Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 9 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Liga Sagres
  3. //

Avec Casillas, le projet « Oporto » mûrit

Personne ne l'avait vu venir. Iker Casillas quitte sa Maison Blanche pour venir crécher chez les Dragons, qui s'offrent là une recrue de poids, mais aussi un changement de stratégie ambitieux.

Modififié
Début 2011. Quand Paulo Futre monte sur l'estrade devant les socios du Sporting, pour tenir un discours censé présenter le programme que réserve le candidat à la présidence Dias Ferreira pour la partie football, « el Portugués » surprend tout le monde. Il se lance dans une oraison que l'on a du mal à prendre au sérieux. « Dans l'effectif, il y aura 19 joueurs, plus un autre. Qui sera le 20e ? Le 20e, ça sera le meilleur joueur chinois du moment. Pourquoi ? Parce que si on va chercher la star chinoise, il y aura toutes les semaines des charters entiers de 400 ou 500 personnes venues de Chine. Le Sporting va toucher des commissions sur ces charters, sur les restaurants, sur les musées, etc. On va ouvrir un département du joueur chinois. Le Sporting n'a plus Cristiano Ronaldo, mais il aura le Chinois. » Malheureusement pour l'ancien vice-Ballon d'or, son idée de génie n'a pas suffi à faire élire Dias Ferreira. Mais quatre ans plus tard, il semblerait que le président du FC Porto ait décidé d'appliquer cette même théorie du Chinois à l'Espagne.

Et si, à partir de la saison prochaine, des charters entiers d'Espagnols débarquaient à l'Ouest de la Péninsule ? En attendant les supporters venus de l'Est, Pinto da Costa peut se vanter d'attirer pas mal de noms ronronnants en provenance du pays voisin, le tout grâce à l'as qu'il a pioché en mai 2014, Julen Lopetegui. Avec l'entraîneur basque, Porto a pu recruter Tello, Oliver, José Angel, Campana, Andrés… Beaucoup de jeunes joueurs que l'on n'aurait jamais imaginé porter la tunique bleu et blanc. L'été 2015 sera encore celui de l'Espagne. La seule différence, c'est que le mercato de cette année sera celui des vieux. À commencer par Iker Casillas. Oui, San Iker, 34 ans, portier aussi historique que contesté de la Casa Blanca, va poser ses valises sur le littoral portugais. Le FC Porto frappe ainsi un énorme coup sur le marché des transferts, non seulement parce qu'il signe un gros nom, mais aussi parce qu'il va à l'encontre de son idéologie, à savoir acheter inconnu et pas cher pour revendre à prix d'or. Une sacrée surprise.

Beaucoup d'Espagnols… et de Portugais !


Interrogé par la presse portugaise, Maniche, ancien joueur de la maison, n'est pas forcément d'accord avec la théorie qui veut que les Dragons agissent contre nature. « Casillas et Drogba (rumeur démentie depuis, ndlr), ce sont des recrues pour gagner, pas pour former. Et Porto a toujours été un club de gagnants, et non formateur. » Vrai, mais pas totalement. Les Dragons avaient pour habitude de piocher des joueurs en fin de formation en Amérique du Sud pour terminer de les polir avant de les lancer dans le grand bain européen dans le but de les revendre (le gardien Gudiño en est le dernier exemple). Aujourd'hui, ce sont d'ailleurs les Sud-Am' qui pâtissent en premier de l'invasion de l'invincible armada.

Car malgré les craintes des supporters les plus chauvins, qui voient d'un mauvais œil l'arrivée de Casillas, le départ de Quaresma ou toute rumeur envoyant un Espagnol chez les Dragões, cela faisait bien longtemps que le FCP ne comptait plus autant de Portugais compétitifs dans son effectif. Danilo Pereira, Ruben Neves, André André, Sérgio Oliveira et Gonçalo Paciência pour ne parler que d'eux, sont autant de Lusitaniens sur lesquels Julen Lopetegui, le « colon » , devrait compter. Ça change des matchs sans autochtones ou presque de l'année dernière. L'entraîneur espagnol semble avoir compris qu'importer trop d'éléments extérieurs lui serait préjudiciable en championnat et s'est adapté à la situation pour ne pas revivre un nouvel échec (à moins que le recrutement intra-muros ne lui ait été imposé) et c'est tout à son honneur. Malgré cela, il ne cessera de recruter dans son pays natal. C'est le marché qu'il connaît le mieux. Jardim et Luis Campos font pareil à Monaco, preuve que cela peut marcher.

Casillas... et bientôt Llorente ?


Outre la disparition progressive des Sud-Américains et le retour à la mode des produits locaux, c'est donc l'âge de certaines recrues qui interpelle. Casillas (34 ans) et peut-être Llorente si l'on s'en tient aux dernières rumeurs, ne sont plus tout frais. Ils ont toujours quelque chose à apporter sur le plan sportif, mais c'est surtout pour leur expérience et leur nom qu'ils seront utiles aux Dragons. Pour San Iker, on parle d'un statut de vice-entraîneur, juste derrière Lopetegui. Si ce rôle restera discutable tant que l'historique Hélton ne quittera pas le club, il ne fait aucun doute que le désormais ex-portier du Real aura son mot à dire dans le vestiaire. Ce choix de recrutement vieillot complète le mercato de 2014, dans le sens où il apporte à une équipe certes talentueuse mais inexpérimentée un soupçon de maturité. Car hormis Maicon, Hélton et Quaresma (qui n'est pas encore assuré de rester), ils sont peu chez les Dragons à pouvoir se targuer d'être expérimentés au plus haut niveau.

Enfin, l'aspect économique et publicitaire d'un tel recrutement n'est pas négligeable. Casillas (et donc peut-être Llorente, qui a reçu beaucoup d'offres, mais exige de jouer la C1), feront vendre bien plus de maillots que de jeunes inconnus en provenance d'un autre continent, et attireront à n'en pas douter des supporters venus d'autres horizons. Ces derniers consommeront FC Porto et, qui sait, se déplaceront au Portugal pour regarder jouer cette équipe qui attise leur curiosité. On en revient toujours aux fameux charters de ce bon vieux Paulo Futre...

Par William Pereira
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 2 heures DERNIER JOUR : 10€ offerts sans sortir la CB pour parier sur la Ligue des champions
Hier à 16:26 Une amende de 2250 euros pour Lampard 11
Partenaires
Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall