1. //
  2. //
  3. // Maintien

Auxerre/Monaco, colosses en péril

Ca se bouscule en bas de tableau, où le moindre point vaut de plus en plus cher. S'il est établi qu'Arles et Lens sont condamnés (avec toutefois une petite réserve pour les Sang et Or), la menace du dernier strapontin pour la Ligue 2 concerne encore un bon tiers des équipes de Ligue 1. Focus sur les deux « candidats » les « mieux placés » , Monaco et l'AJA.

0 1
C'est la question qui était sur toutes les lèvres cette semaine du côté de l'Abbé-Deschamps. Qui sera l'entraîneur de l'AJA la saison prochaine ? Jean Fernandez n'a toujours pas répondu favorablement à la proposition de prolongation que lui a formulée son président, mais a assuré dans les colonnes de L'Equipe qu'il n'en faisait pas une question d'argent. Du coup, le nom d'Alain Perrin a récemment circulé, comme à chaque fois qu'il est question d'un départ d'entraîneur dans l'Yonne. Au vrai, le coach bourguignon est taraudé par une autre interrogation encore plus légitime : en quelle division jouera donc l'AJA en 2011-2012 ? En connaître la réponse décanterait en effet pas mal de chose. Parce qu'avec seulement un point de plus que le premier reléguable, l'AJA n'est pas au mieux. Dans un championnat où la victoire ne rapporterait que deux points, les icaunais seraient ancrés tranquillement en milieu de tableau. Las, un total de quinze matchs nuls leur plombe bien comme il faut la saison.

Ce soir, c'est Saint-Etienne qui se pointe à l'Abbé-Deschamps. Autant dire un adversaire idéal pour poursuivre la bonne série ajaïste (sept points sur les quatre derniers matchs). Les Verts sont sauvés et n'ont plus rien à espérer. Prendre ou laisser filer trois points ce soir ne changera pas grand-chose à leur fin de saison. On doute alors qu'ils se rendent à Auxerre avec le couteau entre les dents. Toutefois, même une équipe motivée à 50% peut poser bien des problèmes à cet Auxerre là, qui a un mal fou à marquer des buts. Pas besoin de chercher bien loin les raisons du classement actuel des coéquipiers de Pedretti : la blessure longue durée de Jelen a laissé un vide abyssal que n'ont pas réussi à combler les Dennis Oliech, Roy Contout ou Julien Quercia. Mais, au fond, est-ce vraiment une surprise ? Face à Sainté, heureusement, Jelen tiendra sa place. Mais sa rampe de lancement préférée, Pedretti, a dû déclarer forfait.


Autre « historique » de la Ligue 1 en sale posture, Monaco doit de son côté faire face à un adversaire beaucoup plus tenace, puisque c'est ni plus ni moins que le leader lillois qui débarque à Louis II. Pourtant, les monégasques ne peuvent se permettre de chuter à domicile sous peine de voir les équipes derrière lesquelles ils cravachent depuis la 20ème journée s'éloigner encore un peu plus. Outre la visite du LOSC, c'est tout le calendrier des joueurs de la Principauté qui est truffé d'embûches, puisque des équipes comme Lyon, Paris et Rennes sont encore au programme. « C'était prévisible, faute de projet sportif bien crédible depuis deux ans » regrette Jean-Luc Ettori, qui a passé une trentaine d'années au club. Reste que si on prend en compte la qualité intrinsèque de son effectif, l'ASM a largement de quoi s'en sortir. Descendre en L2 avec des joueurs de la trempe de Ruffier, Puygrenier ou Park ferait quand même désordre, avant de faire l'éventuel bonheur des clubs à l'affût de cracks bon marché l'été prochain. L'autre révélateur du véritable niveau des actuels dix-huitièmes se situe au niveau de sa différence de but. Les Monégasques affichent seulement un petit -1, bien plus glorieux que certains concurrents directs comme Nancy, Caen ou Nice. C'est même mieux que Montpellier, sixième du championnat. Enfin, dernier atour, le club possède en plus en Laurent Banide un habitué des opérations survie réussies. Il lui reste neuf matchs pour éviter le pire.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Auxerre a gagné combien de titres pour être mis sur un même niveau que celui de l'As Monaco?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Journée à enjeux
0 1