jouer à Casablanca sur terrain neutre. Cela passe encore. Mais le pire, c'était le climat de défiance des clubs européens qui demandaient aux joueurs de ne pas se rendre en sélection. Il ne faut quand même pas abuser ! Les joueurs sont en Europe, ils prennent un billet d'avion pour jouer au Maroc et repartent dans leur club. Donc où est le risque ? C'est le vrai problème que l'épidémie a posé : par association d'idées, tous les Guinéens ont commencé à être traités comme des pestiférés. Moi, j'avais pas envie de choper Ebola, les joueurs de l'effectif non plus. On prenait des mesures au quotidien pour se surveiller les uns les autres. Mais ce que les gens oublient, c'est qu'en plus, Ebola n'est transmissible qu'à partir du moment où la maladie s'est déclenchée, ça ne marche pas en période d'incubation. C'était encore plus « facile » à gérer, on prenait la température de tout le monde matin et soir, s'il y avait de la fièvre, on écartait la personne. Mais visiblement, ça ne suffisait pas. Quand on allait à l'étranger, on nous mettait de côté à l'aéroport, on nous habillait d'une combinaison de pied en cap. Des pestiférés, quoi...

« Le plus important pour moi, ce n'est pas seulement de gagner des titres, c'est aussi de bien vivre. Et il se trouve que je suis très heureux en Côte d'Ivoire pour l'instant. Le retour en Europe, ce n'est pas pour tout de suite. » Michel Dussuyer

Sur un plan plus sportif, l'expérience guinéenne s'est terminée en eau de boudin avec ce quart de finale du championnat d'Afrique perdu 3-0 contre le Ghana, sans la manière…
Ce match fait partie de ceux que je déteste le plus, ces défaites où on ne fait rien. C'est un gros regret. Même si on perd, j'aime que mes équipes montrent quelque chose, mais là, c'était le trou noir. On se complique la tâche d'entrée avec des erreurs individuelles flagrantes. Cela ne pardonne pas face à une équipe comme le Ghana... Après, même si ça n'excuse pas tout, il faut aussi dire qu'on n'a pas pu préparer le choc comme on le voulait. On a eu du retard la veille avec l'avion, on a attendu toute la journée dans le hall, on a pu s'installer seulement à 21 heures à l'hôtel. Le Ghana, eux, ils étaient mieux reposés.

Les problèmes d'organisation sont récurrents sur le continent…
Oui, dans les pays où je suis passé, j'ai eu des problèmes de tout poil (rires). Cela peut être des problèmes de transport, local, international, de réservation d'hôtel. Mais bon, au moins, ça pousse à s'adapter. L'adaptation, en Afrique, c'est le maître mot. En Côte d'Ivoire, c'est différent, l'organisation est d'un autre niveau. Mais j'ai quand même gardé mes vieux réflexes, je suis toujours derrière les gens à demander : « Ça a été fait ça ? Et ça, ça a été fait ? » Les gens ici pensent que je n'ai pas confiance, mais c'est plus fort que moi !

C'est un réflexe de vieux briscard. Après plus de dix ans passés en Afrique, est-ce que vous avez quelque part l'impression d'avoir ouvert la voie aux entraîneurs français qui sont nombreux aujourd'hui sur le continent ?
Je ne pense pas avoir une grande influence sur le phénomène, je crois surtout que c'est une conséquence de la saturation du marché du travail en France. Il y a une quarantaine de clubs pros, une soixantaine avec les équipes de National, la demande est stable, et l'offre s'étend. Beaucoup d'entraîneurs sur le marché font le choix de l'Afrique pour trouver du travail. C'est plus facile que dans d'autres pays, en raison de nos liens culturels et historiques.

Vous ne vous sentez pas un peu précurseur quelque part ?
Je ne sais pas si je suis précurseur. En tout cas, je fais mon bonhomme de chemin. Le plus important pour moi, ce n'est pas seulement de gagner des titres, c'est aussi de bien vivre. Et il se trouve que je suis très heureux en Côte d'Ivoire pour l'instant. Le retour en Europe, ce n'est pas pour tout de suite.

Dans ce cas, que peut-on vous souhaiter pour le futur ?
Je dirai d'atteindre mes objectifs, qui sont nombreux, entre la défense du titre de la CAN et la qualification à la Coupe du monde. J'ai très envie de rejouer la Coupe du monde. Et peut-être aussi pouvez-vous me souhaiter de longues années en Afrique encore. Mais ça, seul l'avenir nous le dira !

