Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 17e journée
  3. // Auxerre/Niort

Auxerre sous tension

À la traîne en Ligue 2, l’AJ Auxerre traverse également une crise sans précédent avec ses supporters qui lui reprochent une gestion désastreuse depuis un an et demi. De quoi rendre la situation encore plus électrique.

Modififié
Qu’il paraît loin le temps de la Champions League pour les Auxerrois. Celui des déplacements à Milan, Madrid ou encore Amsterdam. Aujourd’hui, l’AJA végète en Ligue 2 et lutte même pour le maintien (avec un seul point d’avance sur le premier relégable). Et histoire de ne rien arranger, ses plus fervents supporters sont en conflit ouvert avec la direction du club. Pour comprendre l’origine de cette situation, il faut remonter au dernier match de la saison dernière, contre Montpellier. Officiellement relégué, Auxerre affronte le futur champion de France et plusieurs incidents éclatent pendant la rencontre. Mécontents de la descente et de la gestion du club par Gérard Bourgoin, les supporters jettent balles de tennis, kiwis et rouleaux de PQ sur le terrain occasionnant l’interruption de la rencontre pendant de longues minutes. Des fumigènes sont également allumés, et l’un d’eux finit sa course sur la pelouse. La tribune des supporters auxerrois est finalement évacuée par les CRS.

Dialogue de sourds ?

De « graves événements » pour la Ligue de football professionnel (LFP) qui décide d’infliger un match à huis clos à l’AJA. En guise de sanction, la direction du club a également pris plusieurs mesures à l’encontre des Ultras Auxerre (UA) et des Blue Angels (BA), groupes de supporters occupant la tribune Leclerc et considérés comme responsables des débordements : retrait des locaux jusqu’alors prêtés par le club, cloisonnement du kop par des bâches plastique séparant les ultras du reste de la tribune, double palpation à l’entrée de la tribune et interdiction de faire entrer des banderoles sans l’accord préalable de la direction. Des mesures mal perçues par les ultras : « La préfecture a préconisé, mais pas obligé, certaines mesures dont la double palpation. Et à la rigueur, c’est presque logique, puisque c’est fait dans pas mal d’autres stades français. Mais le fait que ça ne soit qu’en tribune Leclerc, c’est vraiment la diabolisation des supporters. Et concernant les banderoles, on se doute bien qu’un "Bourgoin casse-toi" ne passera plus aujourd’hui…  » , explique Jonathan, l’un des responsables des Ultras Auxerre. « Pendant vingt ans, l’AJ Auxerre a toujours mis en place une politique de la porte ouverte pour les supporters. Ils ont pu entrer librement au stade, assister aux entraînements, approcher le staff ou les joueurs sans aucun problème. Ils ont toujours eu à disposition, et gratuitement, des locaux pour se réunir et préparer leurs banderoles. Si la situation est différente aujourd’hui, ce n’est pas le fruit du hasard... » , réplique Valentin Labani, le directeur de la communication de l’AJA, pour expliquer le changement de politique à l’égard des supporters.

Sauf que, selon ces derniers, les tensions qui les opposent à la direction sont profondes et remontent à plusieurs mois : « Le fait de critiquer la direction provient d’abord des résultats. C’est elle qui choisit les personnes sur le terrain. C’est le dirigeant qui choisit l’entraîneur et ce dernier qui choisit les joueurs, assène Jonathan. Et on voit bien que ça ne marche pas depuis plus d’un an et demi, les résultats parlent d’eux-mêmes… » Un diagnostic que ne conteste pas le directeur de la communication du club : « La frustration des supporters qui voient l’absence de résultats de leur équipe alors qu’ils se déplacent, l’encouragent, je peux tout à fait la comprendre et la partager en tant qu’amoureux du club. » Mais les points d’achoppement demeurent nombreux.

Point de non-retour

Si la direction annonce être « favorable au dialogue  » et « prête à recevoir les supporters » , un point de non-retour semble pourtant avoir été atteint à l’occasion de la réception du FC Nantes (défaite 0-2), le 24 novembre dernier. Comme à son habitude, un des administrateurs de l’équipe bourguignonne bien connus des supporters, Alain Hébert, président des clubers et de la famille AJA, avait invité plusieurs enfants de la région à se rendre au stade de l’Abbé-Deschamps. Problème, ce monsieur est également en plein conflit avec la direction, à la suite de propos diffamatoires et injurieux qu’il aurait tenu à l’encontre du président actuel Gérard Bourgoin et d’autres membres de l’association AJA football, selon l’Yonne Républicaine.

