Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 30e journée
  3. // Parme/Juventus (1-0)

Avant Monaco, la Juve se troue face à Parme

Avant le quart de finale aller de C1, la Vieille Dame voulait faire le plein de confiance face à Parme, lanterne rouge. Mission complètement ratée. Défaite 1-0.

Modififié

Parme 1-0 Juventus

But : José Mauri (60e) pour Parme

Avec 14 points d'avance sur la Roma, la Juve est déjà championne, sauf catastrophe bien sûr. Ses matchs de championnat ressemblent donc maintenant à des entraînements pour la Ligue des champions. Le moyen pour Allegri de faire tourner son effectif, de tester des nouveaux schémas, bref, de peaufiner son équipe pour être au top le jour J. Mais aujourd'hui, l'entraîneur des Bianconeri est allé un peu trop loin dans le délire. Sans ses cadres, la Juve n'a jamais réussi à prendre le dessus sur la lanterne rouge. Parme a cru en ses chances et s'est donné les moyens d'aller détrôner l'incontestable leader de Serie A. Même face à une Juve bis, c'est une énorme surprise. Ça faisait longtemps qu'on ne les avait pas vus sourire, les Parmesans. Longtemps qu'on n'avait pas vu Donadoni lever le poing en l'air. Et ça, ça leur fera peut-être oublier, au moins le temps d'une soirée, tous les malheurs qu'ils ont connus en cette saison maudite.

L'échauffement…


Tévez, Pirlo, Barzagli et Buffon au repos. Pogba blessé. Coman, Sturaro et Storari à l'essai. La Vieille Dame, remaniée, n'arrive pas à prendre la mesure de Parme, comme elle a l'habitude de le faire. Les premières incursions sont d'ailleurs à mettre sur le compte des banqueroutiers. Un ballon en cloche et un retourné acrobatique complètement foiré de Ghezzal dès les premières minutes de jeu. Un autre crochet et un tir dangereux de Belfodil à la 21e minute. Les Parmesans entrent bien dans le match. Mais petit à petit, la Juve commence à contrôler le ballon, à combiner autour de la surface adverse, et à se faire menaçante. La première frayeur vient de la crête de Vidal. Ce n'est pas de sa coupe de cheveux dont nous parlerons, mais bien d'une reprise de la tête qu'il tape à bout portant à la 31e sans trouver mieux que les gants de Mirante. Le deuxième et dernier frisson de cette première période est pour Coman. Juste avant la mi-temps, le petit Français élimine son vis-à-vis, mais n'arrive pas à bien ajuster son tir du pied gauche. C'est à peu près tout pour cette première période, avare en occasions, s'apparentant plus à un échauffement qu'à une réelle opposition.

… et la dure réalité du terrain


Mais la Juve passe en mode « un but et vite » dès la 45e minute. Histoire de dire que la rigolade a assez duré. Padoin et Lichtsteiner se positionnent beaucoup plus haut sur le terrain. La défense bianconera se fait de plus en plus pressante et agressive. La faute de Chiellini sur José Mauri, quand ce dernier lui met un petit pont, en est le meilleur exemple. Le seul problème, c'est que la Juve laisse pas mal d'espaces dans son dos et qu'elle s'expose aux attaques placées des Parmesans. Et ça, ça ne pardonne pas. Même contre la lanterne rouge.


Sur leur première vraie occasion construite à la 60e, les joueurs de Donadoni trouvent l'ouverture. Un bon travail de Belfodil sur le côté droit et un centre en retrait pour José Mauri qui n'a plus qu'à finir. 1-0 pour les Ducali. Stupeur et joie à Ennio-Tardelli. Personne ne comprend ce qui se passe. Même pas les supporters parmesans. Allegri fait entrer Morata, Pepe et le tout jeune Vitale. La Vieille Dame pousse, se livre encore un peu plus, mais n'arrive pas à faire craquer des Parmesans fiers et volontaires. Leur défense tient bon jusqu'à la 95e, et Donadoni peut exulter. Jardim, lui aussi, doit certainement sourire. C'est une bonne nouvelle pour Monaco, même si la Juventus n'aura clairement pas le même visage avec Buffon, Barzagli, Pirlo et Tévez.

⇒ Résultats et classement de Serie A

Par Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Tsugi
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24