Modififié
29 46
La nouvelle a fait l’effet d’une bombe dans le milieu ultra et plus largement au sein du petit monde des Verts : les Green Angels, l’une des principales associations de supporters et l’une des plus actives dans les tribunes de Geoffroy Guichard a annoncé son auto-dissolution. La décision révélée par Le Progrès a même laissé sans voix l’ASSE. «  Je trouve cela dommage. C'est un groupe qui représente plus de mille supporters  » , s’est même fendu, un peu amnésique, Roland Romeyer, le président du directoire de l’AS Saint-Étienne. De leurs cotés, les Green Angels, dans un communiqué officiel, tiennent d’abord à réfuter les rumeurs imputant cette décision à des désaccords entre les adhérents : «  Notre autodissolution n’est nullement due à des problèmes internes, mais elle fait suite à une réflexion réfléchie, concertée et unanime.  »

Surtout, ils détaillent leurs motivations notamment liées au contexte difficile qu’ils subissent face aux pouvoirs publics et au club. «  Depuis maintenant plusieurs années, nous sommes montrés du doigt pour tout et n’importe quoi, sans même que notre parole soit entendue. L’exemple le plus récent aura été le dernier derby, où nous avons été condamnés à la fois par les hautes instances du football français, mais aussi par notre propre club. Cet évènement aura été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.  »

Toutefois le bureau indique également que c’est seulement l’épisode du «  cadre juridique association loi 1901  » qui est clôturé, car s’avérant impossible à gérer «  quand on devient responsable d’actes que l’on n’organise pas  » . De fait, «  l'autodissolution n’est pas une fin en soi. En effet, nous avons bien repris nos activités depuis le début de saison et nous ne comptons pas les arrêter.  » Ce dernier choix tend à confirmer une tendance lourde chez les ultras et supporters confrontés au durcissement des relations avec leur direction et la police, c'est-à-dire le recours à des formes informelles d’existence. Pas certain que cela se révèle plus simple en terme de gestion sur le long terme des relations entre les différents partenaires du foot pro. Un sujet de réflexion pour le groupe de travail sur le foot durable ? NKM
Modifié

Note : 13
Kosciusko-Morizet qui contribue à SoFoot, vous êtes tombés bien bas
Note : 6
La signature de Erding fait vraiment des dégats...
Note : 5
Incroyable, encore des gens pour faire une blague sur les initiales de Nicolas. Truc de dingue quand même, vu que ça en fait visiblement encore rire.
Note : 11
Bah, quand j'écris un comm je pense pas forcément à checker tous les posts des autres larrons qui traînent sur SoFoot, navré Ron
Note : 1
Espérons qu'on ne les empêchera pas de continuer leurs activités, leurs tifos font partie des meilleurs de France...
Note : 5
Merci à Moustache qui est en train d'anéantir un pilier de la culture du football en France, en l’occurrence les ultras.

Sauf que ces derniers ont pas envie de baisser leur froc donc du coup il supprime le cadre légal pour pas être responsable juridiquement des débordements causés par leurs membres.

C'est facilement compréhensible. Vu l'acharnement récent perso j'aurais pas aimé être le président des Green Angels en ce moment. C'est un coup à se retrouver en taule.
roctovirso Niveau : CFA2
Note : -3
Que veut dire : "le recours à des formes informelles d’existence."

Que les supporters voudraient être salariés du club ? c'est impossible.
Des socios, comme en Espagne ?

Ou bien trouver une autres forme de partenariat avec le club, qui ne soit pas sur le mode associatif.

Les greens seraient-ils en passe d'inventer un nouveau statut, au sein de l'ASSOCIATION Sportive de Saint-Etienne ?
Note : 5
Les instances sont en train de se tirer une balle dans le pied en traitant si mal les ultras organisés, ces groupes auraient pu être des intermédiaires parfaits pour faire évoluer les choses mais au lieu de ça ils ont été utilisés comme coupable désigné, c'est du gâchis.
Parce que non seulement ça ne règlera pas les problèmes de violence dans (et hors) les stades mais en plus ils n'auront plus personne à montrer du doigt. Les toquards* qui foutaient la merde au milieu des Green continueront d'aller au stade et de faire ch*ier le monde mais plus personne n'en sera tenu responsable (sauf peut-être les clubs) et du coup ils feront ce qu'ils veulent.

C'est vraiment con parce que les mecs qui sont capables de s'investir personnellement et financièrement à ce point là dans des clubs devraient être mieux traités, surtout à Sainté, si on en là c'est aussi parce que ces gars-là n'ont rien lâché même en Ligue 2. Si des joueurs peuvent être intéressés par l'idée de venir au club c'est aussi parce que ces gars foutent le feu pendant les matchs, si tu enlèves les chants et les tiffos du Chaudron et tu te retrouves dans un stade de L1…
 //  Socio du Kirghizistan
Note : 8
Message posté par LeGone
Kosciusko-Morizet qui contribue à SoFoot, vous êtes tombés bien bas


pour info, ton billet d'humour est posté systématiquement sur chacun de ses articles. et pendant qu'on y est, regis delanoe n'est pas celui qui officie a la mairie de paris. merci d'avance...
Poko à Poko Niveau : District
Note : 2
Message posté par roctovirso
Que veut dire : "le recours à des formes informelles d’existence."

Que les supporters voudraient être salariés du club ? c'est impossible.
Des socios, comme en Espagne ?

Ou bien trouver une autres forme de partenariat avec le club, qui ne soit pas sur le mode associatif.

Les greens seraient-ils en passe d'inventer un nouveau statut, au sein de l'ASSOCIATION Sportive de Saint-Etienne ?


Salariés du club ou socios, c'est tout sauf informel. ça veut dire qu'ils veulent continuer à faire leur job mais sans statut officiel pour éviter qu'on leur fasse gober des merguez dès que la FFF aura besoin d'un coupable.
Note : 4
Message posté par LeGone
Kosciusko-Morizet qui contribue à SoFoot, vous êtes tombés bien bas


Originale, elle avait jamais été faite.

Nicolas Kssis-Martov journaliste à So Foot depuis X années.
Partenaires
Vietnam Label Trash Talk basket Le kit du supporter
29 46