Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

AVB en veut à Abramovitch

Modififié
André Villas-Boas n'a pas oublié son licenciement de Chelsea, début mars dernier. Roman Abramovitch, qui avait déboursé 15 millions d'euros pour le faire venir, estimait alors que les résultats n'étaient pas à la hauteur de son investissement et de « son » Chelsea.

Logique et, dans les faits, le Russe avait complètement raison. Pourtant, AVB garde ce souvenir en travers de la gorge. Présent ce mardi à l'inauguration du nouveau centre d'entraînement de Tottenham, dont il est le nouvel entraîneur, il n'a pas hésité à cracher sur son ancien employeur :

« Je respecte la décision du propriétaire de Chelsea, mais je ne l'accepterai jamais. Je lui ai dit que je n'avais pas à supporter seul un échec qui n'est jamais le fait d'une seule personne. C'est lui qui était venu me chercher, il n'a pas tenu toutes ses promesses, et la décision de mettre fin à notre projet lui revient entièrement. »


Sûr que la décision revient à Abramovitch. Mais du coup, le choix Di Matteo, les victoires consécutives, la remontée en championnat, la victoire en Cup et surtout la victoire en Ligue des champions, ça lui revient aussi, non ? AP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures Usain Bolt pourrait jouer en Australie 14
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Podcast Football Recall Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible
Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 38