Propos recueillis par Christophe Gleizes et Barthélémy Gaillard, à Abidjan
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

" À leurs qualités athlétiques, il faut ajouter ce sens du rythme qu'ils ont de façon inné. Il faut bien voir : il n'y a pas un Africain qui danse mal ! "

Sérieux ?????
"À leurs qualités athlétiques, il faut ajouter ce sens du rythme qu'ils ont de façon inné. Il faut bien voir : il n'y a pas un Africain qui danse mal ! "

Sérieux?????
Message posté par Mirko
"À leurs qualités athlétiques, il faut ajouter ce sens du rythme qu'ils ont de façon inné. Il faut bien voir : il n'y a pas un Africain qui danse mal ! "

Sérieux?????
"les Africains ont des prédispositions naturelles pour le football. À leurs qualités athlétiques, il faut ajouter ce sens du rythme qu'ils ont de façon inné. Il faut bien voir : il n'y a pas un Africain qui danse mal !"

Bestclic, Ruud, tamanoir, xavlelimité, readmymind et autres fétichistes, une réaction?


Ouais ça existe encore ce genre de réflexe,idées préconçues en 2016. Et le mec travaille en Afrique depuis plus de 10 ans...
Je ne vois pas ce qui vous choque. Ce n'est pas un argument racial. Les mecs en Afrique apprennent sûrement mieux à se servir de leurs corps que nous, avachis devant la télé. Ils le font au quotidien, parce qu'ils ont rarement accès à certains outils de confort, il est donc logique qu'ils développent mieux leur gestuelle.

Quand un mec va écrire que les kényans sont meilleures en endurance, vous allez aussi crier au cliché raciste? Alors que les mecs se tapent un semi-marathon minimum tous les jours ne serait ce que pour aller à l'école, il est donc normal que leur corps se soit adapté et qu'ils aient des dispositions.

Pendant tout l'interview, le mec parle environnement, pas de théorie raciale moisie, type phrénologie.

Bref, je peux comprendre que les propos de Sagnol puissent prêter à confusion (même si moi je ne les ai pas perçu comme nauséabonds : j'avais le sentiment qu'il critiquait plus le travail de sélections des jeunes à être amenés à jouer pros, ou leur formation, qui privilégie la force physique et l'endurance chez le joueur originaire d'Afrique).

Je peux le comprendre car sa phrase est dans le meilleur des cas maladroites, dans le pire des cas pleine de clichés douteux. Mais dans le cas présent, pas besoin de lire entre les lignes : ces propos ne véhiculent aucun cliché, même sortis du contexte.

