1. //
  2. // 3è tour
  3. // ManCity/ManUnited (2-3)

Aux Diables l'arbitre

Aidés par l’expulsion de Kompany (10’), plus que sujette à caution, les Red Devils sont allés chiper leur qualification à l’Etihad Stadium, en serrant le train-arrière malgré une avance de trois buts en fin de première période.

Modififié
0 27
Manchester City - Manchester United: 2-3
Buts: Kolarov (48e) et Agüero (64e) pour City.
Rooney (10e, 39e) et Welbeck (30e) pour MU.


On avait, avant le match, compté tous les ingrédients qui faisaient de ce derby, pour le compte de la Cup, une affiche plus qu’attendue, excitante. City était le tenant du titre, après avoir éliminé United en demi-finale en 2011. United s’était fait rosser à Old Trafford par l’ennemi (1-6) en octobre. Avec aucune C1 à disputer, la Cup reste le deuxième titre le plus prestigieux à jouer pour les deux équipes. Et surtout, pour la première fois depuis le début de l’ère Ferguson, City est l’équipe qui contrarie le plus les plans de Sir Alex Ferguson. Parce que, honnêtement, avec le nombre de points glanés jusque-là en Premier League par MU, peu auraient parié sur une simple place de dauphin et encore moins au profit de City.

Rooney, en deux temps

En moins de dix minutes, tous nos espoirs étaient comblés. Déjà, Paul Scholes est annoncé sorti de sa retraite, sur le banc des remplaçants prêt à aller au mastic. Rooney a payé sa punition (écarté contre Blackburn et amende de 200 000 euros) pour « hangover » et mène le duo d’attaque avec Welbeck. Roberto Mancini aligne de son côté un palliatif plutôt offensif aux absences de Gareth Barry et Yaya Touré. Milner, Adam Johnson, Nasri, David Silva avec le seul De Jong en sentinelle. L’association fonctionne très bien en début de rencontre, notamment sur le côté droit, où Richards en est déjà à plusieurs débordements, où Johnson a déjà entamé quelques premières provocations balle au pied et où Agüero ajoute parfois de la fantaisie dans une circulation de balle souvent insaisissable proprement. Man United n’est clairement pas encore rentré dans son match, à la bourre ou imprécis dans à peu près tout, à l'image de Lindegaard contré par le Kun sur une relance au pied. Puis Rooney sort une première fois de sa boîte. A l’origine d’un contre, il se retrouve à la réception d’un centre parfait de Valencia, en sautant entre Richards et De Jong pour caler une tête sous la barre de Pantilimon, la doublure de Joe Hart, dont les gants n’avaient pas encore goûté au ballon depuis le coup d’envoi. 0-1. On n’y croit pas trop.

Wayne sort une deuxième fois de sa boîte quelques instants après. Vincent Kompany assène un tacle plus impressionnant que violent sur Nani, qu’il ne touche d’ailleurs pas du tout, à l’inverse du ballon, parfaitement récupéré. M. Foy, l’arbitre du derby, pressé par un Rooney aux revendications sévères, sort le carton rouge, à la stupeur générale. Un nuage s’abat sur l’équipe de Mancini, qui se réorganise avec la descente de Milner dans le couloir droit de la défense et Richards, nouveau capitaine et nouvel acolyte de Lescott dans l’axe. Les Citizens arrivent épisodiquement à se montrer dangereux lorsque David Silva, Johnson, Milner, quand même aux avants-postes, et Agüero arrivent à combiner. Mais, factuellement, ils couleront jusqu’au retour des vestiaires, subissant Nani qui élève enfin son niveau de jeu comme sur le deuxième but des Mancuniens. Le Portugais ambiance Johnson avant de laisser Evra centrer en position idéale. Le cuir en retrait est cafouille et revient sur Welbeck, qui à l’instinct, sort une volée en pivot claquée dans le petit filet de Pantilimon, qui avait malheureusement l’occasion de toucher son deuxième ballon. 0-2. Kolarov sur son côté gauche, continue de souffrir, mal placé ou dépassé, et sanctionne son œuvre d'un tacle maladroit sur Welbeck en pleine surface. Le pénalty est indiscutable, transformé en deux temps par Rooney. 0-3.

