Aulas fait du boudin

Modififié
0 1
Monaco a livré son meilleur match de la saison pour sortir Lyon de la Coupe de France (2-1). Pourtant, le président lyonnais, Jean-Michel Aulas s'estime lésé, floué, volé, violé.

La faute aux plongeons du Brésilien Nenê, aussi talentueux que comédien, notamment sur le pénalty qu'il provoque : « Le contexte était difficile. L'équipe monégasque a été truqueuse. Si les arbitres se laissent avoir par les plongeons permanents des Monégasques, ça devient injouable. Ce qui est grave, c'est quand on voit, en première mi-temps, les assassinats sur Aly Cissokho qui sont non sanctionnés. On a eu un arbitrage qui n'était pas dans l'esprit donc je trouve que la victoire de Monaco est usurpée. Je ne sais pas quelles sont les motivations de ce mauvais arbitrage mais ceci étant, il nous coûte un match. Il faut dire quand il y a de bons arbitrages mais ce soir c'était une parodie de gestion d'actes défensifs. Lovren prend un carton sur sa première faute alors que juste avant Perez et Néné font deux tacles par derrière. C'est invraisemblable » .


La fameuse théorie du complot...

MF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Mourinho et sa prose
0 1