Ah oui, c'est le mot "inné" qui vous dérange. Voilà, ce mot est mal employé, on ne nait pas avec le sens du rythme, mais bon il ne vous faut pas grand chose
DoutorSocrates Niveau : CFA
Ouais les gars, franchement, calmez-vous. Ce n'est pas être raciste que de reconnaître des différences de culture, culture s'étant même imprégnée au fil des siècles dans les corps, bref... Il existe des différences entre les pays, les continents, les régions du monde et tant mieux. Allez une fois en Afrique et vous verrez que beaucoup de gens vivent. réfléchissent, bougent différemment qu'en Europe occidental et que ce n'est pas qu'une question de pouvoir d'achat. Et tant mieux!!! Vous croyez vraiment qu'on a le meilleur modèle et qu'on devrait l'appliquer à tout le monde et qu'ils sont simplement ultra malheureux de ne pas être exactement comme les occidentaux? Je trouve ce néo-colonialisme de l'uniformisation de l'humanité bien plus dangereux que le fait de soulever certaine différence, qu'elles soient avérées ou fausses, mais dans le respect et l'amour de l'autre, comme le fait très bien l'homme interviewé dans cet article. Sur ce, bonne nuit.
Hier à 16:19 Pronostic France Espagne : jusqu'à 460€ à gagner sur le match amical des Bleus ! Hier à 20:00 Une maison close comme sponsor 17
Hier à 17:48 Knockaert joueur de l'année ? 12 Hier à 16:54 Le Real s'intéresse à un nouveau prodige brésilien 21 Hier à 15:39 La nouvelle folie capillaire de PEA 17
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:51 Une merguez de gardien en D2 algérienne 5 Hier à 13:45 Justin Kluivert régale en U19 5 Hier à 11:54 Sauvetage héroïque en D3 anglaise 6 Hier à 11:52 Hatem intime, épisode 2 76 Hier à 11:43 Luís Fabiano exclu pour un coup de boule imaginaire 12 Hier à 10:36 En Allemagne, une mascotte attaque un arbitre 8 Hier à 09:38 La belle enroulée au Costa Rica 5 Hier à 09:24 Superbe arrêt contre quatre attaquants 3 Hier à 09:02 Barzagli pris la main dans la discothèque 24 Hier à 08:33 Hazard accepte de négocier avec le Real 57
dimanche 26 mars Hatem Ben Arfa fait le point sur sa situation au PSG 63 dimanche 26 mars Fatma Samoura dément les rumeurs de dissolution du comité d'éthique de la FIFA 5 dimanche 26 mars Medel demande sa femme en mariage avec un avion 17 dimanche 26 mars Zubizarreta veut San Iker à l'OM 29 dimanche 26 mars Verratti veut rester à Paris 46 dimanche 26 mars Thiago Silva souffre du genou 24 samedi 25 mars Toni Kroos regarde plus son frère que le Bayern 25 samedi 25 mars La panenka syrienne à la dernière seconde 13 samedi 25 mars 50 heures de match pour les 50 ans de l'ASNL 4 samedi 25 mars La Chine veut Gameiro 14 samedi 25 mars Pronostic Luxembourg France : Analyse, prono et cotes du match des Bleus 2 samedi 25 mars Le golazo de Zaha 5 samedi 25 mars Des fans de San Diego veulent appeler une équipe Footy McFooty Face 7 samedi 25 mars Passe magique et inutile de Bale 7 samedi 25 mars Gros tacle et jambe cassée pour Seamus Coleman 6 vendredi 24 mars Kevin Kurányi prend sa retraite 20 vendredi 24 mars Shaqiri s'amuse à l'entraînement vendredi 24 mars Une pièce à l'effigie de Pavel Nedvěd 14 vendredi 24 mars Rosario tient-il son nouveau Messi ? 25 vendredi 24 mars Beckenbauer interrogé dans l'enquête pour corruption 6 vendredi 24 mars Quand Griezmann tremble devant Mbappé 35 vendredi 24 mars Vers une réforme de la Ligue des champions dès 2021 ? 66 vendredi 24 mars Superbe lob de Neymar 18 vendredi 24 mars Le raté d'Otamendi jeudi 23 mars 317€ à gagner avec Italie & Serbie 2 jeudi 23 mars Huntelaar de retour à l'Ajax ? 29 jeudi 23 mars Un match suspendu à la suite de l'agression d'un juge de ligne 8 jeudi 23 mars Arda vers Arsenal ? 39 jeudi 23 mars De la cocaïne Messi découverte au Pérou 14 mercredi 22 mars Le missile en lucarne de Podolski 19 mercredi 22 mars Quand Kylian Mbappé va aux cages 19 mercredi 22 mars Une réforme de la réglementation des transferts ? 