Contacté par So Foot, Alain Hébert dément fermement avoir tenu ces propos et n’hésite pas à parler de « coup monté  » . Il est néanmoins « interdit de stade, sauf les jours de matchs » par le président de l’AJA Gérard Bourgoin. « C’est-à-dire qu’il n’a pas le droit d’aller au stade dans la semaine, d’entrer dans les bureaux du club ou d’aller dans la boutique pour dire bonjour. Il a juste le droit d’assister aux rencontres ! » , s’offusque le responsable des Ultras Auxerre.


Banderole de soutien à Alain Hébert arrachée

En signe de solidarité, les jeunes invités contre les Canaris ont sorti une banderole de soutien à Alain Hébert. Un message que n’ont pas du tout apprécié certains dirigeants du club et qui a été saisi par Bernard Turpin, directeur des études au centre de formation de l’AJA . La direction a, par la suite, tenté de se justifier : « Depuis cet été, suite à une décision du Conseil d’Administration de la SAOS AJA Football, les banderoles doivent être présentées à la direction du club avant leur entrée dans le stade, les soirs de match, précise Valentin Labani. L’intrusion et la pose de la banderole de soutien à M. Hébert ont été effectuées sans information préalable à la direction du club. C’est regrettable pour tout le monde ! » Mais ce geste a provoqué la colère des supporters, ainsi que de l’ensemble du stade. « Au début, on était sifflé par le reste du public lorsque l’on scandait "direction démission"  » , raconte Jonathan, mais la situation est en train de se retourner. Les gens n’ont pas compris l’arrachage d’une banderole à des enfants. Samedi, nous avons été applaudis, certains commencent à reprendre les chants… » Alain Hébert, lui, préfère ne pas en rajouter : « Je fais passer le club avant mon affaire personnelle, car aujourd’hui c’est quand même la situation de l’AJA qui est la priorité.  »

Une situation que l’historique du club Guy Roux, joint par So Foot, ne préfère, de son côté, pas commenter. Pour les ultras, en revanche, il n’y a qu’une seule solution : « Il faut virer presque 80% des gens qui traînent dans les bureaux, passer un grand coup de balai. Faire partir Gérard Bourgoin, président de la SAOS, Henri Maupoil, le président de l’association, et Bernard Turpin. Mettre des hommes un peu plus compétents à chaque niveau et définir vraiment les rôles de chacun.  » Une posture radicale qui, selon Valentin Labani, laisse peu de place au dialogue : « Lorsque les supporters sortent une banderole "direction démission" à chaque match, est-ce que c’est un dialogue ? C’est difficile de discuter dans ces conditions. Pour dialoguer, il faut partir sur des bases qui soient positives. » Bref, le Noël du club bourguignon risque fort de sentir le sapin.

Antoine Aubry, Anthony Cerveaux et QB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 16:42 Will Smith interprétera l'hymne officiel du Mondial 58
Hier à 15:49 Un but chelou en D2 irlandaise (via Facebook SO FOOT) Hier à 14:05 Pas de sanction pour Rabiot 74 Podcast Football Recall Épisode 20 : Vieira l'opportuniste, Real-Liverpool et la lutte contre la drogue Hier à 12:48 Six ans de prison requis contre Vincenzo Iaquinta 25 Hier à 12:29 Un but inscrit en seulement quatre secondes en Écosse 9
Partenaires
Podcast Football Recall Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
Hier à 09:04 L'équipe type des absents du Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Le Header Bin Challenge du fils de Marcelo au Real Madrid (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La saison la plus frustrante d'Europe ? (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Les ultras du CS Constantine craquent des milliers de fumis (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai C'est dans longtemps, la Coupe du monde ? (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai Famara Diedhiou suspendu pour avoir craché sur un adversaire 21 mardi 22 mai La liste des 23 de la Croatie pour le Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Argentine pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai La liste des 23 de l'Espagne pour la Mondial 2018 (via Facebook SO FOOT) mardi 22 mai L'attaquant anglais Grant Holt se met au catch 10 mardi 22 mai Huesca promu en Liga pour la première fois de son histoire 15
À lire ensuite
Schiavi, c’est fini