En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Aulas veut croire en ses chances

Après le match nul de son équipe lors du derby contre Saint-Étienne (2-2) à Gerland ce dimanche, qui permet à Lyon de redevenir le leader de la Ligue 1 (mais avec une rencontre de plus que le Paris Saint-Germain), Jean-Michel Aulas est satisfait de la prestation de son équipe malgré le résultat nul.

« Je suis fier de cette équipe et de la qualité du jeu montrée ce soir. On a eu l'impression que l'on allait gagner ce match dans les vingt premières minutes. Malheureusement, il y a eu cette faute. La double peine peut changer le cours d'un match. On a tellement pris l'ascendant que l'on est déçus. Le PSG a une telle marge de manœuvre, c'est peut-être une bonne chose de voir qu'on a le potentiel pour des objectifs aussi élevés » , a confié le président lyonnais au micro de Canal+ juste après la rencontre. Aulas a exprimé à nouveau sa confiance pour la fin du championnat, et espère un faux pas du PSG : « Il me semble que la démonstration qualitative nous permet de croire en nos chances. On a un goal average supérieur. Sachant que Paris va jouer Lille et Montpellier, ils peuvent se faire accrocher. On va miser là-dessus. Pour la beauté du geste, on va jouer la course au titre jusqu'au bout. »


L'espoir fait vivre ? PFL
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 20 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 8