21 mercredi 22 mars SO FOOT CLUB - Spécial Coupe de France mercredi 22 mars Deniz Aytekin ne sera pas suspendu 20 mercredi 22 mars Monaco aurait refusé 110 millions pour Mbappé 110 mercredi 22 mars L'agent de Lacazette nie avoir rendu visite à l'Atlético 50 mercredi 22 mars Une vidéo anti-Wenger embarrassante 39 mercredi 22 mars Un lob soyeux au Chili 2 mercredi 22 mars Rooney de plus en plus proche d'Everton 43 mardi 21 mars Baston entre parents pendant un match de jeunes à Majorque 20 mardi 21 mars La praline de Novick 5 mardi 21 mars En cas de montée en L2, Chambly jouerait au Mans 11 mardi 21 mars David James voit Joe Hart à la Juve 34 mardi 21 mars Bizutage en règle pour les néo-Bleus 17 mardi 21 mars Courtois n'ira pas au Real 30 mardi 21 mars Sven Kums expose ses photos Instagram 15 mardi 21 mars La boulette du gardien de San José 5 mardi 21 mars Schweinsteiger à Chicago 26 lundi 20 mars Un arbitre ghanéen suspendu à vie 21 lundi 20 mars Une équipe de D2 agressée à son hôtel 9 lundi 20 mars Jallet en renfort 41 lundi 20 mars Gago écrase son adversaire 11 lundi 20 mars Florentin et Mathias Pogba font le show à la télé 26 lundi 20 mars Le capitaine de Derry City retrouvé mort 12 lundi 20 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 30e journée 5 dimanche 19 mars Rabiot relève le PSG 1 dimanche 19 mars Draxler donne l'avantage au PSG 2 dimanche 19 mars Lacazette ouvre le score au Parc 1 dimanche 19 mars Le caramel de Griezmann 8 dimanche 19 mars Quand le match Chambly-Marseille Consolat dégénère 20 dimanche 19 mars Le coup franc magistral de Mertens 10 dimanche 19 mars Pronostic PSG Lyon : jusqu'à 600€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 dimanche 19 mars Puni, il doit nettoyer les sièges du stade 14 dimanche 19 mars Un joueur ghanéen se trahit en interview 6 samedi 18 mars Les Ultramarines rendent hommage à Triaud, qui craque un fumigène 9 samedi 18 mars La bataille du ciel pour Wenger 15 samedi 18 mars La femme de Michael Essien rachète un club de D3 italienne 6 samedi 18 mars Un gardien complètement fou en Angleterre 8 samedi 18 mars Yaya Touré à United ? 15 samedi 18 mars Fernandão se fracture le bras vendredi 17 mars Une statue parodique de Peter Lim aux Fallas de Valence 3 vendredi 17 mars Golazo en Copa Libertadores 4 vendredi 17 mars Crystal Palace veut garder Sakho 12 vendredi 17 mars Le musée de la FIFA se sépare de la moitié de ses collaborateurs 10 vendredi 17 mars 211€ à gagner avec Monaco & Naples jeudi 16 mars Les buts de Roma - Lyon 1 jeudi 16 mars Les Aigles noirs à la fête 2 jeudi 16 mars La Ligue 1 aura bientôt son naming 51 jeudi 16 mars Pendant ce temps-là, Benzema se la coule douce au soleil 56 jeudi 16 mars À table avec Carlo Ancelotti 38 jeudi 16 mars Le triple arrêt d'Oblak contre Leverkusen 12 mercredi 15 mars Le coup de boule de Bakayoko mercredi 15 mars Leroy Sané sonne Monaco mercredi 15 mars Fabinho double la mise pour l'ASM mercredi 15 mars Le but de Mbappé mercredi 15 mars L'UJSF demande d'arrêter de filmer en tribune de presse 11 mercredi 15 mars Golazo en Uruguay 7 mercredi 15 mars Un club de D2 suédoise veut sanctionner ses joueurs qui simulent 15 mercredi 15 mars Des photos de mariage au stade d'Anderlecht 2 mercredi 15 mars Lukaku a refusé une prolongation à 140 000 livres par semaine 25 mercredi 15 mars 7000 km pour un match de D2 russe 15 mercredi 15 mars Une émission espagnole dévoile un maillot parodique du Barça 13 mercredi 15 mars Pronostic Monaco Manchester City : jusqu'à 735€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions mardi 14 mars Deux joueurs suspendus un an pour agression sur un arbitre 5 mardi 14 mars Pirlo : « Pour rivaliser, la MLS doit supprimer les restrictions de transferts » 27 mardi 14 mars Un ultra de D3 argentine tire sur des supporters adverses 24 mardi 14 mars Les candidats de l'UEFA au Conseil de la FIFA sont connus 1 mardi 14 mars Des nouvelles de Michael Essien 8 mardi 14 mars Au Brésil, un match vire au chaos total 18 mardi 14 mars Wylan Cyprien sera opéré ce mardi 14 mardi 14 mars Le bourreau d'Axel Witsel lourdement sanctionné 37 mardi 14 mars Everton veut blinder la clause de