Le Kun amorce la révolte

Le retour au vestiaire est cruel pour les Citizens qui n’ont pas été aidés par les éléments et l’opportunisme maximal de Man United. Silva et Jonhson restent à quai, Zabaleta et Savic entrent pour éviter la correction. Seulement, comme cette affiche voulait absolument combler le spectateur, multiplier les surprises, Kolarov, le moins bon de City depuis le début de la rencontre, sort de son chapeau un coup-franc parfait enroulé dans le petit filet de Lindegaard. On joue la 48’. On se dit : tiens, pourquoi pas, la défense et le mental ne sont pas les meilleures garanties actuelles des Red Devils. D’autant que City n’a jamais paru dépassé outre-mesure par son infériorité numérique jusque-là. D’ailleurs Sir Alex semble vouloir se contenter de cette avance, en sortant Nani à l’heure de jeu pour Scholes. Mauvais timing, le rouquin viandera quelques minutes plus tard une relance, raté fatal car mis à profit par Milner au centre, et Agüero à la chute. 2-3. Sir Alex maintient le cap. C’est désormais à Welbeck de rentrer au bercail. Anderson vient densifier encore plus l’entrejeu, en laissant Rooney à la débrouille devant.

Plus les minutes filent, plus on se dit proche d’une égalisation que d’un quatrième cachou de United. Agüero a la débrouille beaucoup plus efficace devant que Wayne Rooney, en jouant tous les ballons à fond. L’arbitre en revanche reste dans son registre de mauvais acteur du match. Déjà pas très clair sur un nouvel accrochage de Kolarov dans sa propre surface, il passe à l’as une intervention manuelle de Phil Jones, idem, dans ses 18, qui valait au moins autant la désignation du point de pénalty que pour Kolarov. Plus en difficulté dans le temps additionnel quand United réussira à confisquer le cuir, les Citizens auront bien une dernière cartouche en fin de rencontre, mais Kolarov sur coup-franc sera mis en échec par une dernière parade de Lindegaard. La Cup 2012 va poursuivre sa route sans son tenant du titre. C’est un fait. Paradoxalement, au regard de l’enchaînement des événements sur cette rencontre, il apparaît que ce score de 2-3 est bien plus inquiétant pour les Red Devils, qui ont eu du mal à assumer les éléments en leur faveur, que pour les Citizens, toujours en capacité, sans Yaya Touré, de rester très menaçant, malgré un retard de trois buts et un joueur en moins.

Par Ronan Boscher
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Maintenant ils savent ce que ça fait de se prendre un but contre le cours du match, puis une expulsion sévère.
Ca n'a rien avoir, l’expulsion devants était mérité, si il n'avait pas fait faute Balo aurait été seul face au gardien...là même Nani la grosse plongeuse n'a pas simulé, ça veut bien dire que ce n’était pas si grave que ça....
Srna_Citizens Niveau : Loisir
En effet il y a une différence entre une faute en position de dernier défenseur tel Evans l'a faite et une faute imaginaire de Kompany.

De toute manière City vient de montrer que c'était eux les numéros uns. United a eu besoin d'un arbitre avec eux à 100% (pénalty non sifflé + carton rouge venu d'ailleurs).

Maintenant dans le pire des cas City perd son moral à cause de l'arbitre, sinon City continue son chemin tranquillement, car ils sont simplement meilleur que United qui dans le jeu est vraiment pas top.
En tout cas, Nasri fait les bons choix, comme on dit : il laisse les coups francs à Kolarov.
Faux joueur.
"De toute manière City vient de montrer que c'était eux les numéros uns. United a eu besoin d'un arbitre avec eux à 100% (pénalty non sifflé + carton rouge venu d'ailleurs)."

Arrête de rager, va faire un tour ça va te changer les idées!
L'expulsion était logique, l'arbitre appliquait le règlement : tacles les deux pieds en avant, pieds décollés. Nani l'évite, Dieu merci, sinon Kompany repart avec sa cheville. C'est un geste débile, absolument pas maîtrisé et qui peut tourner au drame. Juste parce que Nani l'évite ne veut pas dire qu'il n'y a pas faute, c'est une excellente décision.

Le plus drôle était d'entendre les commentateurs se lamenter en disant "Il applique le règlement, mais bon..." Super !
C'est un tacle avec les 2 jambes tendues, qu'il touche le ballon ou pas, c'est un geste dangereux passible d'un carton rouge.
Le carton est severe mais pas scandaleux.
Heureusement que nani saute un peu pour evité le tacle des 2 pieds décolés du sol sinon il aurait pu se faire brisé la cheville comme d'autres avant lui face à des tacles de ce genre.

