En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 11 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 23e journée
  3. // Marseille/Toulouse
  4. // Les notes

Aurier, Aurier, braves gens

Auteur d'un match plein, Serge Aurier a grandement participé à la bonne prestation toulousaine. Pendant ce temps, Mandanda a dégainé une nouvelle boulette, Valbuena a retrouvé son activité et Trejo a claqué un gros match. Un joli dimanche de Ligue 1.

Modififié

Olympique de Marseille


Mandanda (3,5) : Un public mécontent pour le jet de tomates, une défense passoire pour égoutter les pâtes, des oignons pour faire pleurer José Anigo et des morceaux d'une pelouse indigne en guise de basilic. Il ne manquait plus qu'un gardien boulette pour que la bolognaise phocéenne soit prête. Deux en deux journées pour Steve, sauveur du temps jadis, visiblement amateur de rab.

Mendy (2) : Rayon cuisine toujours : un navet. En l'occurrence Agathe Cléry, film où Valérie Lemercier, un brin raciste, devient noire. Apparemment, Jérémy Morel a chopé la même maladie et est devenu Benjamin Mendy. Car si le pied gauche de l'ancien Havrais est plus intéressant offensivement que celui du légionnaire parachutiste, défensivement, Mendy n'est jamais loin du néant. La médiocrité comme seule chose que l'on marque à la culotte. Un mode de vie.

Mendes (5) : Repositionné en défense centrale à la demande de Canal+ qui ne peut se passer de Souley Diawara en consultant. Certainement le meilleur coup du mercato hivernal de l'OM.

Nkoulou (4,5) : Et si Thomas Ngijol allait trop loin dans la promotion de son film ?

Fanni (4,5) : À droite, à gauche, en bas, mais jamais en haut. Apparemment, le CD deux titres de Yannick qu'avait Rod Fanni était rayé. Tant pis pour les offensives marseillaises.

Romao (5) : Une ouverture splendide pour Payet, une semelle fourbe sur Aguilar, un peu de présence, mais une incroyable difficulté à faire le lien entre la défense et l'attaque. Il avait peut-être envie de passer du temps loin des cheveux de Mario Lémina et au fond, personne ne le blâmera pour ça.

Lémina (4) : Si les Daft Punk mettaient des casques pour cacher une coupe de cheveux inavouable, Mario Lémina aurait ramassé le Golden Globe du marquage le plus honteux de l'année. Coupable sur le premier but, trop gentil au duel, le garçon a du football, mais ça ne suffit pas pour être lucky.

Thauvin (4,5) : Une volée précipitée qui s'envole dans les nuages en guise de balle de match loupée. Un coup franc qui frôle la lucarne. Des dribbles sexy, mais inutiles. Une prestation sponsorisée par Jean-Michel À peu près.

Valbuena (6,5) : Chutes, but, passe décisive, frustration, colère, dépit, haine, herbe sur le visage, douche, jogging rentré dans les chaussettes. Pas de doute, l'immense Petit Vélo est de retour.

Payet (6,5) : À Paris, il y a le Fantôme de l'Opéra cher à Gaston Leroux. À Marseille, il y a le fantôme du Vélodrome cher tout court. Un but et une bonne prestation. Rendez-vous dans trois mois pour la prochaine représentation.

Gignac (6) : L'envie d'avoir envie. De très bonnes courses, un cadrage-débordement parfait sur le but de Valbuena et une hargne qui fait plaisir à voir. José Anigo va finir par le foutre en défense.

Dja Djédjé (5,5) : Un fou. Le type entre en jeu et sauve les siens à froid sur un retour magnifique sur Braithwaite. Évidemment, il s'est fait engueuler par ses nouveaux partenaires dans la foulée : « Oh, tu es dingue ou quoi ? On ne défend pas, ici. Ici, c'est Marseille. »

Khalifa (non noté) : Un punching-ball humain entré pour se faire cisailler par les Toulousains. Bientôt en vente chez Décathlon. Au moins, ça permettra à Aliadière de venir sur la Canebière.

Imbula (non noté) : Imbula a peut-être le melon, mais on le préfère en bottes de cuir à la place de Lémina qu'en jogging à refaire le monde sur un banc de touche. Du gâchis.

Toulouse FC


Boucher (5,5) : Son premier ballon en Ligue 1, Zacharie est allé le chercher dans ses filets. Pas responsable sur le second but, l'homme à la détente verticale la plus fébrile de l'île de la Réunion a surtout montré qu'il avait un jeu au pied monstrueux. Le Peyton Manning du Téfécé.

Zébina (6) : En bonne amateur de Buren, il était à deux doigts de peindre les cuisses de Gignac en blanc et noir. Putain d'artiste !

Yago (4,5) : Peut-être avait-il peur de Jafar. Peut-être que son pote Abou lui manquait. Toujours est-il que le perroquet n'a pas fait un match de génie.

Aurier (7,5) : Suspendu pour dopage, Dwain Chambers coule des jours heureux dans la ville rose. Puissant, technique, endurant, décisif, l'Ivoirien est un joueur d'avenir, mais aussi et surtout un joueur du présent.

Sylla (5,5) : Un défenseur gaucher brille forcément à côté de l'OM. Une histoire de comparaison, certainement.

Akpa Akpro (6) : Pour Benjamin Mendy, gueule de bois assurée demain. Trop de Jack Daniels Akpa Akpro dans son couloir.

Trejo (7) : Ce n'était pas Oscar, mais Danny. Un homme qui a semé la terreur dans l'entrejeu, faisant du milieu de terrain un boulevard de la mort pour les Phocéens. Avec sa machette, il a débroussaillé le jeu toulousain et a bien profité des ailes de l'enfer des Marseillais pour semer la pagaille. Un vrai bon match.

Didot (6) : Un piqué dérangeant en fin de rencontre, mais beaucoup d'activité pour le petit Breton. Comme par hasard, le jour de la Chandeleur.

Aguilar (6,5) : Peiné, il a failli prendre un maillot de l'OM floqué « Lucho 8 » pour aider les Phocéens. Finalement, il a préféré rester du bon côté de la pelouse. Un homme utile.

Braithwaite (5,5) : Des déplacements intelligents, une vraie complémentarité avec Ben Yedder et surtout, beaucoup d'assurance. Notamment l'assurance que les Danoises ne choperont jamais de Français après avoir parlé en anglais à Laurent Paganelli.

Ben Yedder (6,5) : Un plaisir du jeu retrouvé, tout comme le chemin des filets. Maintenant, WBY va pouvoir se regarder le championnat d'Europe de futsal en Belgique. Son foot à lui.

Ben Basat (non noté) : Un homme qui a laissé son talent à Brest, mais qui a la flemme de faire le déplacement jusqu'en Bretagne.

Chantôme (non noté) : Aujourd'hui, J.K. Rowling a avoué que Harry Potter aurait dû finir avec Hermione. Un sale coup pour Ron.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 19:11 Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner Hier à 12:38 Euro Millions spécial : 174 Millions d'€ + 25 Millionnaires garantis !
Hier à 12:17 Un joueur équatorien se défend avec le poteau de corner 15 Hier à 10:05 Football Recall, ép. 7: PSG - OM, Guardiola, la forme des joueurs
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mercredi 21 février Henry calme le jeu après ses propos sur Neymar 88 mercredi 21 février Ranieri ne dirait pas non à l'Italie 20 mercredi 21 février 267€ à gagner avec Shakhtar - Roma & CSKA Moscou 1 mercredi 21 février BONUS ÉDITION LIMITÉE : 200€ offerts pour miser sur Séville - Manchester 1