Lukaku 11 lundi 13 mars Après son carton rouge, il est rétrogradé en équipe réserve 9 lundi 13 mars Ils s'embrouillent pour tirer un péno... et le ratent 9 lundi 13 mars Wayne Shaw vend des tourtes 5 lundi 13 mars Il se balade sur le terrain avec une barre de fer 26 lundi 13 mars Yuya Kubo se balade dans la défense adverse 4 lundi 13 mars Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 29e journée 17 lundi 13 mars Reprise de folie au Kosovo 5 lundi 13 mars 299€ à gagner avec Monaco - City & Leicester - FC Sévillle lundi 13 mars Bale investit dans un pub au pays de Galles 9 lundi 13 mars Un Sénégalais tente de jeter un sort dans le but zambien 8 dimanche 12 mars La belle boulette de Navas 9 dimanche 12 mars Le but dingue de Depay 13 dimanche 12 mars Mats Hummels s'offre le tacle de l'année 15 dimanche 12 mars Wylan Cyprien revient sur sa blessure 12 dimanche 12 mars Un fan de Tottenham remercie la Croix rouge flamande 1 dimanche 12 mars L'œil de faucon d'un arbitre américain 7 dimanche 12 mars King Kazu devient le plus vieux buteur de l'histoire 8 dimanche 12 mars Un but « bumper » en Ukraine samedi 11 mars Pedro Caixinha nouveau coach des Rangers 3 samedi 11 mars Infantino appuie Čeferin contre Trump 6 samedi 11 mars Grève des arbitres au Mexique 1 samedi 11 mars Un csc ridicule au Danemark 4 samedi 11 mars Une mine en championnat tunisien 2 vendredi 10 mars Kaboré plaît en Chine 9 vendredi 10 mars En prison depuis 2010, Bruno pourrait reprendre le foot 29 vendredi 10 mars Hitzlsperger : « On ne fait pas son coming-out pour énerver les hétéros » 22 vendredi 10 mars 321€ à gagner avec PSG, Spartak & Chievo - Empoli vendredi 10 mars Zaza définitivement à Valence dès ce week-end 3 vendredi 10 mars Le stade fumi-friendly d'Orlando 9 vendredi 10 mars Un cavalier allemand trolle le BvB 3 vendredi 10 mars Le tifo fumeux de Copenhague 2 vendredi 10 mars Joe Hart ne veut pas retourner à City 16 vendredi 10 mars Gerrard bientôt dans le staff de la sélection ? 5 vendredi 10 mars La séance de tirs au but remise en question 13 jeudi 9 mars Les buts de Lyon - Roma 7 jeudi 9 mars Cruzeiro sort un maillot spécial 7 jeudi 9 mars Anthony Vanden Borre accueilli en héros en RDC 16 jeudi 9 mars L'Asie monte à son tour au créneau pour le Mondial à 48 24 jeudi 9 mars Arsenal casse sa tirelire pour prolonger Özil 26 jeudi 9 mars Xabi Alonso raccrochera en fin de saison 4 jeudi 9 mars André-Pierre Gignac enfonce Paris 38 jeudi 9 mars Neymar chambre le PSG 17 mercredi 8 mars Jérémy Mathieu se lâche dans les vestiaires 27 mercredi 8 mars Sergi Roberto abat le PSG 8 mercredi 8 mars Neymar relance tout ! 3 mercredi 8 mars Le penalty de Messi ! 2 mercredi 8 mars Kurzawa se troue pour Barcelone mercredi 8 mars Le but de Suárez d'entrée 1 mercredi 8 mars Eric Thomas détruit la FFF 2 mercredi 8 mars Everton veut retenir Lukaku à tout prix 2 mercredi 8 mars La Juventus bouillante sur Tolisso 47 mercredi 8 mars Mourinho aime Mbappé 49 mercredi 8 mars Christopher Aurier en garde à vue 35 mercredi 8 mars Un match caritatif entre des légendes françaises et italiennes 11 mercredi 8 mars BT fait monter les droits TV de la Premier League 17 mercredi 8 mars Les Parisiens discutent du match retour avec des pizzas 25 mercredi 8 mars Le président de Palerme se fait tatouer le blason du club 6 mercredi 8 mars Isco intéresse Paris 28 mercredi 8 mars Chapecoense gagne en Copa Libertadores 9 mercredi 8 mars Le Bayern trolle encore Arsenal 75 mercredi 8 mars Les Bleues remportent la She Believes Cup 13 mercredi 8 mars Pronostic FC Barcelone PSG : jusqu'à 1100€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions 8 mardi 7 mars Dortmund se positionne sur Lacazette 45 mardi 7 mars Deux rescapés de Chapecoense retenus en Copa Libertadores 3 mardi 7 mars Le Munich 1860 maintient son boycott médiatique 9 mardi 7 mars Le Roi Bendtner rejoint Rosenborg 20 mardi 7 mars Les réformes proposées par la FA jugées insuffisantes 11 mardi 7 mars Huit ans de prison pour l'ancien président de la fédé du Salvador 11
148 7