@srna_citizens "de toute facon mon club il est mieux que vous..." t'as quel age 7 ans 10 ans 13 ans ?

excépté qu'ils ont joué a 10, au niveau du jeu depuis le début de l'année cest quand meme tres pauvre. Sa joue a la baballe derriere, sa fait tourné en espérant que l'adverse sorte pour qu'aguero parte en profondeur ou qu'un des joueurs se décide a faire un exploit..
Man city il revienne dans ce match simplement grace à la febrilité de Man U et grace à un nouvel éclat individuel, un coup de patte de kolarov et ensuite une erreur (habituelle) défensive de Man U.

en tout cas fuck ce club de merde de City bien que j'aime pas Man U !
Sinon j'ai oublié mais Rooney, ce joueur il est juste fantastique.
Dommage qu'il n'est pas de cerveau..
Sweeney todd Niveau : District
Une victoire face à City, peu importe le contenu du match. C'est ce qui compte.
Surtout pour nous, on ne vit pas en Angleterre et donc on ne ressent pas la concurrence a fond, mais en France, quand tu supporte United depuis des années et que tu vois tout ses neo-citizens/footix qui fleurissent de partout venir l'ouvrir.
Ça fait plaisir de les voir la fermer donc c'est pour sa que je dis que seul la victoire compte. Surtout qu'en plus City n'avait pas perdu depuis plus d'un ans a domicile.

En ce qui concerne l'arbitrage, il a été sévère oui mais pas scandaleux sur le rouge, donc rien d'anormale. Le penalty non sifflé sur la main de Jones j'entends ? Et celui de Kolarov sur Valencia ? C'est pareil. Et encore, celui de Jones peut-être que l'arbitre ne voyait pas bien car Jones été par terre. Celui de Valencia, Kolarov le découpe littéralement.

Bref arrêtez votre mauvaise foie, United mené 1-0 avant le carton rouge plus ou moins mérité, il y a eu par la suite des erreurs d'arbitrage des deux cotés mais dans l'ensemble, United à su se montré plus réaliste que City et mérite sa victoire.
Faudrait re-regarder la vidéo, parce que pour moi, les deux pieds était bien au sol au moment ou il prend la balle, et ceux-ci se décolle du sol quand Nani est derrière, donc bon.. La jaune tout au plus pour moi. Mais si tu fou une rouge là, faut rester cohérent et sanctionner dans l'autre sens aussi.
Srna_Citizens Niveau : Loisir
forza-OM si City joue mal, que dire de United !?

Avec City on a enfin un club anglais qui joue bien au ballon, loin du kick'n'rush.

Enfin on doit pas voir le football de la même manière, dommage.
@tx: regarde la vidéo, les 2 pieds sont bien décollés ;-)
@srna citizen
tu connais Arsenal ou pas ?
ou sinon Liverpool ? ou Man United ?

Désolé mais ça ce sont des équipes qui existaient avant ton club de m**** et qui pratiquent un football avec un vrai fond de jeu et non pas des individualités qui marque sur des coups d'éclats. A part si pour toi le beau jeu se résume à une percée d'aguero ou de silva.

Bref t'es un footix. Toi et l'objectivité sa fait 15.

Tu conais rien au foot anglais, t'es aussi ridicule que ton amour pour Etihad City.
@Sweeney todd t'as tout dit...
@Srna_Citizens Euh United même si actuellement ce n'est pas ça propose depuis des années un jeu bien plus à l'européenne et bien loin du kick and rush... City n'est pas le premier rassure toi... Arsenal aussi... Ton club c'est juste un empilage de mercenaires financé par un investisseur venu d'ailleurs, juste un club champignon plus qu'autre chose... United est bien plus légendaire et mythique.
Enfin voila victoire difficile mais la victoire est là, le derby est gagné, c'est tout ce qui compte !
@Lad bisous...
N'importe quoi, City serait la seule équipe à ne pas proposer du kick'n'rush... Ce serait bien d'arrêter de prendre des propos de journalistes bidon de l'Equipe et de regarder quelques matches de Premier League pour se faire une vraie idée. A part quelques Stoke, Blackburn, etc., des équipes qui pratiquent vraiment le kick'n'rush en Angleterre y en a plus des masses ! Tous les clubs de tête ne le font pas (cf. Tottenham par exemple qui propose un super jeu, avec des milieux de terrain extraordinaires, aaaah Modric...), et pas mal de plus petits clubs tentent tant bien que mal de proposer un vrai jeu (Wigan qui offensivement est pas mal, ou encore Swansea cette année qui est une équipe très agréable à regarder jouer).

Bref, ce serait bien de savoir de quoi on parle avant de poster des commentaires à l'emporte pièces.
Le rouge est peut-être sévère mais il y a des règles et il faut les respecter. Le tacle est dangereux. Il faut quoi ? Une jambe cassée pour que le rouge soit vraiment mérité ?

Les neo-citizens, un fléau aussi saoulant que les maillots du PSG floqués Pastore...


"Avec City on a enfin un club anglais qui joue bien au ballon, loin du kick'n'rush." : si Arsène lisait ça...
@Paloom : Euh.. avec sa vitesse, Nani partait seul au goal sans la faute.
Si tu fous une rouge pour un tacle où le défenseur touche et contrôle le ballon premier ET évite l'impact avec le joueur..

Bin alors t'interdis les tacles tout court ...
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
0 27