En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 15 Résultats Classements Options

Aubameyang et la virgule qui ne passe pas

Modififié
Elle a presque failli passer inaperçue.

Non pas la patte droite ravageuse de Pierre-Emerick Aubameyang, chaussée de (très vilaines) chaussures fluo ornées d'une virgule américaine, mais bien la tête du Gabonais, qui arborait le même logo lors du score de tennis infligé par le BvB au Bayer Leverkusen (6-2) le week-end dernier.

Sauf que, grâce à la technologie du football moderne, plus rien n'échappe à l’œil du spectateur avisé, pas même le coup marketing bien peu esthétique dont s'est rendu coupable Aubameyang. Alors si les joueurs ont le droit de transgresser l'équipementier officiel de leur club pour leurs paires de chaussures, on sait désormais que cette exception ne vaut pas pour les créations capillaires.


Le directeur sportif des Schwarzgelben, Michael Zorc, l'a eu mauvaise après la rencontre : « C’est le logo de son sponsor personnel. Ce n’est pas du tout de notre goût. Il n’a pas intérêt à recommencer, cela ne se fait pas » , a-t-il lâché au quotidien Bild. « Echte Liebe » , d'accord, mais seulement dans le cadre des contrats signés par la direction.

Quant à la police du style, elle est en train de rédiger le procès-verbal qui devrait conduire Aubam' aux travaux forcés. JD
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 16 février 243€ à gagner avec la Juve & Naples 3
Hier à 16:48 Les maillots du PSG floqués en mandarin 16 Hier à 12:17 La panenka ratée de Diego Castro en Australie 16 vendredi 16 février Ligue 1 - 26e journée : Résultats et Classement vendredi 16 février Suivez SoFoot.com sur Facebook
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 16 février Nîmes, Le Havre et Nancy pleurent, Brest rigole enfin 6